MENU ZINFOS
Faits-divers

St-Denis : Il avait menacé de mettre feu à la mairie, faute d'offre d'emploi


Un homme d'une quarantaine d'années a été jugé ce mardi pour des menaces proférées à l'encontre d'un ancien élu suite au non-renouvellement de son contrat de travail.

Par SH - Publié le Mardi 25 Mai 2021 à 18:07

Cette affaire jugée en correctionnelle ce mardi ressemble étrangement à celle jugée pendant la même audience, impliquant Jean-Marie Virapoullé. Il s’agit en effet dans les deux cas d’une agression d’élu en vue d’obtenir un emploi. Manifestement, ça ne fonctionne pas. 
 
Si heureusement, l’ancien élu de Saint-Denis, Didier Euphrasie, n’a pas été violenté, il a reçu des menaces de la part d’un ancien employé. Les faits remontent à 2019, lorsque Didier Euphrasie se trouve à la mairie annexe du Moufia. Un homme alcoolisé pénètre dans les locaux, menace l’élu de mort et de mettre feu à la mairie. Pour cause : son contrat avec la mairie devait prendre fin trois mois plus tard et n’allait pas être renouvelé. 
 
L’homme de 43 ans, ivre, avait déjà fait plusieurs séjours en détention. Actuellement incarcéré pour d’autres faits, le prévenu s’est vu condamné pour la 28ème fois ce mardi. Son casier comprend d’ailleurs des condamnations pour violence. Et en prison, difficile de se retenir également : il y a eu un incident disciplinaire à cause d’une bagarre. 
 
Condamné à six mois de prison ferme supplémentaires, il a affirmé ne pas se souvenir des menaces proférées, avant d’assurer simplement vouloir trouver du travail : "J’essaye juste de m’insérer". En espérant que les insultes marmonnées en sortant de la salle d’audience ne soient pas trop mauvais signe.




1.Posté par yabos le 25/05/2021 18:59

A ce niveau là, on ne peut rien faire.

2.Posté par Vaccin Astrazérika le 25/05/2021 19:49

Décidément, il s’en passe des choses dans cette mairie de Saint-Denis: c’est pas trop une bonne école de la moralité on dirait qu’on joue pas qu’Annette là-dedans! Ericka, dis-moi t’as fait un pacte de morale? La moins bonne ou la plus pire?

3.Posté par Freedom fighter le 25/05/2021 20:24

La quarantaine est attendre que la mairie lui prolonge son contrat. Le mec croit encore au père Noël ! Cervelle de moineau. Affligeant

4.Posté par La tête gros bleu le 26/05/2021 07:27

Euh si c'était qu'a la mairie de st Denis....c'est culturel toutes les mairies y ont le droit....le copinage les colleurs d'affiche tout cela donne un service public comme nous l'avons actuellement....rien de neuf cela dure depuis des siècles....

5.Posté par Dégouté le 26/05/2021 12:32

Voilà ce que vaut un bulletin = un contrat. Après avoir obtenu ce qu'ils veulent, ils vous jette comme un vieux chiffon. Attention cher électeurs aux prochaines élections, ne vous faites pas avoir. La mairie de saint denis fait encore parler d'elle. Ces élus sont des champions de la tromperie

6.Posté par Nono le 26/05/2021 17:08

La mairie de Saint Denis embauche donc des multirécidivistes violents. Histoire d'acheter la tranquillité d'un quartier peut être...

7.Posté par Justice vraie le 27/05/2021 08:23

Surtout c est un gratteur de c....qui veut sa place a la mairie pour pas foutre grand chose...dans le privé on risque de lui demander de bosser alors qu en collectivité il y a ceux qui bossent...ne leurs enlevons pas ce mérite.. et ceux qui se la coulent douce..et dieu sait qu il y en a des pointeurs à la badgeuse...

8.Posté par Gabu le 27/05/2021 09:49

Moi j’ai foutu le feu à Pôle Emploi, pour les mêmes raisons…..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes