Société

Stéphane Bijoux reçoit la médaille de l'ordre national du Mérite

Mercredi 5 Juillet 2017 - 10:56

Ce jeudi 6 juillet à 19H30 (heure de Paris), le journaliste réunionnais de 46 ans Stéphane Bijoux se verra remettre la médaille de l'ordre national du Mérite. L’actuel directeur des rédactions TV de France O et d’Outre-mer1ère présentait le journal télévisé sur RFO dans les années 90 avant de poursuivre sa carrière dans l’audiovisuel en métropole. La ministre des Outre-mer Annick Girardin assistera à cette cérémonie ce jeudi.

Depuis avril 2011, Stéphane Bijoux est directeur délégué pour la Diversité dans l'Information pour le groupe France Télévisions et joker dans la présentation du JT Soir 3 sur France 3.
Zinfos974
Lu 5354 fois



1.Posté par kooghi le 05/07/2017 11:38

Pour l'obtenir il suffit de la demander et d'être parrainé!

2.Posté par PATRICK CEVENNES le 05/07/2017 13:05

fukcd473
Et le facho de Sacri avec sa secte du CRIFORT, il en pense quoi ? Pdr !
A votre avis, il a fait jouer les CIMMs ? Pdr !

3.Posté par Dazibao le 05/07/2017 13:13

Qui est son parrain ? Pour quels services rendus à la Nation ?

4.Posté par Fabiho le 05/07/2017 13:19

Un réunionnais de talent à l'honneur, c'est une bonne nouvelle !
Bravo Stéphane !

5.Posté par Cimendef le 05/07/2017 16:25 (depuis mobile)

Par déontologie il aurait dû refuser ce hochet mais la vanité...

6.Posté par Dazibao le 05/07/2017 20:07

Ses critères d’attribution (site de la chancellerie)

Avoir rendu des « services distingués » militaires ou civils.

Autrement dit, des actes de dévouement, de bravoure, de générosité, de réels mérites ou un engagement mesurable au service des autres ou de la France, ne présentant pas encore les qualifications suffisantes pour accéder à la Légion d’honneur.

.......................

En lisant ces critères, je chancelle car j'en connais un, un certain P....., qui s'est fait attribuer cette médaille par intervention d'un député local. Cependant, le récipiendaire ne remplit aucun des critères retenus. Il n'a jamais été au service des autres mais de sa seule personne.

J'en connais un autre récipiendaire, arriviste de première, qui s'est tellement dévoué pour la cause des autres, qu'il a été il y a peu relevé de ses fonctions pour harcèlement et tentative de suicide d'un de ses subalterne.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 11:51 Un radar pédagogique à Saint-Benoît