Faits-divers

St-Denis: La pharmacie Tassigny suspendue pendant 6 mois

Samedi 26 Janvier 2019 - 06:48

Soupçonnée en fin d'année 2018 d'escroquerie , de fraude massive à la Sécurité sociale en trichant notamment sur la nature et les quantités de produits prescrits, la pharmacie de Tassigny, située à Sainte-Clotilde, a finalement dû fermer ses portes pour une durée de six mois.

Condamné en première instance à six mois de fermeture, dont trois mois avec sursis, Patrick Panchoo avait cru bon de faire appel devant le conseil national de l'ordre à Paris.

Pas de chance. Au lieu de réduire la peine comme il l'espérait, le conseil l'a alourdie en supprimant le sursis et en le condamnant donc à 6 mois fermes de fermeture.

Mais les ennuis de Patrick Panchoo ne sont pas finis. C'est la justice qui pourrait maintenant s'emparer du dossier.
Zinfos 974
Lu 11585 fois



1.Posté par Dadou le 26/01/2019 07:48

C'est étonnant de voir que certains délinquants sont dénoncés dans les journaux et que les autres non??!!!
Certains restent impunis malgré leurs magouilles car ils ont de très bonnes relations à divers niveaux!!!

2.Posté par nono le 26/01/2019 08:16

pourquoi dire suspendue pour 6 mois alors qu'avec le sursis habituel ils ne ferment que 3 mois ????

3.Posté par Le Jacobin le 26/01/2019 08:35

Panchoo est -il un fils éloigné de Pancho villa le révolutionnaire Mexicain qui lui volait les riches pour donner aux pauvres? L' ADN ne suit pas toujours le même chemin dans s la famille.

4.Posté par yes or no le 26/01/2019 09:40

Pendant 5 ans qu'il a fraudé, il a dû se faire un bon matelas de centaines de milliers d'euros ! Maintenant qu'il est pris dans la colle jack, il devra payer de lourdes amendes voire même la case prison et Basta

5.Posté par rekin le 26/01/2019 10:53

il devrait prendre 5 ans de suspension pour bien comprendre

6.Posté par MôveLang le 26/01/2019 10:54 (depuis mobile)

De toutes manières, cela ne dissuadera pas les autres de continuer de tricher.
Le procureur Legras a mis en examen 22 des 24 maires, dans les deux qui n''ont pas été touché, il y a un qui est toujours passé au travers des mailles.
Pourquoi ?

7.Posté par mécontent le 26/01/2019 11:21

1,5 millions de fraude et 6 mois de suspension? Il a le bras long

8.Posté par Choupette le 26/01/2019 11:35

2.Posté par nono

Tu sais lire ?

Il a eu 3 mois de sursis en première instance. Il a fait appel et son sursis est tombé. Donc 6 mois fermes pour lui apprendre à faire appel alors qu'on lui avait fait une fleur.

9.Posté par Zarin le 26/01/2019 11:37

DANS LES PHARMACIES
Paroles et Musique: Charles Trenet

Dans les pharmacies...

On vend du nougat et du chocolat,
Des bonbons au citron, des stylos,
Des poupées gentilles
Pour les petites filles
Et, pour les garçons,
Des lapins qui sont
Sauteurs et polissons.
On vend de tout :
Des toutous blancs
Qui se tiennent debout,
Tout tremblants,
Des arlequins, des cailles qui rient
Et tout un lot de quincaillerie.
Dans les pharmacies,
Dans les pharmacies,
On entend parfois cet ordre sec :
"Garçon ! Des petits pois ou un bifteck
Ou des choux farcis."
Dans les pharmacies.

Ces pharmacies-là
Sont celles du Canada...

10.Posté par Dz le 26/01/2019 12:09

Le jour où la justice s’intéressera à leur logiciel qui leur permet de faire du black au détriment des services fiscaux nationaux qu'est ce que ca va être ?
Heureusement la répression des fraudes a piscine.

11.Posté par Le Jacobin le 26/01/2019 13:00

4.Posté par yes or no le 26/01/2019 09:40

Il faut qu'il s'inscrit très vite dans un parti politique à la Réunion pour qu'il puisse bénéficier du GRAAL SURSIS SURSIS SURSIS ET +

12.Posté par nono le 26/01/2019 15:07

@choupette
zen cocotte !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

13.Posté par Analyse le 26/01/2019 17:42

Ce pharmacien, et non pas l'officine, a été sanctionné par ses pairs de l'ordre. Le rôle de l'ordre est la défense de la légalité et de la moralité professionnelle.
Dommage pour ce pharmacien que son ordre joue les abonnés absents quand il est fait le constat que, contrairement aux pharmaciens d'officine de l'hexagone qui disposent d'une marge commerciale fixée, en outremer aucune marge n'est fixée à leur profit, ce qui depuis deux décades se traduit par une spoliation officinale au profit de leurs fournisseurs.
Ce pharmacien s'est permis de tenter de récupérer, sur l'échelon suivant de la chaine de distribution, à savoir sur la CGSS, ce que son fournisseur lui a pris avec l'autorisation complice des ministres concernés.
Sauf que ce qu'il a fait est irrégulier.
Ses pairs "tapent durs" se sont donc chargés de lui administrer la sanction signalée plus haut, sanction relevant de la défense de la moralité de leur profession.
Ses pairs devraient se sanctionner eux-mêmes pour n'avoir jamais dénoncé l'absence de fixation de marge au profit des pharmaciens officinaux ultramarins.
Ils auraient joué leur rôle principal de défense de la légalité, il est peu probable qu'ils auraient été contraints de jouer les "pairs la vertu" avec leur présent confrère.
En sanctionnant leur confrère ceux-là ont en réalité sanctionné leur incurie.

14.Posté par jean claude payet le 26/01/2019 17:45

ume pharmacie qui fraude on voit vraiment de tout ici

15.Posté par klod le 26/01/2019 19:38

plus hargneux Lavilliers Bernard , tu m'excusera ZARIN que j'adore lire ................. :

Paroles de la chanson "Le pharmacien" par Bernard Lavilliers :


"Derrière sa vitrine aux flacons d'or bleu
Dans son officine, bien méticuleux
Sur sa p'tite tartine de vie, déjà vieux
Le pharmacien rime avec son sérieux

Sa petite vie s'est arrêtée là ....................."

16.Posté par La gitane le 26/01/2019 20:13 (depuis mobile)

Excellent ! ce qui fera un peu plus de places de parking disponibles....

17.Posté par JEAN CLAUDE le 27/01/2019 09:01

une petite suggestion en passant

Pourquoi pas une amande

verifier les caisses pour la TVA et ceux pour tous les commerces et restaurant

pourquoi le citoyen est informe et pas le Fisc??

18.Posté par Philosophe le 27/01/2019 09:09 (depuis mobile)

Moi je pense à ses employés et employées qui se retrouveront demain au pôle emploi...Quel gâchis !!!

19.Posté par Analyse le 27/01/2019 12:21

@ Philosophe.
Les conseils de discipline de l'ordre ne sont autorisés à sanctionner que le pharmacien, aucunement l'entreprise. Donc les employés ne devraient pas être au Pôle emploi comme vous le redoutez. Si demain vous les voyez au chômage ce ne sera que dans 2 cas de figures:
- Soit l'ordre a commis un excès de pouvoir, ce qui serait surprenant vu que des magistrats professionnels président aux séances desdits conseils,
- soit le pharmacien aura délibérément choisi de lier son sort à celui de son entreprise en la fermant soit durant 6 mois soit pour toujours. Ceci serait pour le moins saugrenue de sa part.
Les salariés n'ont a priori aucune raison d'être inquiets.
Si mon commentaire peut les rassurer je n'aurai pas rédigé pour rien.
Bon dimanche à tous !

20.Posté par Kiki le 27/01/2019 14:04 (depuis mobile)

Non philo, ses employés (es) trouveront du travail ailleurs. La pharmacie y mank à ns la renyion ? Zamais ! Nora encore de beaux zours dvt zot.

21.Posté par Niqueuenitete!! le 27/01/2019 14:16 (depuis mobile)

C''est vrai que s''enrichir sur le dos de la société c''est malsain mais après réfléchissons â ses employés démunis de leurs emplois à cause de la faute d''une seule personne !!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter