Faits-divers

St-Pierre : Il insulte, frappe sa mère et exhibe son sexe devant elle

Jeudi 4 Avril 2019 - 23:27

St-Pierre : Il insulte, frappe sa mère et exhibe son sexe devant elle
Vivre avec son fils est devenu un vrai supplice à partir du moment où elle lui a ouvert la porte pour le dépanner.  A 47 ans, Jean-Benard R. revient s’installer, avec sa compagne, chez ma mère à St-Pierre car il ne paye plus son loyer, préférant dépenser son argent en alcool et zamal. Malgré la maladie, la septuagénaire l’accueille et en retour ne reçoit qu’insultes et humiliations. Le 14 juin dernier, il s’en prend également à sa soeur venue rendre visite à leur mère dont l’état de santé ne cesse de se dégrader. Ce jour-là, le fils violent frappe la mère alors qu’elle s’interpose et poursuit sa soeur dans la rue, la menaçant avec un galet et une grille d’égout. 

L’infâme se produit quelques jours plus tard. Toujours saoul et zamalé, Jean-Bernard baisse son short, sort son sexe et menace sa mère "de lui fourrer dans la bouche". Une menace qu’il réitère à l’encontre également de sa copine. Depuis la septuagénaire, traumatisée, a peur de retourner chez elle et vit chez sa fille. 

Alors qu’il avait demandé un renvoi pour être assisté d’un avocat, Jean-Bernard n’a pas daigné se présenter devant le tribunal correctionnel ce jeudi. Le quadragénaire, qui n’a plus donné de nouvelles, fait décidément preuve de mauvaise volonté puisqu’il ne se présente pas non plus à son contrôle judiciaire et ne respecte pas ses obligations de soins. 17 mentions figurent à son casier judiciaire pour des faits notamment d’usage et détention de stupéfiant, vol aggravé, conduite sous l’emprise d’un état alcoolique ou encore complicité d’escroquerie. 

Soulignant "l’acte de désespoir" de cette mère, "fragile et frêle", d’1m40 pour 40kg, déposant plainte contre son fils après avoir subi ces violences autant physiques que psychologiques, le parquet a requis 12 mois d’emprisonnement dont 4 avec sursis, 2 ans de mise à l’épreuve, l’obligation de soins, l’interdiction d’entrer en contact avec les victimes et de se présenter au domicile de sa mère. Des réquisitions suivies par le tribunal. 
PB
Lu 12730 fois



1.Posté par Laurent le 05/04/2019 09:03

lol, le parquet requiert une obligation de soins pour un mec .... qui ne respecte déjà pas ses actuelles obligations de soins. Donc vous pensez qu'en obligeant deux fois qqn à faire qqch, ça changera la donne ?
Les fous, on les reconnait facilement. Ce sont ceux qui essayent sans cesse la même technique en obtenant les mêmes résultats, mais qui ne comprennent pas que ça ne marche pas !
Dis donc, au parquet, je ne sais pas ou ils obtiennent leur diplômes, mais ils n'ont clairement pas la lumière à tous les étages les pauvres hères ....

2.Posté par Zarin le 05/04/2019 12:16

"L'homme est tombé bien bas, mais pourtant certains continuent à creuser."

3.Posté par olivette le 05/04/2019 12:59

le tribunal s'en contrefout, il condamne, ferme son dossier la conscience tranquille. ce sont des acteurs qui font semblant: chacun gère son petit bout de dossier et passe la patate chaude au suivant. condamné à 12 mois de prison, pas de mandat de dépôt ni mandat d'arrêt car le boug n'est même pas là : du grand n'importe quoi. comme d'habitude

4.Posté par MICHOU le 05/04/2019 13:14

Tout ce lourd passé pour en arriver enfin là. Compter sur quelqu’un qui est sous stupéfiants, alcool et autres pour des soins c’est illusoire et l’obligation aurait due être prononcée dès le départ comme le fait le parquet de douai pour les violences conjugales. Le problème avec les soins c’est qu’on attend l’adhesion ou la demande du patient alors qu’elle n’est plus en etat de decider quoi que ce soit et que ce n’est plus de l’ordre de la volonte. On n’est pas aussi precautionneux pour ce qui est d’operer ou médiquer ou donner des antibiotiques......

5.Posté par le justicier manqué le 05/04/2019 15:37

Cette pauvre dame n'a pas d'autres fils ou neveux pour expliquer à ce déchet humain quelques rudiments de savoir-vivre?

6.Posté par L'enflure le 05/04/2019 19:48 (depuis mobile)

Et dire que certains font des mains et des pieds pour légaliser le cannabis ! Et cette minorité de zadistes, trous du cul et gratteurs de cul professionnels , un jour, vont arriver à leurs fins ! Pauvres de nous ! La France est une déchetterie !

7.Posté par Il est à point... le 05/04/2019 21:59

...pour prendre sa carte au parti socialiste !

8.Posté par parlamer le 06/04/2019 07:37

voila un bon fond de commerce pour les bobos socio gauchiasses
qui vont pouvoir se nourrir sur la bete de la misere sociale...

si l'etat ou sa famille pouvais corriger fermement l'attitude de ce sombre personnage, ce ne serai que justice pour la pauvre mere.

9.Posté par taz.opinion le 06/04/2019 09:08

In vré ti kok péi sa ! La Renyon lé an ler té !

10.Posté par Kiki le 06/04/2019 15:06 (depuis mobile)

Nul ne connaît le dessein du génie créateur. Si certaines mères sont comblées par leur progéniture , d''autres doivent maudire leurs entrailles !

11.Posté par Le poing sur la table le 08/04/2019 07:00 (depuis mobile)

Un individu incapable d''avoir du respect pour sa mère, ni sa compagne ou sa soeur, et avec ça violent et tyrannique ! Et on lui donne seulement quelques mois et des soins.. Le gars, il est totalement conscient de ce qu''il fait.. Justice à 2 vitesse !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie