MENU ZINFOS
Municipales 2020

St-Benoit: Patrice Selly s'installe dans le fauteuil de maire


Il y avait foule cet après-midi au gymnase de Bras-Fusil pour l'installation de Patrice Selly en tant que nouveau maire de Saint-Benoit. Tout un symbole pour l'avocat bénédictin, originaire du quartier, qui a été officiellement investi, tout comme les élus qui composeront sa majorité comme ceux de l'opposition.

Par - Publié le Vendredi 3 Juillet 2020 à 17:39 | Lu 4305 fois

C’est les larmes aux yeux que le nouveau maire est tombé dans les bras de sa mère et de sa femme. Ce samedi 4 juillet marque l’installation de Patrice Selly à la tête de Saint-Benoît. Devant un gymnase de Bras-Fusil qui avait fait le plein que permet cette période, le nouveau maire a tout de même rappelé les difficultés auxquels doit faire face la commune. Lors de sa première prise de parole en tant que maire, Patrice Selly a rappelé que sa première mission concerne le redressement des comptes de la commune. La commune enregistre 41,6 millions de dettes, dont un contentieux avec l’Urssaf de 8 millions.
 
Patrice Selly: "Une page se tourne et une nouvelle doit être écrite"

"Un audit demain nous apprendra ce qui a été fait ou pas. Je veux juste de la transparence. Esquisser la réalité de la crise. Il faudra beaucoup travailler pour assainir les budgets et maintenir les investissements. Ce n’est plus une mission de service public, mais une mission de salut public » a lancé Patrice Selly en préambule de son discours avant de rappeler que "notre ville ne pourra pas se développer sans un partenariat avec la Région et le Département, l’État et les chambres consulaires"

Le nouveau maire s’est ensuite livré sur la relation avec la Cirest. "Le premier partenaire doit être l’intercommunalité. Il est temps de décider d’une nouvelle intercommunalité. Avec un développement plus équilibré, plus harmonieux, dans lequel les petites communes et les pôles d’équilibre seront mieux dotés et mieux partagés. Une jambe sociale et une jambe économique", indique l’avocat de profession.

La Cirest en ligne de mire

"Je ne crois pas en la facilité! C’est dans l’effort que l’on atteint des objectifs", a-t-il lancé à ses troupes pour les galvaniser face à la tâche qui arrive. Il a ensuite rendu hommage à son prédécesseur Jean Claude Fruteau, "celui qui a tant fait pour Saint-Benoît".

Patrice Selly s’est ensuite laissé aller à un voyage dans ses souvenirs : "pour terminer, un saut dans le temps. Un enfant s’amusait avec son frère. Un marmay Bras Fusil. Et aujourd’hui, 30 ans plus tard, ce marmay aux origines modestes porte l’écharpe de maire et fera tout, comme chaque membre de son équipe, pour rendre à sa ville ce qu’elle lui a donné. Cette ville qui a prouvé le 28 juin dernier que tout est encore possible quand on se donne les moyens".

C’est Patrick Lebreton, le maire de Saint-Joseph qui lui a remis son écharpe. Mais l’ancien député n’était pas le seul à avoir fait le déplacement. Didier Robert est également passé rapidement avant de se rendre à l’investiture de Juliana M’Doihoma. Erick Fontaine, élu à Saint-Denis avec Ericka Bareigts, Michel Vergoz, le maire de Sainte-Rose, Olivier Rivière, le maire de Saint-Philippe, le député Jean Hugues Ratenon, Johnny Payet, le maire de la Plaine-des-Palmistes, Jeannick Atchapa, le maire de Bras-Panon, et Stéphane Fouassin, le maire de Salazie, sont tous venus à ce conseil municipal d’installation.

En effet, Patrice Selly se trouve être la clé de voûte des prochaines élections à la Cirest, dont il ne refuse pas l’éventualité d’en assurer la présidence...












Samuel Irlepenne
Travaille depuis 2012 à Zinfos974 où je couvre les rubriques politique et société. Lecteur... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Le Jacobin le 04/07/2020 17:26

"Je ne crois pas en la facilité! C’est dans l’effort que l’on atteint des objectifs", a-t-il lancé à ses troupes pour les galvaniser face à la tâche.

Tout est dit, un discours novateur qui s'éloigne de ceux qui prétendent embaucher dans la commune pour faire du clientélisme.

DISCOURS D'UN CHEF d'ENTREPRISE MÉRITANT.

En créole noot dit bouche zot ki poor sot dans le fé noir.

La jeunesse en devenir dans nos communes.

2.Posté par Habitant de Bras Fusil le 05/07/2020 07:26

Le bruit court dans le quartier que notre nouveau maire aurait promis une mosquée à la communauté mahoraise de Bras Fusil !!!! Info? Intox ?

3.Posté par Cloclo le 05/07/2020 07:29

Ne pas oublier les 60,% des bénédictins qui n'ont pas voté pour lui. Et il peut remercier un certain Mr DALLEAU

4.Posté par Didier le 05/07/2020 08:11

LEBRETON nout maire

Didier Robert 1er adjoint

5.Posté par la di la fé le 05/07/2020 10:04

A 7h26
Et alors ? Une mosquée, c'est interdit ? S'il y avait des chinois, il y aurait eu une pagode!

6.Posté par Lady la fée le 05/07/2020 11:06

Post 5

Je post 5 . Je pense que c’est une intox . Et puis les promesses n’engagent que ceux qui y croient .
Oui c’est interdit ! Loi de 1905 séparation de l’Eglise et de l’Etat.
Vous n’etes peut être pas au courant mais notre maire qui est un homme de droit lui , le sait .

7.Posté par Ti Tangue athée le 05/07/2020 11:52

@ 2.Posté par Habitant de Bras Fusil le 05/07/2020 07:26
Pourquoi pas ? il en pousse comme des p’tis pains à SinDni , même une cachée à Basse Terre St Pièr , cependant Il est marrant ce « « sellymemelemaire » il avoue dans le reportage « sa » gestion catastrophique de St Benoit (Déficit record) puisqu’il faisait partie de l’équipe FRUTEAU qui a mis cette commune en Lambeaux (sale ,sans vie ville tiers-monde dans les hauteurs de Brasfusil, ce qui implique que nana encore domoun bête à St Benoit 😜 au contraire de St André (J.Bedier St André)

8.Posté par TICOQ le 05/07/2020 11:55

3.Posté par Cloclo le 05/07/2020 07:29

Vous êtes incohérent. Si 60% des inscrits s'étant prononcés avaient voter contre lui, il n'aurait pas été élu. Maintenant si 60 % des inscrits ne vont pas voter, qu'ils s'en prennent à eux-mêmes. Et oui, c'est fini la politique de la bouteille de rhum et des 10 kg de sucre pour gagner des voix.

9.Posté par JF le 05/07/2020 13:02

Et pour la cantine scolaire, vous avez prévu quoi M. l'adjoint du maire de st Joseph ?

10.Posté par la di la fé le 05/07/2020 18:35

On sent l'amertume de certains! L'alliance manger-cochon n'a pas eu de succès auprès du peuple. Maintenant, il y a un maire pour 6 ans. C'est tout.

Au regard du principe de laïcité, il est interdit aux personnes publiques de subventionner la construction d’édifices du culte. Toutefois, des dérogations sont prévues au Code général des collectivités territoriales : les baux emphytéotiques administratifs (BEA) consentis aux associations cultuelles en vue de l’affectation d’un édifice du culte ouvert au public (article L.1311-2).

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes