MENU ZINFOS
Faits-divers

Ste-Marie: il a tenté d'assassiner sa camarade


Il avait programmé le viol et la mise à mort de sa victime qui avait intelligemment réussi à échapper au pire. Soubaya, initialement poursuivi pour tentative d'assassinat et tentative de viol est détenu depuis mai 2019 avant d'être jugé devant les assises. Son avocat espérait que l'affaire se dégonfle.

Par Isabelle Serre - Publié le Mardi 22 Juin 2021 à 18:16

C'est dans ce hangar désaffecté que les faits présumés se sont déroulés
C'est dans ce hangar désaffecté que les faits présumés se sont déroulés
En mai 2019, un jeune homme de 18 ans était arrêté après avoir failli commettre le pire. Il avait en effet prévu de violer puis d'assassiner une de ses camarades de classe.

Tous deux étudiaient au lycée Le Verger à Ste-Marie en terminale S et s'apprêtaient à passer le bac. C'est justement pour réviser ensemble les épreuves que Soubaya avait attiré sa proie dans un piège. Il lui avait promis "une surprise" et lui avait donné rendez-vous dans un hangar dans le secteur de Bois Madame.

Là, tout avait été prévu: barre de fer pour frapper, menottes pour attacher, du scotch pour étouffer les cris ainsi qu'un couteau.

La victime présumée avait été frappée et presque étranglée. Mais, malgré ses 17 ans, elle n'avait pas perdu pied. Elle avait tenté de négocier avec son agresseur qui, brutalement, avait pris conscience de la gravité de ses actes.

Il s'était enfui avant de revenir pour nettoyer les blessures de la malheureuse jeune fille qui avait quitté les lieux entre temps.

Le jeune homme, brillant lycéen, fils de bonne famille sans histoire avait été interpellé.

Ses camarades en avaient été stupéfaits.

Malgré l'horreur, la victime ne perd pas pied

Mis en examen pour tentative d'assassinat et tentative de viol, le jeune homme avait expliqué au juge des libertés et de la détention, le président Karl ce jour-là éberlué, tous les détails de la mise à mort qu'il avait programmée. Les experts en charge de son examen psychologique et psychiatrique avaient soulevé sa dangerosité.

Depuis, Soubaya est en détention provisoire à la maison d'arrêt de Domenjod en attendant d'être jugé. L'ordonnance de mise en accusation a été rendue dernièrement par la juge d'instruction en charge du dossier.

Mais, son avocat, Me Jean-Pierre Gautier, a initié une action devant les magistrats de la chambre de l'instruction afin de faire modifier les poursuites à l'encontre de son client.

Des études en prison

Pour la robe noire, il n'y a pas eu tentative de viol et plutôt que de tentative d'assassinat, il souhaitait que les juges acceptent de requalifier les faits en "violences volontaires avec arme ayant entrainé une ITT de moins de 8 jours". Ce qui changerait en effet totalement les choses pour son client puisqu'ainsi, il aurait bénéficié d'un jugement devant le tribunal correctionnel et évité la peine maximale.

Selon nos informations, le parquet général a requis l'annulation des poursuites pour viol.
Les magistrats de la chambre de l'instruction ont suivi cet avis.

Cependant, le jeune Soubaya, qui a passé son baccalauréat et poursuit ses études derrière les barreaux de la maison d'arrêt dionysienne, devra tout de même s'asseoir prochainement dans le box des accusés de la cour d'assises pour répondre de tentative d'assassinat.

Son sort est désormais entre les mains d'un jury populaire.




1.Posté par Ouais... le 22/06/2021 18:48

Coupons la poire en deux maître, faisons lui un procès d intention... Basé sur des envies, des rêveries. Mais si cette jeune fille ne l avais pas ramené à la réalité, qu en serait il advenue ? Tentative ? projet criminel ? En tout cas on a soulevé un lièvre, avec ce fils de bonne famille... L avenir nous dira comment la justice, la bien gérer...

2.Posté par #lareunionnite le 22/06/2021 23:44

Un fils de bonne famille donc quelqu'un de bien.
Ça doit être génétique

3.Posté par Loulou le 23/06/2021 08:29

C'est connu un fils de bonne famille est forcément quelqu'un de bien et un fils lambda aurait été forcément un accusé

4.Posté par Katoun le 23/06/2021 08:33

la famille est peut être bonne mais le garçon est pourri, comment préméditer ce guet apens machiavélique et penser qu'il pourra retrouver la liberté ? c'est un malade qui sera un risque pour les autres toute sa vie, il devrait être mis hors d'état de nuire à tout jamais

5.Posté par zitte le 23/06/2021 15:21

on s en fou qu il soit de bonne famille ou pas il doit être juger et puni sévèrement pour cet acte très grave parents frickés ou pas!!!

6.Posté par Mister Magoo le 24/06/2021 20:28

J'ignorais qu'en étant de bonne famille, on pouvait avoir tous les délires de la terre, comme tuer quelqu'un pour voir ce que ça fait.
Il a essayé de la tuer mais il est de bonne famille, alors ça va, ça compte pas...

7.Posté par aprillon le 25/06/2021 07:24

Le pire, c'est les années à venir. Bientôt un cas de récidive, et encore une justice désolée pour la future victime. La justice minimise les faits, il sortira plus vite. On en reparle dans 15 ans. En fait, c'est même pas la peine d'en reparler puisque c'est toujours la même histoire ..

8.Posté par plume le 25/06/2021 09:30

Incroyable dans tous vos commentaires vous êtes obsédés par « fils de bonne famille » Êtes vous certains que c’est le problème. Concentrez-vous sur les dommages à la victime et arrêtez de projeter vos mesquineries sur les « bonnes ou les mauvaises familles » N’importe quoi !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes