Justice

St-Pierre : Sans permis, il entame une course-poursuite avec la police

Dimanche 4 Mars 2018 - 09:25

Ce n’est qu’au bout d’une course-poursuite dans les rues de St-Pierre que Christophe P., 20 ans, a finalement été interpellé par la police. Dans la nuit de mercredi à jeudi, le jeune homme a refusé de se soumettre à un contrôle routier et a préféré prendre la fuite. Dans sa course, Christophe P. a également percuté deux véhicules stationnés sans heureusement faire de victime. C’est d’ailleurs l’état de son véhicule endommagé par les collisions qui l’a empêché d’aller plus loin. 

Ce vendredi, jugé sur le mode de la comparution immédiate, le jeune homme devait répondre des faits de conduite d’un véhicule sans permis, refus d’obtempérer et délit de fuite après accident. 

Le jeune homme est sorti de prison le 30 octobre dernier après 2 ans de détention pour agression sexuelle sur enfant. A la barre du tribunal de St-Pierre, Christophe P.  explique n’avoir connu que le système carcéral depuis ses 16 ans. "Je ne sais plus du tout comment vivre.  On ne m'a jamais appris à vivre", explique-t-il en larmes, décrivant une enfance difficile.

Le jour de son interpellation, il précise également avoir été "chamboulé" par le fait que sa copine soit enceinte. Sans permis, sous le coup d’une mise à l’épreuve, face à la police, " j’ai perdu mon sang-froid". Arrêté non loin de la quatre-voies en direction du Tampon, avant de sortir, le jeune homme glissera sa main sous le siège passager. Les policiers y découvriront une bombe lacrymogène. Une arme qu’il n’avait pas l’intention d’utiliser, assure-t-il.

10 mentions figurent à son casier,  la première datant de 2012 pour des faits de violence. "Je veux essayer de me réinsérer mais ce n'est pas facile", tente-t-il de se justifier. 

" J’entends le parcours de vie difficile et l'arrêt de la consommation d'alcool et de stupéfiants", déclare la procureur. Mais ce "comportement routier dangereux" vient ainsi mettre à mal son suivi dans le cadre d’un sursis avec mise à l’épreuve . 7 mois de prison sont requis par le parquet alors que son conseil plaide sa volonté de réinsertion et son jeune âge. 

Christopher P. repartira finalement pour 5 mois en prison. Une peine qu’il a commencer à purger dès vendredi soir.
PB
Lu 3192 fois



1.Posté par cmoin le 04/03/2018 11:01

Ce n'est pas assez!

2.Posté par mouton noir le 04/03/2018 11:15

le mec dit : (je ne sais plus du tout comment vivre. On ne m'a jamais appris à vivre )

c est sur que maintenant même un fesser a un enfant c 'est interdit....donc faut pas s'étonner !


seulement......5 mois de prison....pour:
- un refus de controle....
- mise en danger de l autorité et de la population
- destruction de bien
- default de permis
- et donc d'assurance ....

ca va...la vie est belle...

3.Posté par regor le 05/03/2018 12:34

D'accord avec 2.Posté par mouton noir le 04/03/2018 11:15 : il faut le confier à ces gens qui sont contre La fessée , ils ont surement la solution pour le remettre dans le droit chemin .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >