MENU ZINFOS
Politique

Ste-Marie : Face au déficit, pas de hausse des impôts mais la mairie devra se serrer la ceinture


Pas moins d'une trentaine de rapports ce vendredi lors du conseil municipal de Sainte-Marie. L'occasion pour les élus de revenir sur le déficit de la commune qui avoisine les 16 millions d'euros et notamment sur le dernier avis rendu en juin dernier par la Chambre régionale des comptes.

Par SI - Publié le Samedi 3 Septembre 2022 à 10:07

Vidéo - Ste-Marie prête à redresser la barre sans augmenter les impôts
 Comme annoncé par le maire mercredi, les élus ont voté à la majorité la mise en place de la taxe locale sur la publicité, jamais appliquée depuis 2002. Ils ont également refusé d’approuver les CRAC (Compte Rendu Annuel à la Collectivité) de 2020 et de 2021-2022 sur les opérations immobilières qui devaient être réalisées à Sainte-Marie par la SEDRE.
 
 Si des mesures de restrictions budgétaires ont été entérinées par la majorité comme la suspension des titres restaurants pour les agents communaux (effective depuis juin dernier soit une économie de plus de 200 000 euros à l’année), la municipalité a malgré tout fait le choix de ne pas augmenter ses taux d'imposition. Malgré tout, le personnel communal devra encore se serrer la ceinture d’ici les prochaines semaines : les services de la ville prévoient en effet d’être plus vigilants sur les factures téléphoniques ou encore sur le carburant utilisé pour le parc automobile communal.
 
Comme l’a martelé le maire Richard Nirlo, "la population n’a pas à payer les erreurs de gestion du passé ". "C'est la mort dans l'âme que je prends ces mesures", assure-t-il, rappelant que c’est lui qui avait mis en place ces tickets-restaurant à destination des agents de la ville. L’édile sainte-marien s’est engagé à rencontrer le personnel communal courant septembre pour les informer sur l’assainissement des comptes. "Il s'agit d'une suspension pour rappel et je le rétablirais à partir du moment où la situation financière s'améliorera", assure-t-il.
 

 "Passer des intentions aux actes"
 
Des dires qui n’ont pas convaincu l’opposition, Céline Sitouze et Christian Annette en tête. La première se joint aux représentants du personnel communal, regrettant que ce sont "les plus petits qui trinquent". "Ceux à 5000 à 7000 euros mensuels n’ont pas besoin de ces titres-restaurants par contre ceux à 1500 euros par mois, oui (…) Pour 220 000 euros, on va attaquer durablement leur pouvoir d’achat", regrette-t-elle.
 
Christian Annette, lui, appelle le maire et sa majorité de "passer des intentions aux actes". "Je salue vos intentions, lance-t-il à Richard Nirlo. Mais j’ai aussi des pistes : je vois de nouveaux cadres administratifs, des DGA ou des directeurs alors que les anciens sont encore présents. Lorsque nous avons recruté ces nouveaux cadres, on savait notre situation financière. C’est dans ce sens que je dis que le nouveau maire n’a pas voulu stopper l’hémorragie", ajoute -t-il.

Mais le moment phare de cette séance a bien été la présentation du dernier avis publié en juin par la Chambre régionale des comptes sur le déficit de 16 millions d’euros de la collectivité. La majorité municipale assure qu’elle était bien loin de connaître le chiffre exact. "Moi je ne le découvre pas, cela fait 15 ans que je tire la sonnette d’alarme", a répliqué Christian Annette. "Peut-être que si je ne faisais pas ce signalement au réseau d’alerte de la préfecture, peut-être que nous n’aurions jamais su le montant réel de ce déficit. C’est la transparence que j’ai voulu faire", lui a répondu Richard Nirlo, qui ne veut plus désormais entendre "d’insincérité dans les budgets mais de budgets sincères".
 

 Pour Céline Sitouze, ce rapport de la CRC "nous met face à la réalité", n’hésitant pas à tacler les services de l’État "qui ont une responsabilité importante dans cette situation que connaissent les Sainte-Mariens". "Il s’agit de plusieurs années où des gaspillages ont été dénoncés par les élus de l’opposition et où la CRC et l’État n’ont pas cru bon de protéger les Sainte-Mariens. Aujourd’hui, on nous enjoint de suivre ce plan drastique. L’État doit être là pour protéger les citoyens et manifestement il a fait défaut", déplore la conseillère régionale.
 
 Majorité et opposition ont reconnu que cette défaillance budgétaire remontait à plusieurs années. "C'est clair que ce déficit ne remonte pas à deux ans, mais au moins à 14 ans, comme en 2008 avec un déficit de 2 millions sur le CA de 2007", rappelle Christian Annette, joignant tout de même Richard Nirlo à prendre ses responsabilités, indiquant à ce dernier qu’il siégeait auprès de Jean-Louis Lagourgue. "Si on veut franchir un cap, je veux qu'on se dise la vérité. Si on ne nomme pas les choses, dans un an on va recommencer. Les responsables je suis d'accord avec vous, ce ne sont pas uniquement Lagourgue ou Nirlo mais les majorités successives", précise-t-il, avant d’appeler le maire de prendre l’engagement "à ne pas toucher aux impôts jusqu’en 2026.
 
Demande reçue cinq sur cinq par Richard Nirlo qui compte bien faire les efforts demandés par la CRC en interne "sans toucher au pouvoir d’achat des Sainte-Mariens" afin "de retrouver une situation financière correcte et remettre Sainte-Marie sur les bons rails".
 




1.Posté par Le Sainte-Marien le 03/09/2022 08:40

Enfin un maire qui souhaite redresser la barre de cette commune !!

2.Posté par Merlin le 03/09/2022 11:36

Trop de personnel qui ne travaille pas. On met un tiers dehors et le déficit sera résorbé rapidement. Mais pour cela il faut du courage et je ne suis pas certain que la municipalité est prête à cela.

3.Posté par Néné le 03/09/2022 11:47

Bientôt on aura les RSA qui feront le job des espaces verts alors ça va aller mieux
Vivement

4.Posté par TICOQ le 03/09/2022 15:36

On pourrait faire un copier-coller de cet article pour la plupart des communes de l'ile qui vivent au-dessus de leurs moyens mais toujours sur le dos de la population imposable ! Suivez mon regard vers Sindni.........au hasard.

5.Posté par soweto le 03/09/2022 19:37

Bravo Christian Annette et Madame Sitouze pour avoir dénoncer toutes cette gabegie inscrite dans les rapports de la Chambre Régionale des Comptes depuis que lagourgue dit casse noisette a pris les rênes de cette municipalité et que notre justice coloniale et notre République Bananière ont décidé de laisser faire. Dans un rapport de la Chambre Régionale des comptes il est écrit que Lagourgue a fait travailler un camion de l’un de ses nervis pendant toute une année jour et nuit, jours fériés compris. Nirlo a bien pris connaissance de ce rapport et a laissé faire sans rien dire. La Cise réalise pour la commune des travaux fictifs que nous (la commune) payons, La CRC a demandée à la commune de récupérer ces sommes indument perçues par la Cise mais semble t-il que ce sont nos deux voyous d'élus lagourguee et Nirlo qui les ont récupérer mais pas les contribuables. Nirlo savait tout et n’a rien dit.
Lagourgue et Nirlo sont les grands responsables de cette situation financière catastrophique de notre commune et ils ont l'outrecuidance de critique le bon Docteur Kichenin qui a aidé la population de Sainte Marie pour faire face à la fermeture de l'usine de la Mare où des centaines d'ouvriers se trouvaient du jour au lendemain sans ressource, le relogement de toute la population de Maperine pour agrandir la piste et partager le travail pour que chaque famille puisse bénéficier des allocations familiales parce qu'il fallait un critère d'activité de 90 jours pour pouvoir en bénéficier. Malgré toutes les aides qu'il a accordées à la population de Sainte Marie, il n'a jamais mis la commune en faillite, ni sous tutelle et nos impôts n'étaient pas aussi élevés que maintenant.

6.Posté par Harry le 03/09/2022 20:03

Hier il manquait les deux supers adjoints de Richard NIRLO au conseil municipal comme ils ont fait défaut à la conférence de presse de NIRLO mercredi . DASSOT et ADAM .

7.Posté par Sanders le 04/09/2022 12:38

Oui post 6 c'est ce qu'on entend à Ste Marie , l'équipe de Nirlo a totalement perdu confiance en lui étant donné qu'il agit sans elle et derrière la cuisine . Rien n'a changé finalement .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes