Faits-divers

St-Joseph : 5 mois de sursis pour un SDF ivre sans permis

Mardi 7 Novembre 2017 - 18:07

St-Joseph : 5 mois de sursis pour un SDF ivre sans permis
"Cela aurait pu être pire", a insisté à plusieurs reprises le juge. A la barre, face à lui, un jeune sans domicile fixe de 29 ans. Ce Saint-Josephois doit notamment répondre devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre, ce mardi, de conduite en état d'ivresse et conduite sans permis. Une nuit d'avril l'année dernière alors qu'il boit avec son oncle chez ce dernier, les bouteilles vides, il décide de prendre le volant pour faire le plein. 

Avec 2,72 gr d'alcool dans le sang les détails de leur aventure à Grande Anse et Langevin sont évidemment un peu flous, toujours est-il que celle-ci sera stoppée nette vers minuit lorsque le jeune homme s'endormira au volant et percutera de plein fouet un mur. Il ne reprendra conscience que quelques heures plus tard à l'hôpital. 

"Avez-vous vu les photos de l'accident?", interroge le juge. "Vous ne seriez pas là si vous aviez percuté des personnes". Le mur percuté appartenant à la Région Réunion, la collectivité s'est constituée partie civile afin de demander des dommages et intérêts. Plus de 2 400 euros pour les réparations. 

Le jeune homme fait amende honorable et précise qu'il a depuis suivi des soins pour régler son problème d'alcoolisme. 

Le juge suivra finalement les réquisitions du procureur à savoir 5 mois de sursis et 80 euros d'infractions. Il devra payer à la collectivité le montant fixé pour réparer les dégâts matériels occasionnés. 
P.B
Lu 1761 fois



1.Posté par Adrien le 08/11/2017 07:13

Effectivement quand c'est la propriete de la collectivite la on se bouge! Et demander de payer a un SDF, ralala la justice Francaise ou Pei vu qu'elle n' est pas la meme dans certain cas... dans toute sa splendeur!

2.Posté par dicton le 08/11/2017 08:45

C'est au pied du mur qu'on voit le maçon.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 08:41 Des casseurs d'Halloween au tribunal ce jeudi