MENU ZINFOS
Faits-divers

Ste-Marie : Réveil difficile pour les habitants de la cité après l'explosion


Par - Publié le Mercredi 10 Janvier 2018 à 11:57 | Lu 7559 fois

Si l'explosion qui a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi à 3h30 du matin n'est presque plus visible, les habitants de la cité rue Gay-Lussac à Ste-Marie (ancienne cité Apavou) sont toujours sous le choc.

En arrivant sut le parking, on ne remarque que les véhicules endommagés par la déflagration qui sont recouverts d'une bâche bleue pour ne pas prendre la pluie. Les débris de verre sont importants au sol et témoignent de la violence de l'explosion.

La voisine de l'appartement du dessus, raconte que la détonation les a réveillés à 3h30 et que les secours sont arrivés à 4h du matin. La victime de l'explosion d'une bouteille de gaz, un homme d'une soixantaine d'années vivait seul dans l'appartement. Au détour de la cage d'escalier, plus rien n'est visible. Les voisins expliquent que le bailleur de l'immeuble a fait le nécessaire afin de sécuriser les lieux. On peut quand même apercevoir la porte de l'appartement sinistré encastrée dans une rambarde jouxtant le hall de l'immeuble.

La victime est toujours dans un état grave et les voisins s'inquiètent de son état. Une voisine a appelé le CHU en vain. L'hôpital ne répond qu'aux proches. Personne ne sait pour le moment si l'homme a de la famille.

Après l'effroi et la violence de l'explosion, la réalité reprend ses droits et les voisins sinistrés par l'explosion se retrouvent devant un sérieux problème. Les assurances demandent qu'un constat soit fait avec le locataire de l'appartement afin de pouvoir entamer une procédure d'indemnisation des voitures abimées et procéder aux réparations. 






Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Joseph le 10/01/2018 12:44

"Les assurances demandent qu'un constat soit fait avec le locataire de l'appartement afin de pouvoir entamer une procédure d'indemnisation"

Ils ont trouvé LE subterfuge pour retarder, voir éviter le paiement !

Honte à vous, bande d'escrocs !

2.Posté par Merle BLANC le 10/01/2018 14:15

Qu'elle est la cause de l’explosion ?

3.Posté par Question bete le 10/01/2018 14:42 (depuis mobile)

Bouteille de gaz interdite en immeuble..?

4.Posté par Dubois le 10/01/2018 20:32

Bandes d'escrocs, envoyez vos experts pour les constations, mais c'est vrai, un expert faut le payer tandis qu'un constat avec une personne blessée c'est gratuit.

5.Posté par Lilly le 10/01/2018 20:46

3. J'allais poser la question justement, normalement les bouteilles de gaz sont interdites en immeuble non ?

6.Posté par Coms le 11/01/2018 04:55 (depuis mobile)

Lilly et question bete
Faudrait me dire depuis quand les bouteilles de gaz sont interdit en immeuble???? Euuuh cmt on fait a manger sinon.
On est pas raccorder au gaz comme la métropole.

7.Posté par gribouille le 11/01/2018 09:44

A lire certains, il faut croire qu'ils découvrent qu'aujourd'hui simplement qu'il n'existe pas de réseaux de gaz sur l'ile.
Ben si y interdit les bouteilles de gaz, y fé la cuisine comment, y pète dans tuyau ?
Bande de bourrique va !!!!

8.Posté par Lilly le 12/01/2018 12:07

Je vis en appartement en métropole maintenant où c'est interdit et à la réunion j'étais en maison donc je ne savais pas qu'il n'y avait pas le réseau de gaz. Mais ici dans la plupart des appartements il y a des plaques électriques / vitro / induction ce qui permet d'éviter le gaz.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes