Education

St-Pierre: Six enfants autistes pourraient ne pas faire leur rentrée scolaire

Vendredi 17 Août 2012 - 17:32

St-Pierre: Six enfants autistes pourraient ne pas faire leur rentrée scolaire
A Saint-Pierre, la rentrée scolaire, déjà reportée de jeudi dernier à ce lundi, risque de ne pas être de tout repos à l'école primaire Jacques Prévert. En plus du problème de report de la rentrée en raison du manque de contrats aidés dans les communes, la Frape (Fédération réunionnaise des associations de parents d'élèves) a décidé de marquer le coup en manifestant lundi matin devant les grilles de l'établissement scolaire en raison du non accueil d'enfants handicapés.

En tout, ce sont six marmailles autistes qui pourraient ne pas faire leur rentrée dans cette classe spécialisée de l'école primaire. La raison est toute simple, les AVSI (Auxiliaire de vie scolaire individuelle) ont des contrats qui débutent le 1er septembre, une date calquée sur la rentrée scolaire métropolitaine et non réunionnaise. "C'est une véritable gabegie, notre rentrée se fait en avance sur la métropole et les parents réclament tout simplement leur droit à avoir leur AVSI pour leur enfant autiste", explique Joël Arthur, chargé de l'insertion des enfants handicapés auprès de la Frape.

"Nous porterons l'affaire en justice pour discrimination"

Les contrats d'AVSI émanent de notifications émises par les MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) ou CDAPH (Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées). "Des notifications qui mettent au minimum deux à trois mois et près de six mois pour avoir un AVSI, pendant ce temps là l'enfant handicapé reste chez lui et n'est pas scolarisé", ajoute-t-il.

Autre problème avancé par Joël Arthur et en lien direct avec les contrats aidés dans les communes: "On va avoir un problème lors de la pause méridienne", prévient-il. Le poste en contrat aidé chargé de surveiller les enfants lors de la pause déjeuner risque de n'être plus assuré en raison de la diminution de l'enveloppe de contrats aidés allouée à la Réunion pour ce second semestre.

La Frape va surveiller la rentrée scolaire de ce lundi devant l'école Jacques Prévert. "Si ce que m'a dit l'institutrice se vérifie, à savoir que les enfants autistes ne seront pas accueillis ce lundi, nous porterons l'affaire en justice pour discrimination", conclut-il.
Lu 1905 fois



1.Posté par Filou le 17/08/2012 20:51

"Si ce que m'a dit l'institutrice se vérifie, à savoir que les enfants autistes ne seront pas accueillis ce lundi, nous porterons l'affaire en justice pour discrimination".

Évidemment mais espérons que les vrais responsables seront visés par votre action en justice et que ce ne seront pas encore les enseignants qui seront pris pour cible comme cela est souvent le cas quand les parents se heurtent aux murs administratifs !

Car l'inverse était aussi envisagé avant cette affaire des contrats aidés, à savoir l'accueil des enfants handicapés dès la rentrée même en l'absence de leur AVSI.

Mais imaginez une trentaine d'élèves dont un qui nécessiterait une attention soutenue, un accompagnement personnalisé et une pédagogie adaptée.

L'enseignant en sus de faire quasiment du double niveau devrait pouvoir apporter l'attention nécessaire à l'enfant handicapé tout en ne négligeant pas le reste de la classe et vice-versa, gérer les aspects d'hygiène (courants dans le 1er degré), de sécurité... tout en continuant à gérer la classe "comme si de rien n'était" parce que la majorité des parents veut que son enfant soit le centre d'attention, handicap ou pas.

Ajoutons à cela une (possible) diminution des contrats municipaux et donc une réduction des services rendus au sein de l'école...

Comprenez que c'est humainement extrêmement compliqué (rien n'est impossible) pour un enseignant sans l'apport et le soutien d'un AVSI.

Votre démarche est donc légitime mais ne sera efficace que si elle touche les bonnes personnes et les responsables de cette gabegie que vous dénoncez.

Tous les enseignants concernés n'en attendent pas moins car ils sont en première ligne de cette gestion qui se montre bien irrespectueuse des enfants handicapés et de leurs parents.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >