MENU ZINFOS
Société

St-André : Les élèves de Suzie Bomel retrouvent les bancs de l'école


Une centaine d'écoliers de cinq classes de l'école Suzie Bomel, située rue Leconte de Lisle à Saint-André, ont retrouvé ce vendredi les salles de classe. Une rentrée partielle faite en présence de la rectrice Chantal Manès-Bonnisseau et du maire de la commune Joé Bédier. La rentrée complète pour l'ensemble des élèves, environ 350 écoliers, se fera ce lundi.

Par - Publié le Vendredi 11 Septembre 2020 à 11:17 | Lu 1146 fois

L'établissement scolaire avait été fermé le 3 septembre dernier suite à la découverte d'un cas positif à la covid

Comme l'a rappelé la rectrice, avec la réouverture de l'école Suzie Bomel, "il n'y a plus aujourd'hui aucune école fermée à La Réunion". Une "belle nouvelle" pour Chantal Manès-Bonnisseau, qui se veut rassurante auprès des parents. "Envoyez vos enfants à l'école, nous faisons en sorte qu'ils soient protégés, scolarisés et instruits", a assuré la rectrice, rejointe par Joé Bédier. 

"Comme l'a rappelé le directeur de l'école, toutes les conditions sont aujourd'hui réunies pour l'ouverture de Suzie Bomel. Cette école se trouve dans une zone d'éducation prioritaire et les enfants doivent être à l'école. Ils ont plus le besoin d'apprendre que les autres et je mettrai tous les moyens pour garantir leur sécurité, quitte à diminuer les dépenses sur d'autres postes", indique le maire de Saint-André. 

Au vu de la circulation active du virus dans l'île, Joé Bédier a rappelé que les enfants "ne sont pas plus en sécurité dehors qu'à l'école".

Depuis le début de la crise, la municipalité a engagé une enveloppe de plus de 500 000 euros pour la mise en place de mesures dans sa lutte contre la covid : "ligne covid", mise en place d'ambassadeurs santé ou encore l'ouverture mercredi prochain d'un centre covid à Champ-Borne. 

"Qu'on cesse de pinailler sur ce centre covid", peste Joé Bédier. "La commune a réalisé ce centre en un temps record. Depuis, ça ne cesse de tergiverser. On n'a pas le droit, nous sommes en situation de crise. Nous faisons des efforts et chacun doit comprendre aujourd'hui qu'on doit faire autant", clame l'édile saint-andréen.



Samuel Irlepenne
Travaille depuis 2012 à Zinfos974 où je couvre les rubriques politique et société. Lecteur... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par popol le 11/09/2020 15:45

Payez une famille pour arroser de l' eau de Javel C'est mieux ? les pleureurs et pleureuses sont payés comme avant pour casser du sucre sur le dos les malauculs Habitent Saint André

2.Posté par Pierre le 11/09/2020 20:51

Les 500 000 euros c’est la gestion de la crise depuis le 16 mars par Jean-marie VIRAPOULLE, : la fabrication des masques, les tablettes numérique pour l’école à la maison, les colis alimentaire et panier fraîcheur …. etc. Vous monsieur Bédier ne prenez pas le bilan de votre prédécesseur à votre avantage depuis 2 mois vous avez rien fait pour protéger la population et les enfants dans les écoles vous attentez que le préfet agit à votre place nous avons pas votez pour le préfet mais pour vous! finalement le fils de l'ancien maire a su gérer la crise de coronavirus mieux que vous, c'est bien de critiquer quand vous êtes dans l'opposition mais maintenant il faut faire mieux.

3.Posté par Titi le 12/09/2020 15:02

C'est là où on voit que le masque c'est pour les profs et les élèves? Madame la Rectrice nous le démontre bien ici où elle apparaît sans masque et surtout à moins d'un mètre de son interlocuteur. Quand donc cessera cette mascarade? Bientôt l'été! Comment tenir 8 h avec un masque?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes