Faits-divers

St-Paul: Multirécidiviste, il défigure sa compagne en la battant à coups de poings et de pieds

Vendredi 17 Août 2018 - 11:58

L'homme n'en est pas a son coup d'essai. Sorti de prison le 11 mai dernier pour des faits de violences sur sa compagne - et malgré une interdiction de contact avec celle-ci reçue d'une précédente peine - Christopher n'a pu, une fois de trop, contenir sa violence. 

Même si après son incarcération, elle lui a demandé de braver son interdiction en pensant que les choses pouvaient s'arranger avec le temps, elle est une fois de plus la victime avec cette fois une ITT de 10 jours. Le 10 juillet dernier, il y avait déjà eu une altercation, soit moins de deux mois après sa sortie de prison. Le trentenaire avait giflé violemment la jeune femme la projetant au sol. Il avait lui même appelé les gendarmes pour leur signifier qu'il était sous le coup d'une contrainte pénale d'interdiction d'enter en contact avec sa concubine.

 Il s'acharne sur elle en la cognant au visage, la tirant par les cheveux

La nuit du 14 août, il perd ses nerfs quand elle lui parle de la forte somme d'argent qu'il lui doit, une nouvelle altercation éclate. Il s'acharne sur elle en la cognant au visage, la tirant par les cheveux lui assénant aussi des coups de pieds et lui cassant une dent. Interpellé au domicile de sa compagne suite à l'appel aux forces de l'ordre, il est placé en garde à vue immédiatement.

Présenté hier matin dans le cadre de la comparution immédiate, l'homme reconnait tous les faits qui lui sont reprochés. Le juge lui rappelle à mainte reprise que c'est la troisième fois qu'il comparait  pour les mêmes faits sur la même personne. "Vous n'êtes pas plus bête qu'un autre ? Quand le juge d'application des peines vous impose une interdiction de contact avec votre ex-compagne, qu'est ce que vous ne comprenez pas ?" demande le magistrat. 

Passablement désabusé, le juge ajoute : "Quand on vous voit comme ça, épais comme un grillon, on se dit que vous ne feriez pas de mal à une mouche et pourtant ! Vous êtes dangereux pour madame." 

"Les violences conjugales se répètent dans le temps, elle est défigurée, il y a eu acharnement"

"Les violences conjugales se répètent dans le temps, elle est défigurée, il y a eu acharnement" insiste maitre Barraco avocat de la partie civile. Pour sa part, la procureure note que "c'est une affaire qui montre que le temps des émotions, n'est pas le temps du judiciaire. Une étude révèle qu'il faut 10 ans à une femme pour qu'elle comprenne qu'elle ne changera pas l'homme qui la bat! Faut-il protéger les victimes contre elles-mêmes, OUI ! Là, ça commence à bien faire, c'est la troisième fois aujourd'hui !". Elle requiert une peine de 1 an avec mandat de dépôt et demande la révocation partielle de son datant de décembre 2017.

La défense, assurée par maître Vardin, ne tente pas de minimiser les faits: "C'est inadmissible, rien ne justifie ce qui est arrivé. La tâche est difficile avec 3 condamnations en 9 mois sans respect de la contrainte judiciaire. Il va assumer mais ce n'est pas un prédateur, il a un relation pathologique avec la victime mais il n'est pas dangereux pour la société" plaide-t-il afin de minimiser la sentence. 

Le tribunal, après délibération, déclare le prévenu coupable et le condamne à 12 mois de prison assortis d'un mandat de dépôt ainsi que la révocation de 6 mois du sursis précédant.  
Pascal Robert
Lu 5071 fois



1.Posté par cmoin le 17/08/2018 12:05

Et encore une toute petite peine de prison,il ressortira et recommencera.

2.Posté par cas social le 17/08/2018 12:31 (depuis mobile)

Si une femme te rends pas heureux vas avec les hommes ... c'est légal.

3.Posté par une réunionnaise 97410 le 17/08/2018 13:58

ils ne comprennent pas les hommes,de notre ile, une fille, 6 ans, réunionnaise qui voit sa mère se faire battre par son père "réunionnais", elle conclura que tous ils sont ainsi et elle va fuir tout ce qui ressemble à son père.Elle va se mettre dans la tete, et grandir avec cette idée que les hommes "réunionnais" sont méchants, violents, elle ne réfléchit plus, elle pense ainsi, c'est tout.Et si elle en voit d'autres femmes qui passent des mauvais quart d'heure,les années passant, l'idée restera.
le ménage ne fonctionnera jamais, car elle est dans cette "attente" qu'un jour, il va la "tabasser", et la mettre par terre, à genoux.Les images de la mère tabassée sont là, présente et qui ressort au moindre bobo.Les hommes "doivent revoir leur copie quand meme, et etre moins violents.En métropole aussi, il y a beaucoup de violences conjugales, il suffit de regarder les faits divers, qui tuent aussi.

4.Posté par Habitant de la reunion et de la france le 17/08/2018 15:25

Bonjour les habitants de la réunion et de la France. Les autorités de la France doivent protégés les victimes
d'agressions physiques. Ce n'est pas normal, une victime ce fait aussi facilement agressé par le même agresseur. Agressions gratuites qui coutes très chère à la société. Il y a du travail à faire pour ses victimes et ses agresseurs inconscients et irresponsable. Solidarité pour les victimes et accompagnés les prises de conscience des agresseurs. C'est du temps et de l'argent gaspille. Prévention prise de conscience, mobilisation de toute la société pour arrêter ses violences gratuites. Trop de démissions de la part de dirigeants occupés dans le loisirs. Les gens sont dans les loisirs toutes est permis, un peu de juste aux milieux.

OUVRE TON COEUR OUVRE TON ESPRIT OUVRE TON INTELLIGENCE

5.Posté par Yab le 17/08/2018 15:26 (depuis mobile)

Elle Est responsable de qui lui arrive.
Nou la fé.

6.Posté par Joséphine le 17/08/2018 15:41

L'ignorance, la bêtise, l'éducation, la violence, l'alcool, la paresse... le manque ou le trop plein!!??... tout ça ...et j'en passe Monsieur le Juge!!! Bien triste résultat Monsieur le Juge !!!

7.Posté par Louis Pariot le 17/08/2018 16:36

Madame, il vous avait déjà battue et kwé ? Vous imaginiez quoi ? Qu'il allait changer, comme ça, sans thérapie ?
Mesdames sachez que si vous acceptez une fois d'être battue, vous êtes mal parties.
Messieurs les violents : aou la bésoin taper ? Ben va faire du sport, tape sur un mur mais pas sur une femme ni sur un enfant...

8.Posté par merci France le 17/08/2018 16:41 (depuis mobile)

Bon, elle pourra être prioritaire pour un logement social car elle a été victime de violences conjugales. Merci France !

9.Posté par mortier le 17/08/2018 20:18 (depuis mobile)

Rien n''est plus dégoûtant qu''un homme frappe une femme ! Mais une femme frappée qui continue a rester avec un homme de cette espèce ça me dépasse.

10.Posté par Derouet le 17/08/2018 23:13 (depuis mobile)

A pendre par les couilles ce genre de taré a vie

11.Posté par Mehdi BOUACHRA le 18/08/2018 15:09

1 an ?......super la justice........La prochaine fois il prendra 3 ans pour avoir assassiné sa copine. Le "Pôvre".

12.Posté par Thierrymassicot le 18/08/2018 16:30

La prison ne changera rien!...C'est psychologique le problème...Donc placement en HP

13.Posté par patouche le 19/08/2018 09:23

Lui est super con avec un gros soucis psy et elle n’ est pas très fute fute non plus.... ou après les premières violences, on lui a mal expliqué.... c est comme ouvrir la cage d un oiseau qui ne souhaite pas en sortir !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter