MENU ZINFOS
International

Standard and Poor's dégrade le AAA du Fonds de Soutien Européen


- Publié le Mardi 17 Janvier 2012 à 11:29 | Lu 838 fois

Standard and Poor's dégrade le AAA du Fonds de Soutien Européen
 
Standard and Poor's semble lancée pour une longue série de dégration... Après avoir dégradé la note de neuf pays européens (dont les AAA de l'Autriche et la France), c'est maintenant au tour du Fonds de Soutien Européen (FESF), destiné combler les difficultés financières des pays de la zone euro. Ce dernier voit ainsi sa note financière dégradée. Le FSEF passe donc de AAA à AA+.

Cette baisse était à prévoir et s'explique en partie par la dégradation des notes de la France et de l'Autriche qui offraient au FESF une certaine garantie financière. L'agence considère donc que les obligations du FESF ne sont plus totalement soutenues, que ce soit par des garanties de pays membres du fonds notés AAA ou par des valeurs mobilières notées AAA.

Cependant, l'agence d'évaluation financière a précisé, via un communiqué, qu'elle n'hésiterait pas à relever la note du FESF à AAA si des garanties supplémentaires devaient lui être accordées.

"Le FESF conserve intacte sa capacité de prêt"

"L'abaissement d'un cran de la note du FESF ne va pas réduire sa capacité de prêts de 440 milliards d'euros. Le FESF a les moyens de remplir ses engagements actuels et éventuellement d'autres, d'ici la mise en œuvre du Mécanisme européen de stabilité (MES) en juillet", stipule le dit-communiqué.

Lundi soir, François Baroin, le Ministre des Finances, a déclaré qu'il n'y avait pas besoin d'agir sur le FESF malgré la dégradation de sa note par Standard & Poor's. "Le ministre rappelle que le FESF conserve intacte sa capacité de prêt, avec des moyens suffisants et garantis pour remplir l'ensemble de ses engagements présents et à venir. Il précise qu'il n'y a donc pas besoin d'agir sur le FESF actuellement", affirme le communiqué du Ministère des Finances.




1.Posté par sgeg le 17/01/2012 10:53

il y a beaucoup plus grave actuellement !
la situation de la grèce où les négociations avec les banquiers pour le montage d'un prêt fesf censé éviter la faillite , ainsi que le taux de défault à accepter sur l'existant du pays sont au point mort...
et la grèce continue d'avoir des dépenses très supérieures à ses recettes...on ne sait daileurs pas si ils ont mis en place un système de collecte de l'impôt qui fonctionne enfin....
de nombreux économistes y compris en allemagne préconisent une sortie provisoire de la grèce , de l'espagne et de l'iralande de la zone euro....ils estiment que les effets négatifs que cela produirait ne seraient pas pire que la situation actuelle mais qu'au moins on aurait mis une limite au plongeon...
on peut en effet se poser sérieusement la question de la pertinence de l'acharnement thérapeutique
que nos gouvernants appliquent au cas grec , surtout si c'est par incapacité de changer d'avis pour ne pas se déjuger devant leurs opinions...c'est ce qu'a fait sarkozy avec le bouclier fiscal qu'il a mis tant de temps à abroger par entêtement politique , avec le résultat catastrophique que l'on connait :
nous avoir privé de toute marge de manoeuvre budgétaire , nous condamnant à la rigueur et donc probablement à la recession , une spirale infernale dont on sort rarement par le haut.
le dogmatisme ,l'entêtement dans l'erreur et le manque de réactivité des politiques...là est le problème !

2.Posté par chikon le 17/01/2012 12:44

sgeg tu fais dans l'analyse gauchiasse maintenant?

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 17/01/2012 15:08

faut des pro aux manettes..?
ensuite, imaginez une solution qui viserait à prélever la totalité des revenus excédents le salaire médian auprès des contribuables, purement et simplement, et taxer réellement à 33% les entreprises...sans parler de la récupération auprès des professions libérales médicales, des tarifs pratiqués excédent le tarif de base de la sécu..et auprès des établissements de santé privés à but lucratif, l'intégralité des ressources non nécessaires à assurer leur financement d'exploitation..

sans parler de la réduction à zéro des véhicules de fonction, frais de bouches, des frais de voyage et autres frais de télécommunication (mais comment faisait on avant le mobile ???) de toutes les collectivités locales, EPIC et EPA, de la vente d'air sarko(n) one qui vaut 180 millions, l'annulation et le remboursement des augmentations de salaires du mari de carla qu'il s'est voté pour lui même en début de mandat, la suppression des rémunérations ou assimilés liées aux cumuls des mandats (un cumulard ne pouvant toucher au plus que la rémunération la plus élevée des fonctions électives et liées qu'il assume)....

de bons cost killer dans la fonction publique, voilà ce qu'il manque.

qu'ensuite l'Europe impose de force aux parlements nationaux, la gestion rigoureuse telle qu'elle peut exister dans des pays plus vertueux que nous les latins..?

"it's a long way, to the virtue"

mais ce n'est pas Marine qui permettra cela, disons le ! croire que le repli et l'isolement seront un gage de "renaissance", même la nature ne l'a pas prévu..C'est dire l'imposture du FN !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes