Zot Zinfos

St-Paul: “Que les employés communaux cessent d’être les victimes des élections !”

Dimanche 4 Janvier 2015 - 07:46

Nous avons été contactés par un certain nombre d’employés communaux qui ont souhaité partager avec nous la situation dans laquelle ils se sont retrouvés peu après les élections de mars 2014.

Avec nous aujourd’hui, nous avons Josélito Zuyderzee, Bernard Galaor, Philippe Basquaise qui viennent témoigner. Yvette Marie Françoise n’a pas pu être présente pour raisons médicales.

Tous trois étaient employés à la commune de Saint-Paul, durant plusieurs années. Tous trois ont été licenciés par Sandra Sinimalé, quelques semaines seulement après les élections de mars 2014, sans raisons professionnelles.

Entre “chantage pré-électoral” et “chasse aux sorcières” les employés municipaux sont toujours perdants. Il faut que cela cesse. Au-delà de leur situation personnelle, c’est le fragile équilibre financier de toute leur famille qui se trouve menacé, avec des conséquences sociales et sanitaires parfois dramatiques.

Le travail rend l'homme indépendant, car il peut satisfaire ses propres besoins. C'est un moyen d'intégration dans la société. Etre chômeur, c'est l'exclusion sociale. Le travail garantit aussi la dignité de la personne. La sanction de "fin de contrat", décidée unilatéralement par une poignée d'élus sans scrupule qui foulent au pied la dignité de l'homme, relève de l'arbitraire.

Ce qui est très grave, c’est que le clientélisme est tellement répandu à tous les niveaux (en particulier au niveau de l'emploi) qu'il en est même rentré dans les mœurs. Il est devenu naturel de nos jours au niveau politique de « jeter » des êtres humains et leur famille dans la misère. Cette situation cautionnée par une très grande majorité de politiques de tous bords est inacceptable et met en danger la démocratie et la justice sociale.

Il est illégal de remettre sur les postes occupés par les CDD "remerciés" d'autres personnes. N'oublions pas que ces "licenciés" ont construit leur vie selon les ressources régulières perçues ces dernières années. Ils se retrouvent aujourd'hui remerciés sans motif et sans préavis...

Nous demandons à la Municipalité  la réintégration immédiate de ces personnes, surtout lorsque leurs postes ont été réoccupés par des nouveaux.

Et nous faisons le vœu en ce début d’année que les employés communaux cessent d’être les victimes des élections passées et à venir.

Laurence Lougnon – Christian Félicité
Lu 1401 fois




1.Posté par KLD le 04/01/2015 22:22

"Cette situation cautionnée par une très grande majorité de politiques de tous bords est inacceptable et met en danger la démocratie et la justice sociale. " : c'est pas nouveau et sa change pas , malgré quelques procès par ci par là où les "politiques" perdent à tous les coups. Mais na deux trois certains y abusent meme !

2.Posté par ON SE FOUT DE QUI le 05/01/2015 08:00

C'est facile de taper sur la nouvelle majorité.

Quand c'était vous qui mettiez fin aux contrats à tours de bras, personne n'osait vous faire de réflexion.

Il est important que les municipalités gardent les meilleurs éléments et donnent leurs chances à tous en faisant tourner les contrats qui arrivent à terme.

On reproche à SAINT PAUL des dépenses de fonctionnement trop élevées avec trop de personnel mai il faudrait garder tout le monde... ?

3.Posté par john le 05/01/2015 06:00

Oui vous avez raison
Exactement comme l a fait Nassimah Dindar au foyer de terre rouge

4.Posté par daniella le 05/01/2015 09:02

Il faut arrêter de crier chasse à la sorcière toutes les deux minutes !
S'ils sont incompétents, dehors !

5.Posté par le compte est bon le 13/01/2015 21:52

si l'on regarde de près les données disponibles sur le site des collectivités locales, st paul se caractérise entre 2000 et 2013 par les données suivantes :

2000 : résultat du budget principal (fonctionnement) : +5 millions d'euros.
2013 : résultat du budget principal (fonctionnement) : +11 millions d'euros.

Durant cette période, les dépenses de personnel ont progressé de 26 millions d'euros.
les achats et charges externes ont progressé de 9 millions d'euros, les autres charges de 12 millions d'euros.

Pour faire face à ces dépenses nouvelles, la DGF a progressé de 9 millions, les impôts de 20 millions, les autres impôts et taxes de 15 millions. les autres recettes ont augmenté de 9 millions.

il faut donc se poser la question du taux d'imposition, et demander aux élus si le niveau de la fiscalité saint pauloise est adaptée et si oui, pour quels motifs ...

si les adjoints aux finances actuels et anciens, voulaient bien se donner la peine...?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >