Social

St-Denis: Manifestation des infirmières scolaires devant le Rectorat

Jeudi 17 Novembre 2016 - 08:00

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Ce jeudi à partir de 13h, les infirmières scolaires manifesteront devant le Rectorat. Elles demandent le respect de leurs missions d’accueil, de soins, d’éducation à la santé, et d’accompagnement des élèves en difficulté. 

Des missions qui seraient menacées par une circulaire que préparerait le Rectorat pour faire face au manque de médecins scolaires. 

"L’Académie de La Réunion cherche à s’affranchir des textes notamment ceux concernant les bilans médicaux que la loi prévoit pour les enfants de 6 ans", avance le SNICS-FSU. 

Le dépistage des troubles de l’apprentissage réalisé en classe de Grande Section ne peut être effectué lors d’un bilan infirmier. Il en résulterait une "inégalité des chances de réussite entre l’élève Réunionnais " d’autant que les 1500 élèves des établissements privés, "ont la chance d’avoir une visite médicale réalisée par un médecin de l'Éducation Nationale".  

Les infirmières de l’Education Nationale demanderont également à cette occasion des explications sur "des tentatives de transfert vers d’autres ministères et la perte de leur statut spécifique ".
Lu 869 fois



1.Posté par La vérité vraie... le 17/11/2016 09:40

La planque par excellence...ILS NE SONT JAMAIS LA DANS LES ETABLISSEMENTS !
Vous voulez la vérité : pointez-vous devant n'importe quel collège ou lycée et demandez aux élèves.

2.Posté par sincère le 17/11/2016 07:29

Rien ne bouge au rectorat. Des problèmes non résolus qui laissent place à l'amertume !
Des cas plus graves sont laissés au placard .

Un recteur réunionnais Zot t ve ! Ben voilà goute ! Rien rien rien rien rien rien


3.Posté par SITARANE le 17/11/2016 11:53

infirmière, éducation nationale : tout est écrit !!!!!!!!!!!!!!!!!! Courage dans un mois, vous aurez un mois et demi pour récupérer de vos 20 heures hebdomadaires !!!!!!!!!

4.Posté par DUDULE974 le 17/11/2016 20:26

Bien peu connaissent le travail des infirmières scolaires et les raisons de cette manifestation.
Comme d'habitude les aigris de service ,nous serviront leur soupe habituelle contre les fonctionnaires.Il est étonnant de constater que plus on diminue le nombre de fonctionnaires,plus la situation économique de notre pays se dégrade.Il semblerait donc que le mal est ailleurs.
Rassurez vous le CETA et le TAFTA vont faire disparaitre les services publics; l'avenir s'annonce radieux pour les riches et infernal pour les moins favorisés.

5.Posté par infirmier scolaire le 17/11/2016 21:07

pour les commentaires etablis sans savoir : la betise c 'est comme la confiture moins on en a plus on l' etale.........
referez vous aux circulaires rectorales et j espere que votre cerveau autorisera le passage de la verité , a moins que les sites internet ne vous servent de prothese cerebrale

6.Posté par nath le 18/11/2016 08:57

Bonjour
Je ne sais pas d’où vous sortez "que les 1500 élèves des établissements privés, "ont la chance d’avoir une visite médicale réalisée par un médecin de l'Éducation Nationale". " car mon fils, initialement scolarisé dans le privé n'a jamais, jamais jamais rencontré le médecin scolaire, même avec les bilans attestant des troubles de l'apprentissage. Motif : médecin trop débordé
les troubles de l'apprentissage ont été soupçonnés en CE1 (quid du soi disant dépistage de GS?) nous avons claqué la porte de l’école privée en CE2 pour revenir dans le public : meilleure communication avec l’équipe éducative, présence du RASED, moins d’élèves par classe donc un peu moins de difficultés pour l'institutrice de lui faire ses adaptations. Et oui, passer de 30 à 24, cela change la donne.


Et contre toute attente : plus de bienveillance, alors que le privé, si l'on considère l'aspect religieux, la bienveillance serait le postulat de base, non?

alors vu ce qu'il y a marqué dans votre article, si nous avions au moins vu l'infirmière scolaire, peut être que le dépistage aurait été fait beaucoup plus tot
après je veux bien admettre que la situation que je décris ne concerne que notre zone/circonscription (SUD) et qu'ailleurs, les choses sont faites comme vous le dites.
UNE MAMAN EN COLERE

7.Posté par SOURCE974 le 18/11/2016 10:00

D'ici peu le rectorat va également s'affranchir des textes pour dégager un grand nombres de contractuels actuellement en poste qui ne le sauront qu'au dernier moment. n°2 ça bouge au Rectorat mais pas comme l'académie l'aurait souhaité, le recteur n'a que le titre et ne connait rien à la politique menée par son second, une faiblesse qui lui laisse le champ libre. C'est peut-être une manoeuvre que de mettre le chaos au rectorat et dans l'académie pour faire évincer le recteur avant les élections afin que soit nommer un énième recteur de métrople, ne pas oublier que le secrétaire général imposé à la barbe du creform est un ancien militaire.

8.Posté par polo974 le 21/11/2016 14:32

1.Posté par La vérité vraie... le 17/11/2016 09:40
""" ...ILS NE SONT JAMAIS LA DANS LES ETABLISSEMENTS ! """

Tu m'étonnes, ils et elles sont affectées sur plusieurs établissements ! ! !
C'est une connerie sans nom, mais c'est comme ça...

Le gamin doit donc vérifier les horaires pour savoir quand tomber (malade ou à terre)...


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie