Société

St-Denis : Le centre des finances publiques de la rue Amiral Lacaze fermé pour cause d'amiante

Lundi 22 Octobre 2018 - 13:54

Ce lundi 22 octobre, la direction des Finances publiques s'est déplacée sur le site de la rue Amiral Lacaze à Saint-Denis et a informé les agents présents de l'évacuation du site et de sa fermeture. En cause, la détection d'amiante. Le site restera fermé jusqu'à communication des résultats des prélèvements réalisés le 17 octobre. Les résultats sont attendus en début de cette semaine, indique la CGTR Finances publiques.

"Le 12 octobre 2018, La Direction régionale de Finances publiques a informé les représentants du CHSCT de la présence de matériaux et de produits contenant de l'amiante sur le crépi/enduit du mur extérieur du Centre des Finances publiques du 4 rue Lacaze à Saint-Denis. Cette zone concerne des travaux immobiliers en vue de la réinstallation d'un serviceDes travaux de perçage de ce mur pour la création de portes et de fenêtres sont intervenus dans la semaine du 1er au 5 octobre 2018 avant la communication des résultats d'un diagnostic amiante avant travaux", rappelle le syndicat.

Ces travaux, altérant la matière, ont pu exposer les agents présents sur site et circulant dans la zone occupée par les travaux. Pour la CGTR-Finances publiques, "il est irresponsable d'avoir procédé aux travaux avant même d'avoir le résultat des prélèvements effectués par carottage dans le cadre de ce diagnostic."

Le 17 octobre dernier, la CGTR Finances Publiques avait invité les agents du site de Lacaze à exercer leur droit de retrait jusqu'à la communication des résultats des mesures d'empoussièrement effectués le jour même, et de l'expertise du médecin de prévention, au titre de la notion de "danger grave et imminent".

Pour la CGTR Finances Publiques, cette fermeture "ne fait que renforcer [sa] certitude sur l'exposition des agents et des usagers à la fibre d'amiante et ce depuis le 1er octobre ! Quelles en seront les conséquences sur leur santé ?", questionne le syndicat.

N.P
Lu 3308 fois



1.Posté par La gitane le 22/10/2018 17:21 (depuis mobile)

C'est qui le responsable HSCT ?

2.Posté par A la gitane le 22/10/2018 17:56 (depuis mobile)

Vous connaissez la réponse.
La santé et la sécurité relèvent de ...

3.Posté par chikun le 22/10/2018 18:09

Rien n'est trop providentiel pour cesser le boulot . Quel exemple pour les ponctionnés. !!!!!

4.Posté par A Chikun le 22/10/2018 18:22 (depuis mobile)

C'est surtout votre post qui est loin d'être exemplaire.

5.Posté par miro le 22/10/2018 21:25

chic alors, nous ne payerons plus d'impôts ! ... (je crois que je viens d'écrire une connerie! )

6.Posté par #pasdevague le 22/10/2018 23:28 (depuis mobile)

Il y a des établissements scolaires dans le même état.

Mais chut : " pas de vague ".

7.Posté par polo974 le 23/10/2018 09:16

de quand date ce bâtiment?

(interdiction de l'amiante en 1997, alors que dès 1950 on savait déjà que c'était cancérigène...)

8.Posté par anonyme le 24/10/2018 09:44

Impot rue malraux acceuille por un personnel de la caisse mal eduquer il se prend por ki celui la il est cloitrer derrier sa vitre . Les infos qui ns donne incompetent. I les zimpots un gros mok en tole. ? Quand est ce ke qu il compte ouvrir . Je suis passer ce matin p1s d info rien . Bravo les fonctionnaires.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 20:37 Air Austral fait le point ce 20 novembre à 19H