MENU ZINFOS
Faits-divers

St-Denis : Deux adolescentes agressées en pleine rue par un fou ensanglanté


C'est une scène qui fait froid dans le dos. Deux jeunes de 17 ans ont été poursuivies, agressées et attaquées en pleine rue à Saint-Denis en 2020. Un an après, leur agresseur était jugé devant le tribunal correctionnel.

Par Soe Hitchon - Publié le Mardi 6 Juillet 2021 à 17:12

Deux jeunes femmes marchent dans la rue un soir d’hiver en 2020 à Saint-Denis. Elles ont 17 ans et sortent sûrement retrouver des amis. Mais la soirée ne se déroulera pas comme prévu. 
 
Ce qui suivra est une scène digne d’un film d’horreur : un homme en vélo, le visage ensanglanté, se met à les poursuivre. Elles fuient. Il parvient à les rattraper et l’une après l’autre, elles sont plaquées contre un grillage. La première subira des caresses au niveau de la poitrine et la deuxième au niveau du sexe. Heureusement, leurs appels à l’aide sont entendus par des passants. Un homme s’interpose et le frappe. 
 
Devant le tribunal correctionnel ce mardi, le trentenaire avoue avoir "un problème d’alcool" et ne pas se rappeler des faits. Il fait néanmoins son mea culpa qui paraît sincère devant les magistrats : "C’était il y a un an et depuis j’ai arrêté l’alcool. En dehors de l’alcool, je ne suis pas comme ça. J’ai ma femme. Ça m’a traumatisé un peu ce que j’ai fait", affirme-t-il. Reconnaissant le "mal" et l’état de choc des victimes, il termine : "Je suis vraiment navré". 
 
Mais le procureur n’en croit pas un mot et réclame 4 ans de prison ferme et un mandat de dépôt. En effet, il reproche à la justice de l’avoir laissé sortir après sa garde à vue. "Les faits sont bien trop graves pour une simple convocation en justice. Il aurait dû être placé en détention provisoire ou jugé en comparution immédiate. Au lieu de ça, il est ressorti après des actes d’une extrême violence. Il n’avait rien à faire dehors ce monsieur. Parce que son taux d’alcool n’était pas si élevé que ça (0,45 mg par litre de sang, ndlr). Et même, s'il ne se soigne plus, il se passe quoi ?", s’indigne le représentant de la société. Il rappelle en effet la récidive du prévenu, condamné en 2013 pour agression sexuelle. Et deux autres condamnations dont une pour violences contre sa compagne. 

Il a finalement été condamné à 3 ans de prison dont 18 mois de sursis. Il est toujours inscrit au FIJAIS (Fichier des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes).




1.Posté par Choupette le 06/07/2021 18:16

"Un homme L’interpelle ... " plutôt.

2.Posté par Alain97 le 06/07/2021 19:38

Justice très douce comme toujours

3.Posté par francais le 06/07/2021 20:48

moi je dirais plutôt " l'homme s'interpose et le frappe "

4.Posté par canarmani le 07/07/2021 05:32

Ceux qui corrigent les fautes ont une moyenne d âge supérieure ou égale à 60 ans réf insee

5.Posté par Môvélang le 07/07/2021 12:35

Un soir d'hiver, mais il n'y avait pas de couvre-feu à l'époque ?
Qu'est-ce que qu'elles faisaient dehors

6.Posté par biscotin le 13/07/2021 07:53

Un homme à vélo

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes