National

Standard and Poor's dégrade par erreur le triple A de la France

Vendredi 11 Novembre 2011 - 07:58

Standard and Poor's dégrade par erreur le triple A de la France
C'est une grosse erreur commise par l'agence de notation Standard and Poor's, la France a perdu "temporairement" son "triple A", ce jeudi, à la suite d'une mauvaise communication de l'agence américaine, dans un message diffusé à ses abonnés. Une erreur qui arrive au plus mauvais moment dans un climat de nervosité maximal des marchés.

Dans un communiqué, l'agence S&P évoque une erreur technique pour justifier cette "bourde". "Suite à une erreur technique, un message a été automatiquement diffusé à certains abonnés au portail de S & P Global Credit indiquant que la note de crédit de la France avait été changée (…). Ce n’est pas le cas. La note de la République française est inchangée à AAA, assortie d’une perspective stable, et cet incident n’est pas lié à une quelconque activité de surveillance de la note", explique l'agence Standard and Poors.

Une erreur qui survient alors que la note était déjà menacée par l'agence Moody's en octobre dernier. L'agence estimait que la note de la France n'était plus justifiée à la suite de la dégradation économique en Europe et dans notre pays. Moody's se laissait trois mois pour déterminer de la dégradation ou non du triple A français. Une décision qui a joué un rôle important dans l'annonce du nouveau plan de rigueur de lundi dernier. La France bénéficie actuellement de la meilleure note par les agences de notation. Une note qui permet à notre pays d'emprunter de l'argent à des taux très favorables.

Concernant l'erreur de Standard and Poor's, François Baroin, ministre de l'Economie, a demandé l'ouverture d'une enquête. Une demande appuyée par l'Autorité des marchés financiers.
Lu 2292 fois



1.Posté par TEGO le 11/11/2011 09:16

Ce n'est pas une erreur de toute façon le nouvel ordre mondial fait tout pour que le triple A disparaisse en France , le commencement de la fin d'un système , n'oublions pas que Nicilas SARKOZY appelle à ce nouvel ordre mondial , le serpent qui se mord la queue ...

2.Posté par noe le 11/11/2011 09:47

Il faut voir cela comme un avertissement .....

3.Posté par David Asmodee le 11/11/2011 10:51

Cela montre que le communiqué est déjà rédigé. Ce n'est qu'une question de temps.

4.Posté par sgeg le 11/11/2011 11:43

et notre avenir serait conditionné par les notations établies par cette bande de branques ? n'importe quoi !

5.Posté par Kaloupillé le 11/11/2011 13:00

Si le triple AAA est dégradés c'est peut être aussi qui a TRICHERIE quelques parts quand on voient les CHINOIS présent partout c'est la PUISSANCE sur l' économie chinoise depuis l' Année 2000 comme l' Aréoport Internationale D' Algérie ( 2 6 Millions de Dollars ) , la Construction de l' Hotel et dizaines de Projets , 300 Entreprises Locales , une vrai EMPIRE , l' Autoroute ( 1216 km = 11,4 Milliards de Dollars au groupe Japonnais COJAAL on compte prés de 30 000 Ressortissants CHINOIS en ALGERIE pour Investir , les Villes et ouvrir les Commerces et pourtant la Cohabitation entre Chinois et Algérien est parfois difficile car les Algériens les ACCUSENT de manger des CHIENS et des CHATS , boire de
l' alcol et de piquer leur travail surtout avec des produits qui Asphyscient pour ne pas dire qui PUE avec les CONTREFAITS des Travailleurs qui sont des Prisonniers de DROIT Commun Condamnés en CHINE pour divers Délits et engage de FORCE pour effectuer leur PEINE c'est pour cela que les chantiers fleurissent partout mais la CORRUPTION pour les Chinois est l' Arme Fatale et les Chinois sont bien partis pour Construire un EMPIRE en ALGERIE car c'est EUX qui RAFFLENT TOUT des Contrats des grands Marchés comme la Grande Mosqué d' Algues pour plus d' un Milliard d' Euros et à terme L' ALGERIE deviendra la Plaque Tournante pour le Moyen Orient et L' AFRIQUE du NORD ( en Matière de Médicaments à Méditer sur le A.A.A. §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

6.Posté par labri le 11/11/2011 13:22

Hélas! hélas!! la seule erreur de cette agence c'est d'avoir raison un peu avant les autres.Attali ne dit pas autre chose et Bruxelles le murmure.....Si seulement la chose pouvait attendre le lendemain des élections présidentielles!

7.Posté par labri le 11/11/2011 13:22

Hélas! hélas!! la seule erreur de cette agence c'est d'avoir raison un peu avant les autres.Attali ne dit pas autre chose et Bruxelles le murmure.....Si seulement la chose pouvait attendre le lendemain des élections présidentielles!

8.Posté par Cambronne le 11/11/2011 13:56


Bourde, vraiment ? Erreur technique, vraiment ? qUI EST jOHN gALT ,???S&P n'a pas fait une bourde, elle à anticipé.
Ou volonté délibérée de maintenir ce pays endetté les agences de notation ne font que leur devoir bien évidement les jacobins français s'imagine qu'il est question de faire monter un peu plus la pression sur la concurrente Europe et sa monnaie.
Du déjà vu il y a peu avec la rumeur sur la possible faillite de la Société Générale.
la France mérite-t-elle ce sacro-saint triple AAA? La France mise à l'index par l'Europe, un message confidentiel adressé à qui il ne fallait pas par une agence de notation, les 500 milliards dilapidés par Sarkozy risquent de nous coûter bien chers.lorsque le pignouf de Copé ose encore fanfaronner pour dénoncer un non professionnalisme «désolant»un non professionnalisme désolent ! il parle de L'ump j 'espère ? en réalité Standard and Poor's, n'ont fait que devancé ce qu'il va ce produire d'ici quelques semaines. et l’omnipotent M. COPE ferait bien mieux de se taire ou de dire simplement la vérité au français . Car si ma mémoire est bonne l'agence S&P ne sait jamais trompée. juste effet domino logique car après la grèce, l'Italie voici notre tour, nos arrogants élites pétant dans la soie vont encore la ramener On obtient ce qu'on mérite Mr Copé : Les français à trop vivre sur leur "acquis" et les gouvernements successifs depuis 30 ans à les endetter grassement pour qu'il puissent continuer à se plaindre. On va bientôt l'avoir notre seconde révolution. On ne l'aura pas volé.

9.Posté par polo974 le 11/11/2011 14:27

erreur, mon cul ! ! !

chaque soubresaut en bourse est rasé de près par les spéculateurs...

et les états se laissent tondre comme des cons...

10.Posté par Kid kréole, Endémique Roussos and ze Coconuts le 11/11/2011 15:45

Une erreur ? pas du tout.....un test grandeur nature pour évaluer la réactivité de la bourse au cas où la France descendrai plus bas....ce qui ne saurais tarder...

MORALITE:


La voie choisie par nos élus, celle de la libéralisation à outrance, a enrichie une minorité de grand connard de patron....et appauvrie la population...retour au 19em siècle en passant par la case départ...

La majorité d'entre nous sont des esclaves modernes...modernes car on paye un minimum pour dissimuler l'exploitation...

Modernes car la télé et les crédits nous endormes...
Modernes car pendant que l'on nous balance des images de ceux qui crèvent ailleurs le ventre vide, on nous culpabilise sur notre volonté de se battre pour garder nos acquis sociaux ici....

11.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 11/11/2011 15:46

3. Ca peut aussi être un message généré par ordinateur. Cela dit on a eu du bol, le message est parti suffisamment tard pour que les marchés n'aient pas eu le temps de réagir. Plus tôt dans la journée et ça aurait mené à un krach boursier.

12.Posté par ndldlp le 11/11/2011 16:29

S&p vient de voir sa propre note passer de triple buse à triplement inutile.

13.Posté par bertel le 11/11/2011 16:39

"8.Posté par Cambronne le 11/11/2011 13:56 "

MDR ! L'énarque nous la refait régulièrement... et je ne peux m'empêcher de lui rappeler systématiquement, en écho, que s'il n'y avait pas eu des illuminés aveugles et sourds, dont il fait partie de son propre aveu, pour donner les clefs de La France au chanoine en mai 2007, nous n'en serions peut-être pas là !!!

Maintenant, il faudra réparer tous les dommages causés au pays par cette "bande" !

Bertel de Vacoa

14.Posté par Cambronne le 11/11/2011 17:22

9.Posté par polo974 le 11/11/2011 14:27
erreur, mon cul ! ! !

chaque soubresaut en bourse est rasé de près par les spéculateurs...

et les états se laissent tondre comme des cons...

tenez regardez donc cette assisté de bolchevik qui n'a pas encore compris les choses que la fiesta de l’assistanat français c'est terminé , Il est quand même étrange de voir toute cette sarkozoophile qui sont aussi aveugle qu’Alzheimer pour voir que leur président sur roulettes sur la réalité du fiasco de son quinquennat. Que ces gens ignorants puissent venir mettre en cause indépendance de ces agences de notation est une chose. Que la France ne soit pas contente que d'autres révèlent le manque de rigueur et le dessous des cartes de nos dirigeants je le comprend aussi...désolé prendre ses désirs pour des réalités en retenant des hypothèses de base du budget "non rigoureuses" voire fantaisistes rendent non seulement le budget non crédible, mais aussi les dirigeants. Par contre que l'information réservée aux abonnés soit par erreur transmise au marché...et aux électeurs...ne fait que faire ressortir que nos dirigeants en France et en Europe nous mentent, nous mènent en bateau pour tenter de masquer échecs et incompétences dans des buts électoraux. Qui est John Galt ?

15.Posté par JP GRAZIANI le 11/11/2011 18:31

Il faut exiger l'abrogation de l'article123 du traité de Lisbonne. Cet article interdit à la BCE de prêter de l’argent aux états et aux collectivités territoriales. Or, c’est justement en empruntant à sa banque centrale que l’État créait l’argent nécessaire à ses besoins sans avoir à payer d'intérêts. C'est le seul moyen de se sortir des griffes des banques privées.

16.Posté par sgeg le 11/11/2011 20:03

8 cambronne
je conçois que tu puisses prendre position pour des agences de notation quand elles viennent " moucher " ce gouvernement que tu détestes...mais sur le fond , toi le libéral dont je comprends et partage souvent les points de vue , comment peux-tu soutenir ces agences qui sont le " machin " le plus soviétique (lol) du
système financier ? car tel l'etat omniprésent , elles influencent les marchés sans en être partie prenante,
et sans avoir à assumer les conséquences de leurs éventuelles erreurs, tel le dernier des fonctionnaires.
quand elles notent les états, c'est comme quand l'état fixe les salaires , cela crée des distortions dirigistes au nom d'un dogme dont personne ne peut nous dire ce qu'il est...ni quels intérêts elles défendent !
la france ne serait pas solvable ? LoL !
nous possédons un patrimoine et une épargne qui couvrent 8 fois notre dette , alors on se fout de qui ?
il faut laisser les marchés se démerder tout seuls et surtout pas essayer de les orienter , si nous voyons nos taux flamber sur le marché , ce qui est néfaste pour notre activité , il faut prendre les dispositions nécessaires pour y remédier....point-barre ! pas besoin de ces " énarques-experts " pour cela...lol !
ces agences sont un ramassis de parasites planqués-surpayés , il faut les détruire.

17.Posté par sgeg le 11/11/2011 20:10

pos 15
ce discours répété en boucle par certains observateurs est malheureusement erroné...
une grande part des emprunts d'état français sont dans les portefeuilles d'assurance-vie des banques et des grandes compagnies d'assurance , détenus en majorité par des épargnants français.
alors la critique que l'on peut apporter au système c'est qu'il favorise l'épargne ou la rente au détriment de l'investissement ou de l'innovation , mais ce ne sont pas les banques les fautives , les fautifs sont les français qui ont majoritaitement une mentalité d'épargnants et pas d'investisseurs.

18.Posté par JP GRAZIANI le 11/11/2011 20:36

post 15

Faux, la dette est détenue à près de 70% par des fonds étrangers.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/08/10/a-qui-appartient-la-dette-de-la-france_1558009_823448.html

19.Posté par sgeg le 11/11/2011 21:58

18 " faux " ?
c'est trop facile ce genre de raccourci concernant les emprunts d'état....reprenons vos sources.
30% sont détenus directement par des français dans le cadre des contrats d'assurance-vie y lit-on.
" une grande part des emprunts français sont dans les contrats d'assurance-vie majoritairement détenus par des épargnants français " voila ce que j'ai écrit dans mon post , et 30% me semble une grande part
puisque cela représente à ce jour environ 540 milliards.
ensuite , 30% sont détenus par des fonds d'investissements européens dans le cadre de placements croisés des fameux contrats d'assurance-vie , les fonds français détiennent des emprunts allemands et réciproquement. 60% des emprunts français, une claire majorité , sont donc détenus au sein de l'europe.
alors , sauf à considérer que l'europe n'existe pas , que les emprunts d'état français soient détenus par des allemands ou des français ne change rien , on construit bien des airbus ensemble , non ?
seuls 40% sont détenus par des investisseurs hors cee , par des "étrangers " comme vous dites...
mais que savez-vous des investissements croisés que NOUS détenons dans ces pays , dans le cadre de nos fonds de placement et de nos contrats d'assurance-vie , en contrepartie de ces 40 % ?

20.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 12/11/2011 01:38

15. On l'a pas abrogée par hasard cette possibilité... C'est horriblement inflationniste comme méthode de financement et en plus ça a permis aux marchés financiers de disposer d'actifs théoriquement sécurisés pour les placements, ce qui a permis de pousser à la baisse les taux des autres produits financiers par simple jeu de concurrence. Du moins théoriquement.

21.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 12/11/2011 01:45

(au delà, il suffit de regarder les chiffres de l'agence france trésor, qui est l'organisme public chargé de mettre en vente les obligations d'Etat françaises: http://www.aft.gouv.fr/article_960.html?id_article=960 On voit que 56% des obligations sont détenues par des non résidents. Ca vous aurait évité les calculs)

22.Posté par Cambronne le 12/11/2011 04:47

13.Posté par bertel le 11/11/2011 16:39
"8.Posté par Cambronne le 11/11/2011 13:56 "

MDR ! L'énarque nous la refait régulièrement... et je ne peux m'empêcher de lui rappeler systématiquement, en écho, que s'il n'y avait pas eu des illuminés aveugles et sourds, dont il fait partie de son propre aveu, pour donner les clefs de La France au chanoine en mai 2007, nous n'en serions peut-être pas là !!!

Maintenant, il faudra réparer tous les dommages causés au pays par cette "bande" !

mon cher baron Bertel de Vacoa vous vous imaginez un peu si la folle dingue du Poitou aurait eu les commandes du bazar ce n'est pas 500 milliards de plus mais peut être le double et comme le gouvernement gauchiste espagnol ou Grec la fin du socialisme français effectivement Sarkozy est un crétin mauvais calculateur trop empressé de prendre le pouvoir alors vous pouvez venir reprocher aux libéraux de mon genre d'avoir donné leur vote à cette bande de vauriens je rigole mais en 2012 vous n'aurez plus ce plaisir de le faire , car pour l'instant votre fromage Hollande n'a pas encore gagné ...

23.Posté par AeRo FReiNS le 12/11/2011 04:59

Lol ? C'est qui ce sgeg ?!!
..il faut laisser faire les marchés se démerder seuls et surtout pas essayer de les orienter..!!!!

Wow ?!! Celle-là est "impayable" !!! Té dalon !!! ..euh.. Tu faisais quoi.. ces 5 dernières années ?!!!?!!
Tu me pardonneras mai je m'en vais vais te répondre ....à base de copié-collés moi aussi :

" La crise financière mondiale amorcée en juillet 2007, trouve son origine dans le dégonflement de bulles de prix" ou encore bulle "spéculative" qui correspond à un niveau de prix d'échanges sur un marché (marché d'actifs financiers : actions, obligations), marché des changes, marché immobilier, marché des matières premières, etc.) très excessif par rapport à la valeur financière intrinsèque (ou fondamentale) des biens ou actifs échangés. Dans ce genre de situation, dite parfois « exubérante », les prix s'écartent de la valorisation économique habituelle sous le jeu de croyances des acheteurs. "

Il y a bulle à partir du moment où la logique de formation des prix devient essentiellement « auto-référentielle » et où le raisonnement d'arbitrage entre les différents actifs ne s'applique plus : un prix démesurément élevé aujourd'hui se justifie uniquement par la croyance qu'il sera « plus élevé demain », alors que la comparaison avec les prix d'autres actifs ne peut le justifier.

Ce genre de comportement plus ou moins irrationnel des MARCHéS, créant des anomalies de prix, fait partie des phénomènes qu'étudie la finance comportementale.

..je te laisse le soin d'imaginer.. quel est le but de ces mécanismes.
Profit maximum, ou tiens : "spéculative"...(!!!) pourraient te mettre sur la piste.

..à toi qui parle de dogme... Ou de confiance aveugle !!!!!!

Ensuite... mais ce ne sont pas les banques les fautives (!!!!!!!!!!!!!!!!!)

..je begaye... de stupéfaction....!!!!

" La crise financière qui débute en 2007 tient principalement son origine de la politique monétaire trop accommodante de la Réserve fédérale américaine (la Fed) au cours des années 2000 sous le mandat d'Alan Greenspan4,5,6 et d'innovations financières mal maîtrisées. Parmi les responsables politiques ayant favorisé directement les conditions de cette crise par des mesures économiques et sociales, le Guardian cite Bill Clinton, George W. Bush, Gordon Brown, ainsi que, dans le domaine de la finance, les pdg anciens et actuels de la compagnie d'assurance American International Group (AIG), des banques Goldman Sachs, Lehman Brothers, Merrill Lynch, Halifax-Bank of Scotland, Royal Bank of Scotland, Bradford & Bingley, Northern Rock, Bear Stearns, Bank of England et des personnalités telles que le financier George Soros, le milliardaire Warren Buffett et le président d’un fonds d’investissement US John Paulson. "

Répète après moi : banque d'investissements. Genre Tu crois que les banques, comme tu dis, installent des gardes suisses pour surveiller tes bas de laine ?!!! Tu crois qu'elles dorment dessus ?!! ...Tu crois qu'elles n'osent.. prendre ces positions sur lesquelles tu fantasment.. timidement.... Ces positions les plus acrobatiques ou indécentes..!!!?!!

Tu les imagines "sonnant et trébuchant" ces "tranquilles" épargnes...?!!
..Et tu t'intéresses peut-être à des placements plus remuants : Les subprimes, c'est quoi ???

" Les banques qui ont lancé des produits monétaires "dynamiques" doivent faire face à la stupéfaction de leurs clients qui pensaient avoir investi à court terme et sans aucun risque dans les titres les plus lis et qui ne peuvent plus récupérer leurs fonds. Jamais ils n'auraient cru prendre un risque en capital sur des titres de trésorerie à court terme. Ils découvrent que le concept de "dynamisme" recouvre en fait l'inclusion d'une partie du marché des crédits immobiliers américains à risque dans leur patrimoine "sans risque" sans qu'ils aient jamais été mis au courant. Partout à travers le monde les relations entre banques et clientèle se tendent. Beaucoup des titres ont été incorporés dans les comptes des particuliers et des trésoriers d'entreprise après le déclenchement de la crise immobilière américaine pendant tout le premier trimestre 2007

..elles le font "travailler" ton pognon mon ti coq !!! C'est d'ailleurs ce que tu leur demandes.
Et elles prennent même de sacrés risques... t'inquiètes.

D'ailleurs.... la crise bancaire et financière de l'automne 2008 :
" Cette seconde phase est fortement marquée par une crise bancaire qui commence durant la semaine du 14 septembre 2008 lorsque plusieurs établissements financiers américains entrent en cessation de paiement, et sont soit sauvés in extremis par la Réserve fédérale américaine (Fed) – comme la compagnie d'assurance AIG –, soit rachetés par des concurrents en meilleure situation, soit mis en liquidation – comme Lehman Brothers. D'autres marquent rétrospectivement le début de cette phase avec la nationalisation de Freddie Mac et Fannie Mae le 6 septembre 2008.

En Europe, plusieurs institutions financières sont sauvées par l'intervention des États et des banques centrales (Banque centrale européenne dans la zone euro) : l'assureur Internationale Nederlanden Groep est ainsi recapitalisé par l'État à hauteur de 10 milliards d'euros

Ouais. Et il faut le rappeler ce fric monstre, (estimé le 21 avril 2009.... à 4000 milliards de dollars sur le plan mondial…) ...versé à des incompétents parasites supra rémunérés et aux parachutes dorés.. Je pense qu'il faut le rappeler, à ceux là qui montent aux rideaux dès qu'il s'agit de.... revenus minimums sociaux.... Ou de la lutte contre la faim ds le monde. ""Vous"" avez payé et vous payerez encore. ..Et je te pense capable d'imaginer, en quoi ce renflouement a pu "considérablement" creuser... le budget de nos Etats. Et/ou ...la Dette... qui va avec. ///The nxt Crisis !!!///

Alimenter le vice de ces enfoirés totalement responsables.

Responsables... ou pire, genre délice et initiés...: D'après le Wall Street journal, ..Goldman Sachs -tjrs !!!!- semble s'orienter, sur un positionnement spéculatif qui table sur... l'effondrement financier de l'Europe.

Trop facile ? ou.... Laisser-faire les marchés ?(!!!!!!)

Je vais te répondre mon ti coq : Ce sont les marchés qui nous dirigent.

Ne te laisse pas faire.

Mes sources ? Les mêmes que toi.
Et je précise, à l'attention de plus assoupi que moi : Wikipedia.

La connaissance.... est libre !!!!!!!

;] !

24.Posté par Cambronne le 12/11/2011 05:21

et non pour tous les crétins gauchistes patentés, vous allez voir je persiste et signe que ces gens de Standard and Poor's... Et la" finitude" de la" problématique soviétoïde française ".

N'ont juste fait une petite erreur d'un mois. A mon humble avis ce communiqué est prêt dans les tuyaux depuis des lustres . C'était pour le dix Novembre ? Alors un conseil commencez donc par surveiller le dix de chaque mois qui vient. Quant aux taux d'emprunts, n'en parlons pas ils sont toujours là pour payer les fonctionnaires et la dette. Puisque l'on a cette richesse qui fait notre spécificité :
Ce triple AAA que nos élites vénèrent. La" finitude" de la" problématique" n'est pas une fin en soi mais fini par créer multitude de problèmes infinis ! Triple buse aurait dit ce brave capitaine Hadock à son ami Tintin.Quel comportement lamentable et irresponsable, de la part d'hommes politiques pour oser encore accuser une erreur sans gravité En attendant, les Copé et consorts pétant dans la soie, ne sentant pas le piège qui se referme, se lance dans de grandiloquentes tirades où le vote de mai 2012 sera celui qui permettra de redresser la France et l’Europe, tagada tsoin tsoin, et envoyez les flons-flons républicains et festifs ! c'est vrai quoi venant de ces agances indépendantes « rumeur assez choquante d’informations qui ne correspondent à aucun fondement »

Non sans blague ? 1800 milliards de dette publique + 150 de dette de la Sécu + 8000-10000 milliards d’engagements de retraites non provisionnées. Tout va bien en soviétie française .« il y en a des candidats dans l'air du temps pour devenir le pilote l'as des as de l avion qui pique en vrille les moteurs en feu »Non, y’a pas à dire, on va bien rire les prochains mois à venir . Il faudra en profiter un bon coup, ce sera peut être la dernière poilade avant un bon moment.

25.Posté par sgeg le 12/11/2011 07:54

23
petit ariéro-train , j'ai lu en biais ton roman dont le titre devrait être " lieux communs éculés pour attardés "...
et tu devrais entamer d'urgence une thérapie pour améliorer ta compréhension à la lecture , car à ton âge , cela dissimule certainement de plus sérieux troubles psychiatriques , type paranoïa etc...
car ce seraient les marchés qui nous dirigent ? waaaoooouuuuuuu....fais gaffe l'ariéro...ils sont partout !
en lien , une video où on te voit en pleine réunion politique avec tes poteaux d'attac! LoL !

26.Posté par sgeg le 12/11/2011 08:24

pour compléter mon point de vue :
les agences de notation contribuent à amplifier les mouvements spéculatifs sur les dettes nationales. quand une agence émet un avis négatif sur la dette d'un état , les gérants des fonds de placements courts , les "hedge funds " se mettent à vendre massivement les obligations de ces pays pour la simple raison qu'ils savent que tous leurs collègues vont faire pareil....ils peuvent vendre directement ces obligs si ils en détiennent , en vendre à découvert , mais ils travaillent surtout à travers des certificats d'assurance qui sont des produits dérivés qui produisent un "effet de levier". il suffit ensuite de déboucler la position quand ça a bien plongé pour ramasser un gros paquet.
tout ceci entraine des fluctuations de cours qui ne correspondent plus en rien aux fondamentaux des pays concernés . au final , l'avis émis par les agences ne fait que déclencher un mouvement de marché qui entraine effectivement les taux à la hausse et entame la crédibilité des dettes nationales des pays ciblés au gré des oracles moodiens et autres....
c'est ce que l'on appelle une prédiction auto-réalisatrice , en gros , il suffit de dire que le chien du voisin est malade pour que ce dernier le soit pour de bon à la fin...c'est totalement absurde car ces agences au lieu d'éclairer sur les fondamentaux des pays sont devenus un instrument majeur de la spéculation , ce qui est un dévoiement total de leur soi-disant mission , avec en prime des interrogations sur les possibles délits d'initiés ou conflits d'intérêts dont pourraient être soupçonnés les dirigeants de ces agences vus les
profits faramineux que ces mouvements engendrent.
voila pourquoi je pense qu'il vaudrait mieux laisser les marchés faire leurs propres analyses , ce serait moins pire que de laisser des agences qui se prétendent neutres manipuler les marchés.
il faudrait aussi mettre en place une taxe minime en % sur les transactions financières " courtes " pour alimenter un fonds qui permettrait de corriger les excès ou les problèmes créés par ces mouvements spéculatifs plutôt que de faire payer au final des citoyens qui n'ont rien demandé.

27.Posté par polo974 le 12/11/2011 08:27

14.Posté par Cambronne le 11/11/2011 17:22
... cette assisté de bolchevik ...

Comme d'hab, en 2 posts sa vieille phobie qui ressort...
Eh cambrouille, la guerre froide, c'est fini depuis longtemps (en tout cas beaucoup plus longtemps que ton idolâtrie pour sako...).

28.Posté par Kid kréole, Endémique Roussos and ze Coconuts le 12/11/2011 08:49

@ Aéro Freins

SAlut dalon!!!! komen ilé Vincent? fait plaisir d'avoir de tes nouvelles!!!!......................:) ?

29.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 12/11/2011 09:30

23. Euh, techniquement, les marchés ont échoué sur les subprimes parce qu'il y avait intervention de l'Etat. Aux Etats-Unis, comme en France d'ailleurs mais bien plus, il y a une politique intensive et de longue date pour aider l'accession à la propriété avec l'argent public. Les banques ont simplement parié que cet effort, comme l'Etat le leur avait annoncé, serait continu et intensif et compenserait d'éventuels retournement de tendances. Elles ont eu tort et leurs méthodes agressives de placement ont disséminé le risque dans tout le système économique. En revanche, effectivement, les marchés ont eu de gros ratés tout seuls comme des grands par le passé, notamment par exemple lors de la bulle internet. Et quant aux aides d'Etat pour les sauver du gouffre, je rappelle qu'elles n'ont pas été sans contreparties: entrée au capital, remboursement avec intérêt, ... Ainsi, les banques françaises ont remboursé en avance l'intégralité des sommes versées, l'opération ayant donc été un jeu à somme légèrement positive pour le Trésor.

26. Les grandes organismes d'investissement (banques, fonds, ... ) le font déjà, via des services ad hoc. Cela étant, personne ne force les marchés à tirer leurs renseignements des agences de notation, certaines des plus grandes fortunes s'étant construites en voyant avant elles ce qui allait se passer. De plus, on pourrait très bien régler le problème en établissant des règles pour le secteur, notamment en inversant la charge du paiement (aujourd'hui c'est l'émetteur du titre qui paie, ce qui crée un conflit d'intérêt de fait vu qu'il aura naturellement tendance à choisir l'agence susceptible de le noter le plus favorablement. Il faudrait donc que ce soit les acheteurs qui, d'une manière ou d'une autre, paient les noteurs pour s'assurer d'une information fiable) et (ce qui a été fait) en interdisant aux noteurs d'être aussi conseillers des notés.

30.Posté par Cambronne le 12/11/2011 09:50

27.Posté par polo974 le 12/11/2011 08:27
14.Posté par Cambronne le 11/11/2011 17:22
... cette assisté de bolchevik ...

Comme d'hab, en 2 posts sa vieille phobie qui ressort...
Eh cambrouille, la guerre froide, c'est fini depuis longtemps (en tout cas beaucoup plus longtemps que ton idolâtrie pour sako...).

Non sans blague en voilà alors une bonne nouvelle la France ne serait plus soviétisante, et nous ne serions plus en guerre froide , fichtre alors pouvez vous nous expliquer pourquoi tous les salopards de pays qui détiennent l'arme nucléaire interdiraient t'ils à Iran de posséder la sienne , étrange non c'est comme les arguments vaseux de l’indigné d'attac aéro connard en vol libre venant rependre sa science infuse Quel est son but dans sa misérable vie d’abruti ?

Si son but est d'être heureux avec peu d'argent du RSA en vivant comme un parasite d'assisté je comprend qu'il puisse écrire des conneries pareilles , mais si son but est de vivre dans un pays et dans une société heureuse en faisant passer la situation d'un individu en arrière plan son argumentaire n'est pas différent de celui de Fidel Castro en 61 . Pourquoi le libéralisme est-il cet éternel mal aimé des Français, le libéralisme, a t'il besoin d'etre qualifié d'ultra ou de néo et autre truc à la con ,car soit disant porteur de tout les maux des feignasses ...L’épouvantail des tenants et donc les bénéficiaires alimentaires assistés de l’état "maman" ne voit dans le libéralisme,que ce que depuis la maternelle des profs soviétoïdes leur ont bourré dans le crane,:un affreux système qui va sucer le sang du peuple Il faut dire qu'avec 80% des journalistes de gauche dans les médias français , nous voyons aussi les politiques sont a pied d’œuvre Le libéralisme comme l'immigration font partie des sujets marronniers en régie des pensées et haro sur les pro libéraux.....dites donc entre parenthèse le Portugal l’Espagne et les Grecs étaient sous gouvernance socialiste pourtant ...

31.Posté par ndldlp le 12/11/2011 10:51

il suffit de créer une agence de notation qui prend en compte d'autres critères.. imaginons demain que les programmes politiques soient également sous le joug des agences de notation, aucune proposition qui n'irait pas dans le sens d'une bonne note, serait dès lors discréditée ? nous serions alors dans la logique politique soumise à la logique des censeurs des agences ? un déni de démocratie ? ou la nécessité d'avoir des hommes politiques "formatés" par les valeurs de ces agences ?

il est temps d'avoir un sursaut idéologique, qui fassent que ces "agences" soient relégués dans leur rôle, ou bien alors que l'on consacre leur toute puissance face aux démocraties, et qu'elles soient logiquement transparentes et accessibles aux citoyens.. mais vu les configurations sociologiques des citoyens de nos contrées, déjà qu'il faut lutter contre les fléaux de base..

nous dirigeons nous donc vers une confiscation des idéaux politiques et une confirmation de la gestion purement comptable des choix de société ?

32.Posté par AeRo FReiNS le 12/11/2011 11:17

..euh... "LoL" aussi pseudo-teub !!! ...Pr compléter ton point de vue dis-tu....?!!!

...c'est marrant mais... j' y retrouve bcp du mien. Ainsi que celui des poteaux d'attac tiens...!!!
A toi, qui parle de "lieux communs eculés pr attardés"... "il faudrait aussi mettre en place une taxe minime en % sur les transactions financières" alors ..?!!!

Wow !! Quel post. Le monde vient d'être sauvé. Quelle "riche" idée sgeg..!!

..tu viens de révolutionner le truc !!!!!!

Si les dirigeants et autres gouvernances de ce monde pouvaient se pencher sur tes si modestes mais ô pourtant "innovantes" contributions... ce monde irait bien mieux.. j'en suis sûr !!!

LoL ?

C'est étrange... "Ils" nous parlent de difficulté à la compréhension de la lecture... et finissent tous par dire la même chose... ...Ces trucs que l'on scandent depuis des lustres....!!!

... Décidément les standards évoluent "salement"... Et l'on pourrait désormais alors, venir contredire une argumentation, en la reprenant... presque mot pour mot. (!!?!)

..Un peu comme... cet individu qui parle de créativité ou de liberté d'entreprendre.... et qui se vautre, ds le plagiat, ..c'est à dire le vol... le plus pitoyable. Et ce, jusqu'à faire effrontément "sienne" ..une "certaine" façon de poster...(!!) Pas le moindre scrupule. Le néo-être humain a su s'élever.. au-dessous et cautionne l'intolérable, l'absurde. L'on parle à cet endroit.... d'imbécile avisé, ...de yogi inflexible... de libéral monarchiste (!?) ...de démocrate hermétique... ou d'un goujat, qui viendrait nous donner des leçons de savoir-écrire....

C'est dingue. Et terrible !! Un tel degré de mauvaise foi... et à niveau "sociétal" pourtant si dérisoire du truc (!!) ..Mais cela reste assez parlant tiens. ...De comment "fonctionne" ce monde, des valeurs et de la morale tiens... "eux" qui voudraient "désormais" voir ses redoutables logiques s'infléchir : Le système de cotation par les agences encourageraient la perversion selon eux.... Moi je crois le système pervers... de la tête aux pieds. Enfin, c'est le moins que l'on puisse écrire. Désigner ceux-là comme plus responsables, (..pourquoi pas !!!) ..mais prétendre que d'autres ne sont pas fautifs ni à craindre, ...ni à contrôler...!!!! Ceux-là qui assument pleinement, ..."leurs éventuelles erreurs"... ou prise de risques... juste après la dernière chute dorée..!!! Les laisser-faire ouais.....

...ce serait le comble..!!!

Ravi d'avoir pu recadrer ta lanterne mon ti coq.

"Il faudrait..." t'as raison ouais...!!!

33.Posté par sgeg le 12/11/2011 11:38

29
effectivement l'état est ressorti bénéficiaire de ses aides aux banques qui ont dailleurs remboursé par anticipation parce que le taux à payer était haut ( 8% ? ) le drôle c'est que ceux qui ont tant critiqué ce gouvernement d'avoir aidé les banques viennent maintenant lui reprocher de ne pas être entré au capital ce qui , vu le rebond des cours boursiers des banques , aurait généré plus de profit en cas de vente...
dans le registre de la mauvaise foi on a de vrais A A A ! LoL!

34.Posté par AeRo FReiNS le 12/11/2011 11:46

Du coup, …l’évidence ou la réalité… ardemment supposée par certains… et tout autant, savamment dissimulée par d’autres, ..est longtemps restée ignorée de la majorité d’entre Nous. Nous qui ne sommes, ..ni vissés "all day" en face des monétaires moniteurs.., ni suffisamment héroïques ou disposés, à découper nos MasterCards aux ciseaux, ..et feuilleter Krakauer.., ds la carlingue d’un Cessna accidenté en plein Mafate. Aussi, plus ou moins négligemment jusqu’ici, Nous "estimions" vaguement l’Etat du Monde, au travers de ces indicateurs pourtant ténébreux…. que sont devenus le Dow Jones, le Nasdaq. Ou le CAC 40.

Qu'il neige, ..que des avions crèvent l'écran.. que les forêts brûlent, ici et là, ou que le Narval se fasse bientôt créature légendaire...le regard revient indéfectiblement vers les cadrans. S'ils sont bons, alors c'est que tout est OK. L'etat du Monde.

Et puis cette description que l'on nous fait...

Les voies de la Haute Finance, ..ou les mécanismes de la finance globale.. et/ou autres lois du Marché… écrira t-on plus simplement, nous sont longtemps restées impénétrables. Enveloppées de ce mystère glorieux. Drapées d’un prestige conquérant, et l’ensemble de nos activités, de nos politiques, …la discussion même de la notion d’enjeu… se devaient très justement, d’accompagner ces valeurs à la hausse.

Une confiance quasi aveugle donc, accordée à ce néo-naturalisme dit économique. Erigeant en principes et fondamentaux, ... une certaine logique… Si peu naturelle.

En somme(s).

L’aberration du truc s’illustrant de corrélations étranges. Comme celle, par exemple, qui associe le moral des ménages… à l’évaluation de sa consommation..!!!

Bienvenue ds un monde "Libre".

35.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 12/11/2011 11:57

31. Les agences bossent pour les marchés. Elles évaluent les risques pour que ceux ci puissent prendre leurs décisions de manière la plus éclairée possible. Elles n'évaluent le politique que dans ses impacts sur l'économie puisque c'est PRECISEMENT LEUR ROLE! En ce sens, elles ne sont guère différentes des journaux puisqu'elles rapportent et commentent des informations. Si vous les censurez sur des motifs politiques, outre que c'est se voiler la face sur nos problèmes réels en tuant le messager, tout ce que vous obtiendrez c'est que d'autres se chargent du boulot à leur place sous une autre forme (par exemple en intériorisant l'évaluation, comme le fonds de nombreux fonds d'investissement) . Au final, vous n'aurez pas réglé les problèmes sous jacents de nos économies et limité l'accès à l'information des investisseurs, ce qui signifie que seuls ceux ayant les moyens de se renseigner par eux mêmes pourront être efficaces sur les marchés, ce qui favorisera la création d'oligopoles et donc de nouveaux risques systémiques. De plus, ce sont nos hommes politiques qui choisissent d'accorder de l'importance aux agences de notation: libre à eux de suivre une politique qui fera baisser la note de l'Etat pour peu qu'ils soient prêt à en assumer les conséquences. Une telle politique aurait de toute façon finit par augmenter ses taux d'intérêts, avec ou sans agence (les décisions des agences ne venant souvent que confirmer ce dont se doutent déjà les marchés) .

36.Posté par Le Pacifique le 12/11/2011 13:13

Point de vue d'un réaliste

- Il semble que problème de l'euro est dû à une certaine mauvaise gestion ou à l'incompétence des dirigeants des pays concernés et ce n'est pas en recourant à l'emprunt que l'on résoudra ce problème.
- En France, il y a eu les 35 heures, mais pas seulement, il y a aussi les cadeaux faits par le gouvernement aux entreprises qui délocalisent leurs usines dans les pays à bas coût pour ne pas payer les charges sociales.
- Si rien n'est fait pour supprimer ce nouvel ordre mondiale, qu'on le veuille ou non, nous sommes tous sur le même bâteau, et ce bâteau s'appelle " Le Titanic ".
- Déjà l'orchestre joue le dernier refrain " Tout prés de toi mon Dieu ( bis ) dans quelques instants, il va sombrer.
- Espérons qu'il y aura quelques couples de rescapés pour repeupler la terre sur de nouvelles bases

37.Posté par cleamounette le 12/11/2011 14:25

Michel Sapin conseiller financier de François Hollande prévient : "la gauche prendra plus pendant 2 ans pour donner plus après"

38.Posté par sgeg le 12/11/2011 14:47

32
j'adore les grands révolutionnaires du système comme toi l'ariéro-train...dailleurs tu fais quoi dans la vie ?
je miserais un bon billet que tu es un fonx planqué qui fionne en arrêt-maladie longue durée...
n'hésites pas à corriger si je me trompe , LoL !
par ailleurs pour remettre ta pendule à l'heure....
La taxe Tobin, suggérée en 1972 par le lauréat du « prix Nobel d'économie » James Tobin, consiste en une taxation des transactions monétaires internationales afin de ne plus inciter à la spéculation à court terme. Le taux choisi serait faible, de 0,05 % à 1 %....tes comiques d'attac n'ont rien inventé , banane !
dans la video en lien on te voit attaquer seul la finance mondiale....brrrrrrrr , le capitalisme peut trembler !

39.Posté par sgeg le 12/11/2011 15:21

31
il y a longtemps que la politique a été "mercatisée" , ou dit en termes plus édulcorés , que le réalisme économique a pris le dessus sur toutes autres considérations...
c'est pourquoi les actes des gouvernements qu'ils soient ps ou ump varient peu à quelques nuances près , c'est aussi pourquoi les extrèmes de droite ou de gauche se radicalisent face à ce "consensus".
je ne crois pas qu'une avalanche de régulations ou d'interdictions changerait grand-chose car les lois et
les interdictions sont faits pour être contournés ou détournés et que le résultat final est souvent pire que ce que l'on voulait éviter...alors je préfère laisser le plus possible le marché , ce capitalisme devenu trop virtuel certes , se réguler de lui-même car si il ne le fait pas , réalisant la prophétie marxiste , il s'auto-détruira emporté par ses excès suicidaires. les changements qui auraient pu s'effectuer dans la douceur se feront alors dans la violence mais ce ne sera au final qu'une évolution spontanée et hasardeuse de l'humanité , et la planète continuera de tourner...
et plus que le problème de la dette des états , des faillites de banques , je pense que c'est la spéculation sur les matières premières alimentaires , par les conséquences redoutables qu'elle pourrait provoquer , famines , guerres etc...qui pourrait sonner le début du grand "boum" si cela continue.

40.Posté par Hamza le 12/11/2011 17:12

La loi de 73 n’a pas empêché l’inflation !

""La loi Pompidou-Giscard-Rothtchild de 1973 interdisant l’État à battre monnaie a pour but de diminuer l’inflation. C’est Zemmour qui le dit en la défendant bec et ongle comme tout bon économiste obéissant au pouvoir bancaire.

Récupéré sur le site France-inflation.com le tableau (http://france-inflation.com/inflation-depuis-1901.php) montre pourtant qu’après 1973 l’inflation moyenne annuelle a explosé. Elle passe de 6,2% en 1972 à 13,7% en 1974. Elle atteint 13,6% en 1980 avant de se stabiliser aux alentours de 10%, puis connait sa première vraie chute en 1986 à 2,7%.""

--> Alors comme quoi l'argument "inflation" est assez fallacieux... ou du moins pas prouvé par ses défenseurs, les chiffres de l'inflation montrent le contraire... La loi Rotchild ainsi que l'article 123 ne sert pas à freiner l'inflation, ils servent aux agences de notation afin de mettre la pression sur les états...!!!

Si la France avait encore le droit souverain d'emprunter à la banque de France sans intérêts (comme du temps De Gaulle d'ailleurs, l'époque des "30 glorieuses"),
alors on en rirait bien aujourd'hui de ces notations bidons qui cherchent qu'à faire peur plutôt qu'autre chose... Car on aurait d'intérêts à payer à personne et surtout pas aux banksters... Donc plus aucuns moyens de pressions pour ces agences de notations.
Il faut savoir que les notes de ces agences sont directement reliées aux taux d'intérêts, en effet lorsqu'un état a une bonne note (AAA comme l'Allemagne), le taux d'intérêts de cet état sera faible (1à 3 % environ)... à contrario, si un état voit sa note baissée, alors le taux d'intérêts augmentera (l'Italie est à plus de 7% actuellement) à chaque emprunt qu'il fera.... Une vraie bande d'escrocs quoi et on trouve encore des gens du peuple pour les défendre... Pffff... minable...!!!

Comment peut on défendre un tel système...? Plus tu es endetté, plus on te pile...!!!

Défendre un tel système, n'est-ce pas finalement se faire l'avocat du diable...???

41.Posté par sgeg le 12/11/2011 19:52

mon cher hamza , il y a longtemps que le diable s'est emparé de cette planète !... cela remonte en fait à l'apparition d'homo sapiens-sapiens selon les météorologues (lol) et le diable n'a besoin d'aucun avocat
tu le sais bien...en ce qui me concerne , j'aime bien le diable , je trouve que c'est grâce à lui que nos existences sont un étrange mélange de joies et de peines , de jouissances et de douleurs parfois dans
des nuances qui fait que la frontière du bien et du mal devient si difficile à percevoir...
alors laisons à dieu le soin de faire notre bien quand nous serons morts si cela lui chante et en attendant ,
buvons un bon saint-émilion (priez pour nous) à sa santé !

42.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 12/11/2011 20:48

40. Le fait que c'était la décennie des chocs pétroliers n'y est bien entendu pour rien... Le graphique que vous citiez (j'aurais préféré des données insee mais leurs archives ne vont pas aussi loin) montre une déccélération de l'inflation juste après 1974 (elle perd deux points par an environ entre 74 et 76 puis la déccélaration ralentit) qui constitue le pic de la période (comme quoi vous n'avez pas choisi cette date au hasard) avec un creux en 1977 et une remontée en flèche en 78... avec le second choc pétrolier! Or dès l'année suivante, en 79, l'inflation se stabilise puis recommence à chuter lourdement jusqu'en 1986 (soit douze ans avant la création de la BCE... ) où elle se stabilise à des niveaux comme on n'en avait pas vu depuis 30 ans... Donc au contraire, j'aurais plutôt tendance à considérer la loi de 73 comme ayant été particulièrement efficace compte tenu des circonstances...

Quant au fait que "plus t'es endetté plus tu payes", je rappelle quand même, vu qu'il semble que ce soit nécessaire, qu'il faudrait être sacrément con pour prêter à un quelqu'un qui est déjà très endetté. Les agences évaluent la capacité de rembourser donc oui, logiquement, si vous êtes déjà trop endettés, vous aurez du mal à rembourser donc personne ne voudra vous prêter.... Faudrait être sacrément stupide pour faire autrement...

43.Posté par Cambronne le 13/11/2011 09:41

Il est urgent de placer l’Etat ainsi que les politiques sous tutelle

Les socialistes souhaiteraient mettre les méchants banquiers et les marchés financiers sous tutelle. En examinant en profondeur les mesures du plan d’austérité soviétoide français , Nicolas Lecaussin, directeur du développement de l’IREF, conclut que c’est l’Etat et la classe politique qu’il faudrait mettre à raison.
Car des mesures de façade, consistant surtout à augmenter les « impôts des riches », ne règlent régleront jamais rien , une fois de plus.

Nombreux ne connaissent pas bien l’histoire du chien de Frédéric Bastiat écrite en 1840 et qui décrivant parfaitement bien le gradualisme en économie :
"Mon pauvre chien, je dois te couper la queue, mais pour que tu souffres moins, je t’en couperai un petit bout chaque jour."
En proposant un nouveau plan nommé d’« austérité » après celui de la fin août, le gouvernement français a choisi de couper par petits bouts, et on se demande si la queue sera coupée un jour, tandis que la douleur du chien devient intolérable.
Alors que le président s’était engagé à ne pas augmenter les impôts, les propositions de M. Fillon vont écraser encore plus les contribuables. Le plan d'« austérité »
(dans le Petit Robert, le mot « austérité » est synonyme de « sévérité, abstinence, ascèse ») n’en est pas un car les dépenses publiques de l’Etat sont à peine touchées ou pour ainsi dire pas du tout écornées , tandis qu’il comporte surtout des mesures fiscales très lourdes pour tous les ménages.
Deux d'entre elles concernent presque tous les contribuables et touchent à l'impôt sur le revenu et la TVA.
S’agissant de l’impôt sur le revenu, le premier ministre a annoncé le gel du barème en 2012 et 2013. Qu’est-ce que cela signifie ?
Traditionnellement, les tranches de revenus sont réévaluées chaque année en fonction de l'inflation. Avec la mesure de gel, certains contribuables vont mécaniquement changer plus rapidement de tranche, avec pour conséquence un impôt plus élevé.
Le SNUI (Syndicat National Unifié des Impôts) a calculé qu’un célibataire au revenu de 17.000 euros annuels ayant payé 678 euros d’impôts en 2011 devra en payer 833 l’an prochain s’il a une augmentation de 2% de ses revenus. voici donc la bienfaisance de l'état protecteur 160 euros d’impôts en plus pour un gain de 340 euros : faites le calcul.
Un ménage de deux personnes employées ayant 200.000 euros annuels s’en sortira avec 1.500 euros de plus : ici le SNUI trouve que ce n’est pas assez : « l’impôt ne gagne pas en progressivité ». On va encore parler de « cadeau fait aux riches » !
En réalité l'on remarquera que ce sont les classes moyennes qui vont faire les frais de l’opération jacobine .
Quant à la TVA, son taux réduit va être relevé de 5,5% à 7% pour un grand nombre de secteurs (hôtellerie, restauration, travaux du logement, livre, cinéma, services à la personne…).
On estime cette hausse en général « indolore ».
Mais hélas n'en déplaise elle n’en demeure pas moins une hausse, à mettre en parallèle avec les baisses d’impôts annoncées en Allemagne par Madame Merkel pour un montant de 6 milliards d’euros.
La « convergence » tant souhaitée semble bien compromise !
En dehors de ces nouvelles recettes fiscales, d’autres « aménagements » fiscaux ont été mis en place. Les riches, toujours les riches, subiront le gel des barèmes de l'ISF et des taxes sur les successions et les donations. Et surtout, ils pâtiront d'un relèvement massif, de 19% à 24%, du prélèvement forfaitaire libératoire, qui frappe les intérêts et les dividendes. Comme il faut ajouter 13,5% de prélèvements sociaux à cette facture, au total, les intérêts et les dividendes vont être ponctionnés de 37,5%! Au début du quinquennat de Nicolas Sarkozy, le prélèvement forfaitaire n'était que de… 16%.
Le gouvernement n’a pas oublié les entreprises non plus. Une surtaxe exceptionnelle d’impôt sur les sociétés de 5 % est annoncée pour les entreprises qui déclarent un chiffre d’affaires de plus de 250 millions d'euros annuels (les entreprises « riches »). A toutes ces mesures fiscales s’ajoutent la suppression de quelques niches qui concernent les investissements immobiliers, et surtout les fameuses exemptions « Scellier » qui devaient encourager la construction en vue de la location.
Enfin, pour montrer aux marchés financiers qu’il s’attaque aussi à l’Etat providence et à son « modèle social », le gouvernement ajoute des mesures dont on ne sait pas si elles plairont aux financiers mais dont on est sûr qu’elle seront impopulaires, et inefficaces comme l’avancement d’un an de la période de transition qui doit porter à 62 ans l’âge légal de départ à la retraite et la désindexation des allocations familiales et des aides au logement. Au total, contrairement à ce que d’autres pays ont fait, le gouvernement français ne s’attaque pas ou très peu aux dépenses publiques. L’Etat fera environ 1,8 milliards d’économies supplémentaires en 2012 (sur un budget de plus de 300 Milliards d’euros et un déficit de 95 mds d’euros !).
Parmi les mesures théâtrales on prévoit le gel des salaires des membres du gouvernement et du président de la République, ce qui économiserait probablement quelques… dizaines de milliers d’euros.
Ailleurs, les salaires et les retraites de tous les fonctionnaires ont été divisés sensiblement, parfois par deux !
Avec une dette abyssale à 1 700 Mds d’euros, la France s’enfonce chaque jours de plus en plus dans le marasme économique.
Parmi les propositions de la gauche française figure la mise sous tutelle des banques et de marchés financiers.
Mais c’est donc l’Etat avec l'armada de politiques (y compris socialistes) qui devraient être mis sous étroite surveillance.
Le plan annoncé par le gouvernement jacobin soviétoïde peut-il régler le problème de la dette ?
Sûrement pas. Peut-il impressionner les marchés et les agences de notation ? Peut-être pas.

alors que les crétins comme Aéro-fini-a-l'urine-de-chat et ses idées d'indigné merde d'attac, cesse d’accuser le libéralisme des problèmes que ses amis gauchistes ont engendré ...Car rompre avec les vieux démons de l’Etat Providence reste l’illusoire faut reconnaitre que le modèle social français n'a eu cesse d encourager l’oisiveté et la tricherie, privatiser, accélérer la croissance en diminuant les impôts et leur progressivité:tout a fait d'accord,mais Quel homme politique courageux osera proposer un tel programme.That the question!

44.Posté par Hamza le 13/11/2011 12:35

""42.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 12/11/2011 20:48
40. Le fait que c'était la décennie des chocs pétroliers n'y est bien entendu pour rien... Le graphique que vous citiez (j'aurais préféré des données insee mais leurs archives ne vont pas aussi loin) montre une déccélération de l'inflation juste après 1974 (elle perd deux points par an environ entre 74 et 76 puis la déccélaration ralentit) qui constitue le pic de la période (comme quoi vous n'avez pas choisi cette date au hasard) avec un creux en 1977 et une remontée en flèche en 78... avec le second choc pétrolier! Or dès l'année suivante, en 79, l'inflation se stabilise puis recommence à chuter lourdement jusqu'en 1986 (soit douze ans avant la création de la BCE... ) où elle se stabilise à des niveaux comme on n'en avait pas vu depuis 30 ans... Donc au contraire, j'aurais plutôt tendance à considérer la loi de 73 comme ayant été particulièrement efficace compte tenu des circonstances... ""

--> Vous êtes de mauvaise foi quand même...!!! Car vous ne regardez que ce qui vous arrange... N'est-ce pas...???
Cela vous a échappé donc qu'avant cette fameuse loi de 1973, l'inflation était inférieur de 5% durant les années 60 dont 3 années à moins de 2,5 %, , de 1965 à 1967...?
Rien que cela réfute votre HYPOTHÉSE tirée de "je ne sais quelle livre de propagande économique, sur l'inflation, est TOTALEMENT fausse...!!!

""Quant au fait que "plus t'es endetté plus tu payes", je rappelle quand même, vu qu'il semble que ce soit nécessaire, qu'il faudrait être sacrément con pour prêter à un quelqu'un qui est déjà très endetté""

--> En effet, cela m'épate qu'il y ait des gens assez cons pour gober tout ce que ces banksters nous racontent...!!!

Alors dîtes moi, les banques ne sont pas connes de prêter à la Grêce chaque année alors que l'on sait pertinemment que ce pays ne pourra rembourser sa dette ???

""Les agences évaluent la capacité de rembourser donc oui, logiquement, si vous êtes déjà trop endettés, vous aurez du mal à rembourser donc personne ne voudra vous prêter.... Faudrait être sacrément stupide pour faire autrement... ""

--> Donc personne ne voudra vous prêter...!??? Ah bon...? Mais on continue qd mm à prêter à des pays super endettés...? Les USA en tête avec plus de 14 000 millliards de dettes...? Bizarre votre raisonnement...!!!

C'est assez contradictoire, votre raisonnement... en tout cas, ce n'est pas la réalité, il faudrait que vous sortiez de votre bulle peut être pour mieux comprendre notre système... (lol)

Pire grâce à ces agences de notations, non seulement on te considère comme un mauvais payeur mais en plus, on continue à t'enfoncer dans la dette en augmentant les taux d'intérêts...!!!

Qui peut défendre l'indéfendable...? Ce qui ont un quelconque intérêt...?

45.Posté par AeRo FReiNS le 13/11/2011 12:56

...Mettre l'Etat... et la classe politique sous tutelle..? ..Les ramener à la Raison....?!!

...Afin que ceux-là envisagent et conduisent "mieux".. la Mission que "Nous" leur confions....

C'est de ça dont "vous" me parlez hé... qué cabron..?!!
N'est-ce pas "moralement" déjà le cas... au travers du suffrage universel direct....!???

Abruti.

..La rage de vouloir se donner "raison" vous rend chaque jour encore plus con.
Et vous concernant, .....c'est là une véritable performance...!!! LoL ?

L'Etat-Providence ?! ....Comment qualifierez-vous les processus de "financement" des projets structurels ou sportifs à la Réunion ?!! ..je ne sais pas moi... genre... une piscine inter-régionale..?!!
hein ?!! Qualifieriez-vous de connards de parasites ou de sovietoïdes les différentes "entreprises" qui en bénéficieraient ?! Les dispositifs genre Loi Scellier.... comment les décrieriez-vous ?!!

Imbécile.

.....Expliquer ou comprendre "la" crise, ..c’est expliquer ou comprendre les faillites et les tares… d’un certain "modèle" de développement : De cette difficulté inquiétante... à se regarder dans le miroir.
( ..D'ailleurs, ci-dessus au post 3 "pseudo-teub"... toi qui ambitionnes de m'ouvrir à la connaissance....)

Rah #utain. Regardez-moi le(s). A tirer sur le bout de couverture. C'est pas moi c'est "eux".

Ainsi, ..semblerait qu'il ne nous manque ni argent, ni technologies, ni moyens humains, ni connaissance scientifique pr "sauver le monde". Là où ça merde.... c'est ce qu'on en fait.

..Ou peut-être ce qu'il nous manque... c'est du Sens. Et du Respect pr ce Sens... que "Nous" voulons donner à l"ensemble de "Nos" actions. ...Si "Nous" il y a... ..Et que chaque individu prenne conscience de sa responsabilité. De cet "honneur" là.

Par exple... si chaque citoyen, réalisait pleinement le tri et le compactage de ces déchets, je peux vous garantir que le prix supporté par la "Communauté" et son territoire... serait moindre. Voire inexistant. Cela est une évidence... "tout le monde" est d'accord. Mais cela n'est tjrs pas "atteint"...!!! Ce n'est pourtant là que du... bon sens.

Et afin de garantir le fondement même de ce Sens. ....il nous faut un Etat, et des dirigeants responsables et honnêtes... Qui l'applique pleinement. Sans conditions.

Remarquez cela est vrai pr chacun d'entre Nous. Que l'on soit garagiste ou huissier...

Face au(x) péril(s) bien réel(s), il devient imperieux de montrer de l'honnêteté. Et non pas cette hypocrisie de façade. De convenance. Ou pire... "intéressée".

......A commencer par de l’honnêteté intellectuelle tiens !!!

La vocation, ..le sens de la Mission... ou effectivement, le courage de ses convictions... voilà, très justement, ..Ce qui jamais (!!!) ne pourra se faire acheter... sinistre et triste sire. Même aussi "merdeusement" falsifiés. Ou copiés. Et c'est, ..très exactement, Ce qui interdit, ..ou fait obstacle, à ce que vous fassiez de l'Ethique ..une vraie salope. Une infâme connasse.

Par exple, je vous cite : ....le modèle social français n'a eu cesse d'encourager l’oisiveté et la tricherie... Ah! c'est vendeur ça. Mais juste.... Oisif ou branleur...et "blogueur" crapuleux....il semblerait que les li-be-ro les plus convaincus alors, n'ait guère de leçons à "Nous" donner. Sur cette "tendance" précisément..... La fin. Et les moyens.

bourrique.

46.Posté par sgeg le 13/11/2011 13:09

@43 cambronne
le plan gouvernemental est majoritairement axé sur les hausses de prélèvements , 80% du package , et très peu sur les réductions de dépenses , 20% du total...c'est ce qui fait dire à beaucoup d'observateurs
qu'il ne fonctionnera pas car il porte en lui deux empêchements majeurs :
le premier est que des hausses de prélèvements et de taxes (tva) contribuent à pénaliser le moral des ménages et donc la consommation qui est le seul moteur de croissance en france (malheureusement).
le deuxième est qu'il ne permet pas de profiter de cette situation de crise pour remettre de l'ordre dans une fonction publique dont la productivité est encore trop faible et qui se trouve en total sur-nombre par rapport à notre niveau actuel d'activité , principalement aux échelons régionaux.
on démoralise donc les consommateurs (hausse tva) on démoralise les classes moyennes créatrices (hausse des impôts et réduction de niches sur les investissements) et on continue de trimballer une fonction publique archaïque et en sur-nombre...
il faudrait à la fois maintenir ou relancer la croissance ET réduire la voilure de la fonction publique , en particulier aux niveaux régionaux , car au plan national pas mal d'efforts de productivité on déja été faits même si cela reste encore insuffisant....mais c'est tout le contraire qui a été décidé !
on est en plein dans le short-term "panique à bord", ce qui ne peut qu'inquiéter un peu plus les opérateurs de marché , on le voit bien dans l'envol historique du spread entre nos taux et ceux des allemands.
le fait de nous trouver en campagne présidentielle joue à l'évidence contre nous , car comme tu le dis en conclusion , quel homme politique aura le courage de dire au français qu'il faut avant tout se relever les manches et aller bosser ? c'est le plus sûr moyen d'être battu dans ce foutu (lol) pays !

47.Posté par Cambronne le 13/11/2011 17:09

45.Posté par AeRo FReiNS le 13/11/2011 12:56
...Mettre l'Etat... et la classe politique sous tutelle..? ..Les ramener à la Raison....?!!

...Afin que ceux-là envisagent et conduisent "mieux".. la Mission que "Nous" leur confions....

C'est de ça dont "vous" me parlez hé... aéro frein encore en vrille comme en 14 sauf que vous n'êtes pas l'as des as sur un triplan de la luftwafff?!!

N'est-ce pas "moralement" déjà le cas... qu'est ce que les marchés s'en tape de vos travers du suffrage universel direct....!???

Politique fiction : admettons qu'en mai 2012, le candidat élu ne plaîrait pas aux marchés (suivez mon regard), il suffirait de quelques petits clics pour lui couper les ailes (et les crédits). Alors que voulez vous faire contre les agences de notation ? il est évident qu'aucun journaliste sérieux n'osera retourner les liens fiables pour démontrer les dépenses françaises.

Crétin des alpes

..La rage de vouloir se donner "raison ""Ecce homo" ce qui ne tue pas vous rend chaque jour encore plus .
Et vous concernant, .....c'est là une véritable performance...!!! sauf que le mal libéral vous emmerde

L'Etat-Providence ?! ....Comment qualifierez-vous les processus de "financement" des projets structurels ou sportifs à la Réunion tête de nœud ,financements européens ?!! ..je ne sais pas moi... genre... une piscine inter-régionale..tu parles avec les refus administratif d'une ingérence de l'état gaspilleur ne respectant pas les closes d'utilité publique sur les retards en infrastructure et équipement ?!! mais trouvant le pognon pour faire des campagne de promo bidons
hein ?!! Qualifieriez-vous de connards de parasites ou de sovietoïdes les différentes "entreprises" qui en bénéficieraient non parce qui le ferait à la place pauvre naze la régis soviétisant de l'état sur des appels d'offres truqués ?! Les dispositifs genre Loi Scellier.... comment les décrieriez-vous genre de défiscalisation bidon que l'on pourrait se passer comme les lois de défiscalisation dom tom ?!!
Triple buse . pour le reste Qui est John Galt ?

48.Posté par Cambronne le 13/11/2011 17:25

AAA JA JA JA jawohl SIE HABEN VERSTANDEN que c'est dur d'être pour les Sarko-hystérique et les hollande pédalo en ces temps perturbés pour les petits leaders de la France qu'ils ont réussi à couler en moins de 5 ans ! Les trolls soviétoides montent au front : normal, nous venons de festoyer le 11 novembre . Sauf que chacun aura au final compris qu'il ne s'agissait pas d'un communiqué erroné ou d'une erreur mais plutôt d'une date de diffusion erronnée de ce communiqué. il faudrait que les français bolcheviks ouvrent un jour les yeux, un pays qui est contraint d’emprunter pour payer ses fonctionnaires , (chaque année depuis bientôt plus de 40 ans) sur les marchés pour payer ses fonctionnaires si méritant pour nous emmerder , vraiment mérite t'il selon vous la meilleure note qui soit ? (le fameux triple AAA)Il est évident que non. La France et ses élites représentants pétants dans la soie se cachent derrière leur petit doigt...

49.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 13/11/2011 18:28

44. Mais LOL! Mais lisez vos propres chiffres mon pauvre... L'inflation a été de 2% pendant 3 années de la décennie 60. Elle a commencé à monter dès 1968, atteignant un pic à 6% en 1969 puis une descente en 70 et une remontée en pic juste après 70! C'est justement parce que l'inflation a été énorme sur cette période que la loi de 73 a été adoptée et dans les faits elle a été efficace. L'inflation après cette loi et une fois les effets des chocs pétroliers absorbés est restée stable ET basse. Alors que si l'on observe sur le temps long l'inflation en France, hormis les taux minimalistes de l'après seconde guerre mondiale vraisemblablement liés à la reconstruction (l'inflation ayant été énorme pendant la seconde guerre, l'économie effectuait un rattrapage en rétablissant ses capacités de productions) , l'inflation française a toujours été à la fois instable ET extrême, atteignant en période de paix des taux de 10-20 voir 30% d'inflation annuelle ou des chiffres négatifs à -8, -10 voir -12% mais quasiment aucun taux stable à 2 ou 3% . Bordel mais lisez vos propres chiffres avant de tirer des conclusions de ce genre...

Donc on répète: avant l'adoption de la loi de 73, l'inflation à 2% c'est une exception dans l'histoire de France qui arrive le plus souvent en raison de phénomènes extérieurs (progrès technologique, baisse des prix des matières premières, ... ) . Dans les années 60, après une très courte période d'inflation raisonnable, l'inflation redémarre en trombe dès 69 et atteint son pic l'année de l'adoption de la loi sur le statut de la banque de France, notamment sous l'impact des chocs pétroliers. Aussitôt après, elle redescend nettement mais n'a pas le temps d'atteindre des niveaux normaux parce qu'un DEUXIEME choc pétrolier arrive. Une fois celui ci terminé, l'inflation chute extrêmement rapidement et se stabilise durablement à des niveaux corrects, là où dans le meilleur des cas avant cette loi elle faisait deux ou trois années consécutives à ces niveaux. Or il n'y a aucun facteur extérieur expliquant une inflation aussi limitée sur cette période: pas de reconstruction ou d'effet technologique particulier à l'oeuvre (les ordinateurs sont arrivés depuis deux décennies environ) , c'est des années avant la création de la BCE, ...

Quant à la raison pour laquelle les marchés prêtaient à la Grèce et aux Etats-Unis elle est toute simple: pour la Grèce, ils ne connaissaient pas son état réel (maquillé par Goldman Sachs pour minimiser sa dette) et ils n'avaient pas prévu le choc économique lié à la crise qui a diminué leurs recettes; pour les Etats-Unis ils ne le connaissent que trop bien. Pour les Etats-Unis, outre le privilège du dollar qui fait qu'ils savent que les autres Etats interviendront pour empêcher une chute des taux de change du dollar et donc qu'ils savent que si les USA impriment des dollars exprès pour rembourser leurs dettes, ce dollar vaudra toujours peu ou prou la même chose; il y a aussi le fait que mine de rien les statistiques économiques américaines font que ça reste un investissement relativement sûr: un taux de croissance relativement élevé ce qui signifie des revenus constants et croissants permettant à l'Etat de rembourser sans toucher la machine, une pression fiscale extrêmement basse ce qui signifie qu'en cas de problèmes ils peuvent rembourser rien qu'en relevant les impôts (eux peuvent le faire. La Grèce et la France, on se demanderait où ils iraient piocher, pour des raisons différentes: impôts trop élevés en France, discipline fiscale trop basse en Grèce) , ils ont une quantité de dépenses faciles à abandonner (leur budget militaire, par exemple, peut souffrir une poignée de coupes budgétaires) , bref ils ont énormément de marges de manoeuvres.

50.Posté par Hamza le 14/11/2011 16:11

Après nous avoir dit Mr Dupuy que:

''Quant au fait que "plus t'es endetté plus tu payes", je rappelle quand même, vu qu'il semble que ce soit nécessaire, qu'il faudrait être sacrément con pour prêter à un quelqu'un qui est déjà très endetté.""

--> Vous admettez finalement qu'il y a des gens assez cons pour prêter à des états plus que surendettés...!!! Les USA, en tête, sont à plus de 14 000 milliards de dollars de dettes... Et on continue (les banksters) à faire les cons en prêtant encore et toujours....

""Dans les années 60, après une très courte période d'inflation raisonnable, l'inflation redémarre en trombe dès 69 ""

--> FAUX... Vous avez une drôle de manière d'interpréter les chiffres vous... Ce n'est pas à partir de 69 que l'inflation redémarre en trombe, comme vs dîtes, mais plutôt l'année même de l'adoption de la loi "Rotchild", l'année 1973...!!! En effet, le taux d'inflation de 1969 remonte légèrement à 6,5% pour redescendre l'année suivante à 5,2%, et il faut en effet, attendre 1973, pour voir le taux d'inflation remonté en trombe à 9,2% et pire l'année suivante à 13,7%...!!!

Édifiant, n'est-ce pas... Surtout que la même année (1973), Valéry Giscard D'Estaing, ministre à l'époque, contracta un grand emprunt avec un taux d'intérêt de 9 % au nom de la France.... Et coïncidence que vous ne voulez pas relever évidemment, c'est à partir de 1973, que la France commença à s'endetter... jusqu'à nos jours en passant bien sûr par 2008....!!!




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >