MENU ZINFOS
Faits-divers

St-Louis : "Si je ne rencontre pas de problème devant moi, je suis calme"


Un homme a été présenté en comparution immédiate au tribunal de Saint-Pierre pour des faits de violences et de séquestration sur son ex-compagne. Le prévenu a demandé un renvoi du procès pour préparer sa défense. Le tribunal a ordonné son maintien en détention, en raison des risques de récidive et de son manque de projet d’avenir.

Par - Publié le Lundi 17 Janvier 2022 à 17:00

Ce sont des faits graves de violences et de séquestration auxquels Jérémy* doit faire face. Il est accusé d’avoir violenté son ex-compagne à plusieurs reprises et de s’être introduit chez sa belle-mère pour commettre des dégradations. Le 12 janvier à Saint-Louis, il a même enlevé et séquestré la mère de son fils dont il ne supporte pas le départ.

Afin de préparer sa défense, sur les conseils de son avocate, Jérémy a demandé un renvoi du procès. Les victimes ont fait le déplacement, mais refusent de se constituer parties civiles. Restait la question du maintien en détention ou non du prévenu.

Actuellement au chômage, il ne présente pas à la juge Ankeara Kaly une grande motivation concernant sa recherche d’emploi. D’abord incapable de répondre, il va ensuite se justifier en expliquant avoir demandé à des amis et son ancien employeur s’ils avaient quelque chose pour lui.

"Vous avez une formation professionnelle ?", lui demande la juge. "C’est quoi ça ?", répond Jérémy à la stupeur générale. Après explication, il confirme n’avoir terminé aucune de ses formations en plus de n’avoir aucun diplôme.

Des explications qui n’arrangent rien

Concernant sa consommation d’alcool, Jérémy nie totalement avoir un problème, même si sa sœur a confirmé que la famille avait des difficultés sur ce point. Sur son attitude lorsqu’il boit, il explique : "Si je ne rencontre pas de problème devant moi, je suis calme". Il indique par exemple être capable de se battre pour défendre ses amis.

Interrogé sur sa consommation de zamal, il va également perdre des points de crédibilité. Il affirme à la juge avoir arrêté depuis deux mois, alors que le rapport du contrôleur judiciaire indique cinq mois.

Son avocate, Me Bilquis Naceur, va tout de même demander le placement judiciaire. Elle évoque le casier judiciaire vierge de Jérémy et souligne que c’est la première fois qu’il commet des violences en 10 ans de relation. "Ce n’est pas un homme violent habituellement, il m’a dit qu’il ne comprenait pas ce qui s’était passé. Il a vu rouge et est allé trop loin. Il a compris à présent", explique-t-elle.

"Je n’ai pas la même analyse. Le risque de récidive est existant. Tout est allé crescendo pour se finir par une séquestration. Il ne supporte pas la séparation. Il y a un risque de récidive et même de pressions, notamment avec l’enfant qui a été témoin. La situation est fragile", rétorque la procureure Coralie Sutra. Elle demande de son côté le maintien en détention. 

Après délibération, le tribunal ordonne le maintien en détention de Jérémy en raison du risque de récidive. Le temps pour lui de "préparer sa défense et d’élaborer un projet pour se réinsérer", lui suggère la juge. La date du renvoi est fixée au 7 février. 

*Prénom d'emprunt


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Charlotte le 17/01/2022 19:03

Pourquoi préciser absolument si il travaille ou non? Ce n'est pas là le problème vous voulez déclencher la haine la ségrégation vis à vis des rsa? Il y a beaucoup de personnes au rsa qui sont de bonnes personnes et qui ne frappent pas ne boit pas et ne sont pas violant pourquoi absolument montrer le mauvais côté? À cause de vous les gens aux rsa sont tout le temps rabaisser plus bas que bas faut arrêter. Nous sommes pas toutes des délinquants voici mon cri de coeur un appel au secours.

2.Posté par Chabouk le 17/01/2022 20:50

"Vous avez une formation professionnelle ?", lui demande la juge. "C’est quoi ça ?", répond Jérémy à la stupeur générale.
Bref, la Réunion, poubelle de l'Océan indien ...dans toute sa splendeur ! Pauvre de nous...

3.Posté par Pascale le 17/01/2022 23:45

J'espère qu'il est inscrit à Pole Emploi? Il faut qu'il s'inscrive s'il n'est pas déjà inscrit... les problèmes seront devant lui à Pole Emploi :)

4.Posté par Choupette le 18/01/2022 14:59

"Son avocate, Me Bilquis Naceur" c'est Bilkiss, prénom musulman qui signifie Justice.

1.Posté par Charlotte


Il ne doit pas faire bon vous avoir comme voisine.

Ouvrez un livre et écoutez de la musique classique ... .

5.Posté par Kafrine le 18/01/2022 18:33

Cosa bande bougue la y accepte pas la séparation. T y faut arrêter. Moins mi dit bande gars kome sa y faut coup zote main n'avoir avec kwé zote y agresse les femmes et devant zote zenfant

6.Posté par Votez Zemmour🇲🇫 le 18/01/2022 21:46

Poste 4.
Après que Zemmour soit élu ça sera ni Bilquis ni Bilkiss ni Bèlcuisse (mdr) ça sera Billy ou Benjamin, ça sonne plus français et c'est plus mieux.

7.Posté par Mister Magoo le 18/01/2022 23:09

Son pied de riz est parti, il va trouver une nouvelle femme et vivra à ses crochets. Il aura des enfants qui auront ce type là en modèle... ils feront pareil.
De génération en génération,

8.Posté par Ruth le 18/01/2022 23:38

Évite ban ga st louis mon beau frère c'est un st louisien est franchement i respecte personne chez moi à par son épouse c'est à dire ma sœur, il a même dit à son épouse qu'il soupçonne ma mère donc sa belle mère de chercher à l'ensorceler pour le contrôler et le ga a perdu son emploi pas très longtemps à cause de son Insolence envers ses collègues de travail il nous accuse nous sa belle-famille de lui porter malheur, non mais vraiment un jour ça finira mal tout ça.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes