MENU ZINFOS
Faits-divers

St-Louis : Il surdose son traitement "pour voir comment ça fait" et déclenche plusieurs incendies


Un homme a été condamné par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre pour avoir incendié deux voitures, plusieurs poubelles et une benne à vêtements à Saint-Louis. Sous traitement pour arrêter l’alcool, il a pris entre 5 à 10 fois la dose prescrite. Il est condamné à un an de prison.

Par - Publié le Jeudi 27 Janvier 2022 à 13:55

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Dans la nuit de lundi à mardi, les pompiers interviennent sur plusieurs feux concernant des poubelles et deux véhicules vers la mairie. Une femme dont le commerce est à proximité décrit aux gendarmes un homme qu’elle a aperçu près des flammes. Celui-ci l’a menacé de revenir brûler son commerce.

Rapidement interpellé, l’homme est agité et incohérent lors de sa première audition. La seconde se passe mieux, même s’il reste énigmatique. Il dit ne se souvenir de rien et ne pense pas être l’auteur de ces faits. Pour preuve, il n’a pas de briquet ou d’allumettes lors de son interpellation. 

Cependant, il avait un gant droit de moto sur lui qui correspond au gant gauche retrouvé à côté d’une voiture brûlée dans la cour d’un particulier. À son domicile, il a un bidon de 5 litres de javel sentant fortement l’essence. Enfin, sa veste présente des traces de brûlures.

"Je ne peux pas être partout en même temps"

À la barre du tribunal, il reconnaît difficilement les faits et assure ne se souvenir de presque rien. Ancien accro à l'artane, il explique qu’il a pris plusieurs cachets de son traitement contre l’alcoolisme "pour voir comment ça fait". "Je reconnais une seule poubelle, peut-être deux maximum. Je ne peux pas être partout en même temps", se défend-il.

Des explications peu crédibles, d’autant plus que la benne à vêtements brûlée est collée au commerce de la témoin qu’il avait menacée. Des menaces sur témoin qui font craindre à la procureure une réitération des faits. C’est pourquoi elle requiert une peine de 18 mois de prison.

Me Clémence Godinaud, qui défend le Saint-Louisien, fait remarquer que de nombreux éléments matériels n’ont pas été suffisamment étudiés. C’est le cas des gants retrouvés qui n’ont pas fait l’objet d’analyse sur la présence d’essence. De plus, elle met en doute la chronologie des faits. "Dans l’état où il était, il n’est pas rentré chez lui déposer le bidon d’essence avant de ressortir", souligne-t-elle. 

Il regrette qu’aucune expertise psychiatrique ne soit venue confirmer l’altération du discernement. Enfin, elle explique que, malgré ses 18 mentions à son casier judiciaire, le juge d’application des peines avait constaté une volonté de s’en sortir pour son client, qui a notamment arrêté de boire. Des arguments qui ont fait mouche, puisqu’il est condamné à 12 mois de prison qu’il effectuera à son domicile sous bracelet électronique.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Ok le 27/01/2022 15:27

18 mentions au casier… 12 mois de prisons au chaud à la maison car il voulait arrêter de boire… Allez télécharger un film sur internet et recevez une amende de quelques milliers d’euros avec de la prison ferme… Belle justice !


2.Posté par sceptique le 27/01/2022 15:57

5 doses de vaccin pour faire ce que cela fait.... puisqu'il aime l'effet et ainsi nous on saura s'il faut ou pas se faire vacciner 5 fois

3.Posté par Ouais... le 27/01/2022 16:31

A bon y expérimente pu ester...

4.Posté par Toujours Saint-Louis le 04/02/2022 11:40

Toujours Saint-Louis et la maire qui fait la belle dans les autres communes, ferait mieux de s'occuper de la sienne.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes