MENU ZINFOS
Faits-divers

St-Paul : 18 mois de prison pour avoir agressé une infirmière du CHOR


Jean-Didier M., 38 ans comparaissait devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis ce mercredi pour des faits de violences sur du personnel hospitalier de l'hôpital de Saint-Paul ainsi que sur un des gendarmes venu pour l'interpeller. Les faits se sont déroulés au CHOR alors qu'il venait pour être pris en charge après une crise d'épilepsie.

Par - Publié le Mercredi 1 Juillet 2020 à 18:02 | Lu 2346 fois

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Connu pour ses crises d'épilepsie, Jean-Didier M., était sous perfusion, le 22 octobre 2019, aux urgences du CHOR. Il demande un café à l'infirmière qui accepte, mais se croyant sans doute chez lui, il devient familier avec la dame qui le remet immédiatement à sa place. Et là, c'est drame ! Il arrache sa perfusion et s'en prend physiquement à l'infirmière. Fort heureusement, un brancardier est là pour s'interposer. Elle parvient à s'enfuir, mais le prévenu arpente les couloirs pour la retrouver. 

Dans sa furie, il s'accapare d'une pince et d'un ciseau, profère des menaces de mort au brancardier puis poursuit sa quête de vengeance sur la pauvre infirmière. Les gendarmes arrivent et interviennent pour l'interpeller. Il est dans une telle furie, qu'ils ont du mal à le contrôler. Il met au passage, un coup de pied au visage d'un gendarme. Il est finalement placé en garde à vue. Arrivé à la gendarmerie, toujours pas calmé, il casse la vitre du local de garde à vue ainsi que le bureau qui s'y trouve. 

Il est blessé à la main, les gendarmes sont dans l'obligation de le ramener au CHOR

Il est blessé à la main, les gendarmes sont dans l'obligation de le ramener au CHOR pour le faire soigner. Il y reste jusqu'au lendemain où un médecin estime qu'il n'a pas de problèmes psychiatriques et le laisse sortir. Toujours à sa recherche depuis sa sortie, les gendarmes finiront par l'interpeller le 16 juin dernier. Une fois encore, dès qu'il voit les gendarmes, il entre dans un état de furie. Mis en garde à vue et déféré devant un juge le 17 juin, il passe des heures à hurler dans la geôle.  

Il est placé en détention provisoire et placé à l'isolement à Domenjod. Présenté par visioconférence ce mercredi, il ne faut pas moins de 4 agents pénitencier pour le tenir tant il est encore en furie. Il ne supporte pas la moindre contrariété ni la vue d'un uniforme. Pour autant, son dossier révèle qu'il n'est devenu violent envers l'autorité que depuis 2019. Complètement maîtrisé par les gardiens, il ne s'exprime pas pendant l'audience sauf pour dire "j'en ai rien à péter". 

La procureure de la République, qui estime qu'il est "énervé et incontrôlable avec ceux qui ont le malheur de croiser sa route" requiert une peine de 1 an de prison, dont  6 mois de sursis probatoire, ainsi que le maintien en détention. Le tribunal le condamne à 18 mois de prison et le laisse à Domenjod pour purger sa peine. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Jean Bon le 02/07/2020 07:14

Urgentiste du chor , qui trouve mon ton suspicieux, effectivement erreur de diagnostique, elle pense que c'est un calcul rénal, urgentiste du chor fait une echo graphi ( alors qu'elle est pas habiliter a la faire ( elle est pas radiologue, ou du moins a faire la lecture de l'echo) 4 jours hospitalisation sous antibio...
Mais cela ete en faite une endométriose...
J’espère avoir le soutien de zinfo974; une double procédure est en route, avec le conseil de l ordre, et une autre en pénal.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes