Société

St-Leu: Le "Simtyer Misouk" expliqué aux Réunionnais ce vendredi

Vendredi 10 Mai 2019 - 10:04

St-Leu: Le "Simtyer Misouk" expliqué aux Réunionnais ce vendredi
Ils continuent leur action pour la sauvegarde du patrimoine historique. Les membres du collectif "Simtyer Misouk" organisent ce vendredi après-midi une visite du cimetière situé au sud de Saint-Leu, et notamment de sa partie baptisée "Simtyer Misouk", à partir de 17 heures. 

Ce cimetière a été créé en 1791, avec une séparation : "un côté pour les blancs, l’autre pour les libres de couleurs", nous expliquait Gilles Gérard, anthropologue et historien, en août dernier. À partir des années 1820, les libres de couleurs ont pu rejoindre le cimetière des blancs. Après l’abolition de l’esclavage, tous les citoyens ont pu y être enterrés, exceptés les non-chrétiens (engagés chinois, indiens, africains, malgaches, peut-être aussi polynésiens). 
  
Il y a une dizaine d’années, la moitié du cimetière destinée aux non-chrétiens a disparu, au profit d’un agrandissement du cimetière "collectif". D'où l'inquiétude et la vigilance de ces passionnés, qui souhaitent le faire inscrire au titre des monuments historiques pour le préserver.

"Le dossier a été déposé en mars dernier à la DACOI. Nous attendons la réponse définitive. Le faire classer permettrait aussi d'engager d'autres recherches pour aller plus loin", explique Frédéric Amany, membre du collectif. "Il est nécessaire de pouvoir connaître l'histoire et de réhabiliter les injustices, car des traitements différents étaient réservés [selon l'origine des personnes enterrées]". Une audition a en outre été demandée à la mairie, mais est restée sans réponse.

Le collectif sera sur place dès 14 heures. Une vidéo de 10 minutes sera projetée à 18 heures, suivie d'un débat. 

St-Leu: Le "Simtyer Misouk" expliqué aux Réunionnais ce vendredi
N.P
Lu 1533 fois



1.Posté par rat de bibliothèque le 10/05/2019 12:21

Alors que nous sommes en 2019, je suis surpris de lire les discours orientés de certains Zistoriens qui veulent réécrire l'histoire de La Réunion de la manière la plus flatteuse pour satisfaire l'égo démesuré et crade, de nos incultes politiciens kréols démagogiques prêts à tout pour prendre ou conserver le pouvoir.

Une lecture objective et sérieuse de nos archives départementales à Saint-Denis et nationales à Aix en Provence et Lorient, leur permettrait entre autres, de savoir et de comprendre comment notre île a évolué depuis sa découverte et l'arrivée de la première colonie de peuplement.

Par exemple, il découvrirait qu' à Saint-Paul sous le viaduc de route des tamarins, sur les terrains limitrophes de l'ancien hôpital colonial, siège actuel du Centre Hospitalier de La Réunion, construit en 1764 par la Compagnie des Indes Orientales où les chirurgiens de la marine Royale y soignaient tous les indigents, blancs et noirs, sont enterrés des milliers d'anonymes souvent victimes d'épidémies.

2.Posté par Bleu outre mer le 10/05/2019 16:12

En parlant Misouk ou est parti l'article sur le fameux pont reliant Sin Dni aussiotôt mis ausitôt retiré il y a t'il une raison..........
Sinon je suis assez d'accord avec le Post 1 sur la réécriture de l'histoire a des fins d'assoir leurs pouvoir, pas contre dit par les journalistes.......

3.Posté par Fred le 10/05/2019 17:56 (depuis mobile)

À chaque fois que je viens dans ce cimetière, je constate un état de délabrement. Il a besoin d''une remise en état ou d''en faire un autre. À ma connaissance c''est l''un des plus piteux que j''ai vu. C''est une ruine

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie