MENU ZINFOS
Faits-divers

St-Benoit : Le tireur fou était menacé avec un sabre


Une altercation qui a éclatée entre des rivaux samedi dernier se termine aujourd'hui à la barre du tribunal correctionnel. Les auteurs sont aussi des victimes. Le premier mis en cause a tiré au fusil de chasse sur le second après avoir été menacé avec un sabre.

Par Régis Labrousse - Publié le Mercredi 8 Juin 2022 à 18:24

St-Benoit : Le tireur fou était menacé avec un sabre
Jean V. est un habitué des tribunaux. Sa triste carrière y a débuté en 2007 devant le tribunal pour enfants. Il collectionne les mentions à son casier judiciaire, 17, et sa dernière condamnation remonte à 18 mois pour des faits de rébellion et de port d'arme.

Samedi 4 juin dernier, il a encore défavorablement fait parler de lui. Ce mercredi, c'est pour des menaces, des violences et des dégradations qu'il se trouve une fois de plus à la barre d'une des salles d'audience du Palais de justice de Champ-Fleuri. 

Interrogé brièvement sur les faits qui lui sont reprochés, il indique au président de l'audience de comparution immédiate, Stéphane Duchemin, qu'il a agi pour se protéger car il a été poursuivi par des assaillants jusque chez lui.

Le Portois d'origine se serait alors muni d'un fusil de chasse qui n'a toujours pas été retrouvé. Il aurait tiré une fois en l'air et une seconde fois en direction du sol, impactant le véhicule d'un de ses rivaux. Ces derniers seront d'ailleurs également poursuivis pour violences avec arme. Ils avaient effectivement menacé le prévenu avec un sabre.

"Vous avez un recours aux armes qui est plus facile que d’autres, le fusil ce n’est pas rien", tacle le président saisi d'une demande de délai afin que le mis en cause, dont les faits et gestes ont été immortalisés sur une vidéo, ait le temps de préparer sa défense.

Pour le parquet, il est impératif que le trentenaire reste écroué jusqu'à son procès. Un avis que ne partage pas son avocate qui plaide en faveur d'une surveillance électronique ou d'un placement sous contrôle judiciaire pour son client. "Il doit suivre une formation  pour devenir médiateur. D'autre part, il a deux enfants en bas âge et sa compagne est enceinte",  rapporte la robe noire.

Après en avoir délibéré, le tribunal maintient Jean V. en détention provisoire afin de prévenir le renouvellement de l'infraction. Le contexte de cette histoire ainsi que le casier judicaire du délinquant n'ont pas joué en sa faveur. Le procès aura lieu le 6 juillet prochain. 
 




1.Posté par Jeandit rien le 08/06/2022 18:38

Il doit devenir médiateur.. Ha ha ha ...non mais moi je veux devenir président de la republique...a mourir de rire

2.Posté par eric le 08/06/2022 20:28

Souvent les mediateurs sont issus de ce monde et connaissent tous les jeunes

sans vouloir le citer vous avez quelqu'in de tres connu ici qui a recrute des repris de justice

dont l'un a été attrape avec un pistolet gros calibre

3.Posté par Réveillez vous le 08/06/2022 21:39

"Il doit suivre une formation pour devenir médiateur"



c est une blague ?

4.Posté par Euh le 09/06/2022 08:00

Nous on veut plus d’eux dans notre immeuble. On en parle de la moto non homologuée qui casse les oreilles de tout le quartier et le reste… NOUS VOULONS VIVRE EN SÉCURITÉ !!!!

5.Posté par Bilimbis le 09/06/2022 21:44

17 mentions à son casier judiciaire et pas des moindres!!! On attend qu'il tue quelqu'un maintenant c'est ça??

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes