[Alt-Text] [Alt-Text]
Alertes infos :

St-Pierre: Un homme jugé au tribunal de police pour avoir tué une chienne



Extrait du constat dressé par la clinique vétérinaire de St-Gilles les Bains le 10 novembre 2016 : "Pépin présentait un oedème de la nuque et de la base du cou qui pourrait évoquer un coup violent porté sur la base de la tête et la nuque"
Extrait du constat dressé par la clinique vétérinaire de St-Gilles les Bains le 10 novembre 2016 : "Pépin présentait un oedème de la nuque et de la base du cou qui pourrait évoquer un coup violent porté sur la base de la tête et la nuque"
Pour avoir tué la chienne "Pépin" à coups de râteau en novembre 2016 à Trois-Bassins, Gaëtan Rivière sera jugé ce mardi 7 février 2017 au tribunal de police de Saint-Pierre. Un procès qui sera suivi par plusieurs associations de défense des animaux, dont quatre qui se sont constituées partie civile : la Fondation Brigitte Bardot, l’association 4 Pattes Mi Aid A Zot, le Collectif réunionnais d’assistance et de protection des animaux de Saint-Denis et l’APPAR.

La plaignante, Sylvie Souci, qui vivait depuis plusieurs années dans une maison individuelle avec plusieurs chiens abandonnés, n’a jamais rencontré de problèmes de voisinage.

Les soucis ont commencé pour elle après le décès de son propriétaire bailleur. Un de ses voisins, Gaétan Rivière, a commencé à déboiser, décidant d’empiéter sur la propriété donnée en location à Sylvie Souci.
 
Un des chiens de cette dernière, Goyave, a reçu une décharge de plombs courant septembre 2016. Deux mois plus tard, c’est la chienne Pépin qui est retrouvée morte dans le jardin de Sylvie Souci. Gaëtan Rivière a avoué aux gendarmes avoir tué Pépin, une chienne âgée d'un an.  

Depuis le décès de son chien, la plaignante, Sylvie Souci, qui vivait depuis longtemps avec des chiens abandonnés, est en arrêt maladie.

L’article 521-1 du Code pénal sanctionne jusqu’à deux ans de prison et 30.000 € d’amende les sévices graves et les actes de cruauté envers les animaux.

Mardi 7 Février 2017