Politique

St-Louis: L'intersyndicale dénonce "la tonalité pré-électorale" du plan de titularisation

Les organisations syndicales mobilisées à la mairie de St-Louis dénoncent d’une seule voix la tournure qu’a pris le plan de titularisation. "Absence de dialogue", "mépris", "tonalité pré-électorale" et "instrumentalisation d’une frange des agents concernés", déplore l’intersyndicale. Par voie de communiqué, elle demande au maire une sortie de crise à laquelle elle doit être associée.

Vendredi 15 Novembre 2019 - 10:23

St-Louis: L'intersyndicale dénonce "la tonalité pré-électorale" du plan de titularisation
"Dés 2017, nous, représentants syndicaux des agents de la commune de Saint-Louis, avions demandé aux élus de mettre en place un vrai plan de résorption de la précarité des emplois d'une majorité d'agents de la collectivité, en passant notamment par la titularisation à 100 % pour un grand nombre d'entre eux.

Une demande restée sans réponse, jusqu'à ce que quatre élus de l'actuelle majorité, dans un tract distribué en fin d'année 2018, promettent miraculeusement une titularisation pour des centaines d'agents.

Réunis en intersyndicale, nous avons alors demandé des précisions au Maire, Patrick MALET, qui allait devenir le porteur de cette mesure, tout en lui disant que nous étions prêts à travailler ensemble pour tout plan visant à améliorer véritablement les conditions de travail et les revenus des agents.

Mais les dés semblaient avoir été jetés sans nous, déjà. Le jeu était fait. Le plan qu'on nous présentait, sommairement rédigé, dans la forme comme dans le fond, semblait sortir de nulle part et devait être validé par tous sans relecture ni débats contradictoires.
En gros, on disait, à nous représentants syndicaux " Passez votre chemin, c'est comme ça ! Que vous l'acceptiez ou pas ! ".
Face à notre détermination, le Maire, toujours porteur de ce projet au premier semestre 2019, avait consenti à nous recevoir et même à engager un " dialogue social " sur la question.

Dialogue qui n'a eu lieu qu'à deux reprises, sans résultats ou avancement.

Nous dénoncions alors par voie de presse l'intolérable mépris du Maire et de sa majorité municipale à notre égard ainsi qu'à l'égard des centaines d'agents concernés car aucune réponses n'étaient apportées à nos questions : Quid de la réduction du volume horaire de travail, de la suppression des heures supplémentaires, de l'incidence sur la retraite, etc.

Nous dénoncions aussi la tonalité pré-électorale que prenait ce dossier au fil des mois ainsi que l'instrumentalisation d'une frange des agents concernés qui se sentent aujourd'hui déboussolés et deviennent des otages d'un rapport de force politique.

En effet, à notre grand étonnement, l'actuel Maire de Saint-Louis, pourtant un militant farouche de ce plan de titularisation depuis le début, fait machine arrière et refuse de le cautionner, en mettant en avant un problème de légalité, parmi d'autres.

Sa prise de conscience, même tardive, si elle démontre que les syndicats ont eu raison depuis le départ de se montrer perplexes sur la réalité et la pertinence de ce plan, est quand même à l'origine d'une crise dont on ne mesure pas encore les conséquences pour les milliers d'employés de la commune, dans leur mission quotidienne de service public.

A quatre mois des prochaines élections municipales, comment une partie de la majorité municipale peut-elle encore promettre aux agents l'exécution de ce plan de titularisation dans des délais impossibles à tenir ?

Ce qui est complètement démagogique.

Comment ne pas percevoir l'aspect électoraliste de telles annonces ?

Comment peut-on encore entendre des élus dire aux agents que les syndicats ne veulent pas voir leur sort s'améliorer ?

Ce qui est entièrement faux.

Devant un tel mépris, devant un tel fiasco, on ne peut qu'être légitimement en colère.

Si on nous avait écouté et si on nous avait traité avec plus de considération, la situation serait toute autre et des centaines d'agents ne seraient pas dans le doute, à quelques semaines des fêtes de fin d'année qu'ils vont passer dans l'inquiétude quant à leur avenir.

Réunies en intersyndicale, les organisations soussignées demandent instamment au Maire d'associer leurs représentants à toute recherche de solution pour sortir de cette crise."

Les organisations signataires :
CGTR-FPT, FO, CFDT, CFTC-FPT, SAFPTR
Nicolas Payet
Lu 1980 fois




1.Posté par roland le 15/11/2019 11:47

Lorsque l'on amorce une bombe, elle fini par exploser, il n'y a pas à Saint Louis (50.000 habitants) la possibilité d'employer plus de 800 personnes. Or, il y en a près de 1600, donc 800 en trop, problème qu'il va falloir solutionner avant les élections sinon, ça va "péter"!

2.Posté par ZembroKaf le 15/11/2019 11:50

Les organisations signataires :
CGTR-FPT, FO, CFDT, CFTC-FPT, SAFPTR

zot la pa ekout' à nou 😂😂

3.Posté par GIRONDIN le 15/11/2019 12:03

2.Posté par ZembroKaf
Vivement le communiké des contribuables de sinlui ! 🙄

4.Posté par ben voyons le 15/11/2019 13:10

Ces syndicats savent très bien qu'il y a deux fois trop d'employés( inemployés) communaux à St Louis depuis 40 ans!
Ils ont laissé faire , ça les arrangeaient bien...
Et maintenant , ils font quoi?

5.Posté par DURAND le 15/11/2019 16:15

Et que font tous ces agents communaux toute la journée


6.Posté par klod le 15/11/2019 18:23

"la tonalité pré-électorale" du plan de titularisation dixit "l'auteur" de ce mot : y fé ri !!!!!!!!!!!!!!!!!!:


beau "mot de langage" en période "pré électoral" ..................... certes !

Néanmoins , sof mon pardon , j'ai du mal à prendre "ces gens" au sérieux ( les pseudos citoyens suiveurs sans conscience ( bref : les militants "gro dwa "!!!) + les belligérants à une fonction représentative du PEUPLE , dont certains sont également "gro dwa"! ?????????? !!)

un déficit "républicain " de ma part ?

un traumatisme framçais républicains de ma part , en doutant de la "conscience" des votants et des "instiitutions dites républicaines "en not bonne framce ?

vive la République .

on continue d'y croire en "l'état de droit français " , YES !

, les hong kongais ou autres victimes d'une dictature ( et il y en a , pas besoin de les "énumérer"!) ont mwin de chance que les français !!!!!!!!!!!!!!!!! n'est il pas ?


VIVE LA REPUBLIQUE dite française ( excuser moi du peu !) merci aux démocrates français !
c'est grave docteur , ca se soigne ?

7.Posté par ALEXANDRA le 15/11/2019 19:26

à post 1: c'est 2600 employés municipaux !!! avec des fictifs (reconnus par C. Hoareau..problème La Palissade)) des gens qui se servent des voitures et du carburant...des cantinières avec des pots pleins de victuailles...des employés qui pointent le matin et vont travailler au noir ensuite...des magouilles en veux-tu en voilà !!! et qui paye ??? Ceux qui sont assujettis à l'impôt !!! pas ceux qui sont logés par un bailleur social ..mais on se sait se servir de ces voix là pour les élections !!! le tableau est bien laid !!! et stop aux embauches par "dysnastie" familiale !!! la ville est sale malgré tous ces employés qui ne travaillent que 4 h/jour mais payés à temps complet !! et ne parlons pas de la délinquance et des trafics !!!....Il faut un personnage compétent, humain avec une main de fer dans un gant de velours pour assainir cette ville....et avec beaucoup de courage !!!!

8.Posté par klod le 15/11/2019 19:52

en tout cas , merci aux "syndicats" , quelque soit leur obédience, d'exister , pour pallier à certaines décisions iniques des institutions , même si ce n'est pas le cas en l'espèce à "st louis" ...................... .

9.Posté par balayedovantzotportavant le 16/11/2019 10:27

pour devenir fonctionnaire il faudrait passer des concours trois catégories s'ouvrent à vous A B ET C tous les maires de l'île sont des hors la loi ils ont jouer sur la corde sensible en embauchant à outrance devenir titulaire c'est l'explosion de la masse salariale et vous croyez que le gouvernement est fou et messieurs les colleurs d'affiches arrêtez de croire aux promesses des politiclowns, st louis est endettée sale et moche être fonctionnaire faîtes des études passez des concours et bossez au lieu de râler à chaque fois monsieur malet a eu raison signer c'est se mettre en danger !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie