Justice

St-Denis : En 15 jours, il est contrôlé deux fois positif au volant et sans permis

Lundi 15 Janvier 2018 - 18:24

Jugé ce matin en comparution immédiate, un homme de 34 ans répondait à deux accusations similaires pour des faits espacés de 12 jours. Conduite sous l'empire d'un état alcoolique et conduite d'un véhicule sans permis. 

Le 1er janvier, alors que les pompiers interviennent sur un sinistre, l'homme qui est présent sur les lieux et visiblement alcoolisé, s'en prend aux secouristes et les menace empêchant et retardant leur intervention. 

La police arrive et interpelle l'individu au volant de sa voiture. Après les vérifications d'usage, il en ressort un taux d'alcoolémie de 0,71 mg/l d'air expiré. Il explique à la cour que ce n'était pas lui mais des enfants qui empêchaient les pompiers d'intervenir. Sauf que les témoignages des pompiers concordent et diffèrent de sa version. 

Le 13 janvier, à St-Denis, une patrouille de police est arrêtée à un feu lorsque le conducteur voit arriver dans son rétroviseur un Seat à vive allure. Le conducteur s'arrête derrière la voiture de police lorsque soudainement la Seat part en marche arrière et tente de fuir. S'en suit une course poursuite dans les rues de St-Denis avec vitesse élevée et feu grillé. 

L'individu fini par être bloqué par la circulation et entouré par la police. Après avoir calé, l'homme tentera à nouveau de redémarrer plusieurs fois afin de fuir. Un policier sortira alors son arme de service et le tiendra en respect pour sécuriser l'intervention.  

Interpellé et placé en garde à vue, l'homme explique alors à la cour "j'ai eu peur, je sors de prison, j'ai cru que ce n'était pas de vrais policiers" ce à quoi le président répond "je ne savais pas que c'était mardi gras". Il explique ensuite que la voiture a été volée. Il dit l'avoir retrouvé et récupéré devant une boite de nuit prenant à témoin sa compagne. Elle expliquera aux policiers pendant son audition qu'il lui a pris les clés de la voiture à son insu car il était fortement alcoolisé. En effet, cette fois encore, il est contrôlé à 0,57 mg/l d'air expiré et toujours sans permis de conduire. 

L'homme qui cumule 18 mentions sur son casier dont 6 pour des faits de conduite en état alcoolique et sans permis, est sorti de prison le 6 novembre dernier. Il clame qu'il va changer et argumente preuve à l'appui qu'il a même trouvé un CDI qui débute ... aujourd'hui !  

La cour se retire et revient moins de 5 minutes plus tard. Il est déclaré coupable et retourne 12 mois en prison avec mandat de dépôt. 
Pascal Robert
Lu 1399 fois



1.Posté par Louloute le 15/01/2018 18:43

ZOT LE ETONNE. NENA BON PEU COMME SA SI LA ROUTE. Les autorités retirent les permis et après plus rien zot i croit que band gratels la i sava reste zot caze.SI C'ETAIT UN BON CITOYEN TOUT DE SUITE LA PRISON N'EST CE PAS? ENLEVE PERMIS ET FAIT RIEN POUR SUIVRE CES ZOUAVES. CES POISONS VONT UN JOUR PROVOQUER DES ACCIDENTS ET TUER DES INNOCENTS.

2.Posté par Réveillez vous le 15/01/2018 18:49

c 'est bien avant qu'il fallait l'incarcérer ...

a partir de 3 c'est prison immédiate et un an minimum selon le cas

heureusement qu il a tuer personne....18 mentions.....sérieusement...

3.Posté par RS Club le 15/01/2018 19:28

Ah ouais et la faute à qui d'après vous??

4.Posté par cmmoin le 15/01/2018 21:14

I aurait fallu ajouter la suspension à vie du permis et la destruction du véhicule!

5.Posté par cmmoin le 15/01/2018 21:15

Et 20ans de prison ferme pour mise en danger de la vie d'autrui!

6.Posté par titi974 le 15/01/2018 21:45

Superbe justice qui avait relâché ce multirécidiviste abruti qui plus est et qui heureusement n’a pas fait de victime un an de c’est tout même bien léger au vu de son casier avec 18 mentions cela prouve que le laxisme attends un carnet de chansons bien fourni pour commencer à sévir légèrement.....

7.Posté par margouillat974 le 15/01/2018 22:34

Ben , moi je n'ai rien compris à votre " article" : soyez précis Comment l' homme menace et empêche les secours d'intervenir, à pied, à cheval ou en voiture? Conduite de quoi, un véhicule ou de lui même?
Le conducteur, c'est qui, c'est un policier, le conducteur ivre, un passant, une chèvre...S'il vous plait, rendez vos articles lisibles, exposez les faits que vous relatez dans un français correct ( ou dans la langue créole, si ça vous chante) mais de manière à ce qu'aucune mauvaise interprétation ne puisse entraver la seule relation des faits en laissant autant d' " approximation". Merci.

8.Posté par TICOQ le 16/01/2018 00:31

Justice de MERDE, ce type aurait pu tuer bien avant ! Justice de merde qui le condamne à 12 mois de zonzon...... moins les remises de peine sans doute....

9.Posté par Anin le 16/01/2018 03:46

TS Club : précisez votre pensée. Trop facile de lâcher de telles phrases laconiques et interrogatives sans y revenir par la suite.
Dans ce cas,
chacun d'entre nous se contentera de commenter ainsi et aucun débat ne se présenté.

10.Posté par Marie le 16/01/2018 08:10

envoyez la voiture à la casse il y a que çà qui fera changer les comportements!

11.Posté par noe le 16/01/2018 09:30

L'heureux homme qui défie les Forces de l'Ordre mais qui s'est fait prendre comme un taré !

12.Posté par HUG le 16/01/2018 09:42

Comme quoi rouler sans permis et si on est insolvable pas de souci

13.Posté par PECOS le 16/01/2018 10:39

Il faut que la Justice, s'il y en avait une vraie, multiplie le nombre de mentions par 10 au casier pour trouver la peine pour ce genre d'ordures. Pour ce cas d'espèce 180 mois et basta pour ce criminel de la route

14.Posté par Réveillez vous le 16/01/2018 17:32

PECOS

et au bout de 100 mentions le mec il a un blame
et au bout de 100 blames le mec peut est dégradé .....

bon ils s en fout il est pas gradé ......mais quand même ....merde...

8)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >