MENU ZINFOS
Santé

St-André: Le centre Covid mis en sommeil après la réaffectation d'une employée


Joé Bédier lui reproche d'être trop proche de l'ancienne majorité. Déléguée syndicale SNUTER-FSU, Barbara Chassagnac, coordinatrice de santé à la mairie de Saint-André depuis 2018 et attachée au centre Covid de la commune depuis la crise sanitaire, a été démise hier de ses fonctions et réaffectée au service aide légal du CCAS communal. Une décision qui a eu une répercussion directe sur le centre Covid installé sur la commune, durement frappée par l'épidémie, qui a dû fermer dans la foulée.

Par - Publié le Mercredi 2 Décembre 2020 à 10:20 | Lu 4396 fois

St-André: Le centre Covid mis en sommeil après la réaffectation d'une employée
En effet, après la confirmation de la réaffectation de Mme Chassagnac, "pilier logistique et cadre administratif" de ce centre comme l'ont rappelé les médecins, ces derniers ont dû suspendre l'activité du centre ambulatoire dédié (CAD). "La gestion de cet outil étant déjà très difficile à trois et maintenant juste impossible à deux", regrettent-ils, alors que le taux d'incidence reste toujours très élevé à Saint-André (Couvre-feu: St-André repasse dans le rouge).
 
"Nous sommes une équipe de trois personnes actuellement à gérer le CAD Covid 19 de Champ-Borne à Saint-André.

Il s'agit du Dr.Viel comme médecin coordonateur, le Dr.Dyall comme médecin "scientifique" et de Mme Barbara Chassagnac comme pilier logistique et cadre administratif.

Nous apprenons à l'instant la réaffectation de poste de Mme Barbara Chassagnac qui nous confirme son incapacité à poursuivre dès ce jour sa participation au CAD.

Nous sommes contraints dans ces nouvelles circonstances de suspendre l'activité du CAD dès demain, la gestion de cet outil étant déjà très difficile à trois et maintenant juste impossible à deux.

En regrettant sincèrement cette issue et en espérant que les conséquence sanitaires ne soient pas insurmontables, nous vous prions d'accepter l'expression de notre meilleure considération.

Le Copi Covid 19 de Saint-André.

Faut-il voir dans cette décision une possible sanction de Joé Bédier envers le SNUTER-FSU et sa déléguée, qui avaient dénoncé ces dernières semaines la non-mise en place du Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ? Mais aussi des inégalités concernant le régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel (RIFSEEP), dont bénéficient les agents du CCAS et de la Cirest mais pas ceux de la mairie ?  Ou encore "l'inaction" de la mairie face à des cas de harcèlement d'un agent (embauché sous l'ancienne mandature), ce qui avait entrainé le dépôt d'une plainte? Des questions qui méritent d'être posées, même si le maire et son équipe assurent que la question du CHSCT sera abordée lors du prochain conseil municipal.

En tout cas, Joé Bédier assume. Selon ses dires, Barbara Chassagnac serait une proche des Virapoullé et utiliserait le syndicat pour lui "mettre des bâtons dans les roues".

La principale intéressée, elle, n'a pas souhaité répondre aux accusations du maire. "Je suis en train de régler toutes ces grosses injustices, des femmes qui travaillent depuis 42 à 43 ans et qui partent à la retraite avec moins de 700 euros. Ils ont fait quoi les syndicats ? Aujourd'hui certains syndicalistes veulent prendre ma place en faisant croire qu'ils travaillent pour le personnel", dénonce Joé Bédier, qui ne cache pas sa colère.

"Personne n'est irremplaçable"

La mairie de Saint-André regrette par ailleurs la mise en sommeil du centre Covid communal et d'être ainsi mise "en porte-à faux", en attendant la nomination du ou de la remplaçant(e) de Mme Chassagnac. "Aujourd'hui on se retrouve avec cette situation, à savoir que la non-présence d'une personne aurait un impact sur la bonne gestion du centre. Pour la mairie, personne n'est irremplaçable. Ce n'est pas parce qu'il manque un médecin à l'hôpital que l'hôpital cesse de fonctionner", se justifie-t-elle.

"Surprise" du courrier des médecins et de Mme Chassagnac, la mairie assure malgré tout qu'elle fera tout son possible pour que le centre puisse à nouveau accueillir des patients: "Comme le prévoyait la convention précédemment signée, la commune était en charge de la logistique et les médecins des moyens humains. Nous continuerons à les accompagner dans une démarche de sécurisation des laboratoires et des cabinets médicaux".


Samuel Irlepenne
Travaille depuis 2012 à Zinfos974 où je couvre les rubriques politique et société. Lecteur... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Interdit le 02/12/2020 11:01

Le personnel en place est interdit de commenter sous peine d'être sanctionné également. Pourquoi ?
Chacun ses engagements et ses opinions. Ayo soeur i veille avec ti coq et son fem. Attention à zot!

2.Posté par justedubonsens le 02/12/2020 11:05

Changez les hommes, la méthode vengeresse reste identique !

3.Posté par MARDE le 02/12/2020 11:15

donc c'était très urgent de régler ça en pleine crise sanitaire su st andré est-ce un souhait déguisé de joé pou instaure le couvre feu au mois de décembre hein! pourtant zéléction la fine passé et joé y doit être à l'écoute de tout le monde même celui du camp virapoullé.........

4.Posté par Pascale le 02/12/2020 11:56

Ah bon ils étaient donc en éveil avant... :) une première pour ces fonctionnaires des îles :) surtout en ce moment ou la chaleur revient... dur dur de bosser :)

5.Posté par Non le 02/12/2020 12:17

Nou le des proches des VIRAPOULLE et fiers de l'être. Nou oublie pas d'où nous vient nou. Pas comme certain la retourne zot veste dès le 29 juin. Laisse pas ou faire Mme. Nou le avec ou.
De toute façon zot le en tord là !
Et pi saint André na pu de moune couillon monsieur. Na montre a ou que le vrai !

6.Posté par lamentable le 02/12/2020 12:21

un seul être nous manque et tout est chamboulé !! incroyable le manque de gens compétents sur notre ile !! mais que fait Pool zemploi ??.. vite une formation accélérée pour un enfant d'élus de cette commune , Joseph S et Mam Dinidar auraient déjà trouvé la solution, demandez leur donc conseils, mais attention c'est payant ..

7.Posté par Dommage le 02/12/2020 12:24

Plus de centre covid à cause d'une haine profonde de la part du maire ? Oussa nou cava te!

8.Posté par saint andré le 02/12/2020 14:38

Le Maire est le chef de son personnel, cette employée est affectée au CCASS donc elle peut y retourner le patron reste le Maire élu par le peuple comme l'était M.VIRAPOULE à l'époque.
Une autre personne sera nommée à sa place : rien de grave sous le soleil.........remettez vous en activité sur votre poste de cadre madame.

Si vous voulez saisir le T.A ne demandez pas aux juges de vous faire revenir au centre covid car ils vont rigoler....Votre poste est au CCASS madame.

9.Posté par #lareunionnite le 02/12/2020 15:14


Moi d'abord !

A vite surveillé les revenus financiers de ce monsieur avant et après son mandat...

10.Posté par yabos le 02/12/2020 17:23

À priori, ce Monsieur Bedier ne vaut guère mieux que ses prédécesseurs. Il fonctionne à la haine et aux règlements de compte. Un petit bonhomme qui sera viré de la mairie dans quelques annees apres avoir fait de nombreux dégâts et pas mieux que les autres. Les St Andreens ne méritaient pas cela. Mais bon . Un créole rancunier c'est monnaie courante. De plus ils ont voté pour lui. Un revanchard sans plus. La pire des espèces.

11.Posté par Rue la gare le 02/12/2020 17:36

Le pire c est que pendant leur campagne ils sont les premiers à criée qu' il y aura pas la chasse aux sorcières
Comme le maire de ste Suzanne qui vantait sont partie pour lutter contre la misère sauf que sa violerait partie
D une ville la plus pauvre de France
Il a oublier que lui et sont partie à exploité la misère pour remplir leur poche ou encore êtres le roi des fraudeurs
N est pas cavalier qui veut

12.Posté par Mwin la pa di le 02/12/2020 18:11

Je suis sidéré, Joë gros coeur et revanchard...Cela montre encore sa faiblesse... Dommage pour ceux qui s'étaient réjouis de son arrivée à la mairie. Joë, relis le poème de Kipling " tu seras un homme mon fils"

13.Posté par HARRY le 02/12/2020 20:17

Heureusement que Joe Bedier à le meilleur conseiller de France à ces côtés qui traîne en mairie, devant la salle du conseil à attendre l’arrivée du maire, il vaut mieux mettre son bureau dans le cabinet même.
dans la maire un peu néna diplôme de marcotage regarde le dossier dipavali coment li là bien géré peu être li croire que Joe Bédier va emmener à li congre des maires comme le l'ancien maire.
la jamais demande à où de faire le macro, mais de faire juste où travail.

14.Posté par Marc le 03/12/2020 06:26

Bédier n’est pas très malin dans cette affaire. Expliquer à la presse qu’il sanctionne cette femme car elle est proche de l’ancienne majorité et qu’elle se sert de son syndicat pour lui mettre des bâtons dans les roues, c’est quasiment admettre sa culpabilité avant même que le procès en harcèlement moral et discrimination politique et syndicale soit demandé... À ce stade je vois mal comment il pourrait ne pas perdre un tel procès. Quant à réduire les moyens d’un centre covid dans la période à cause de ca, c’est tout sauf être à la hauteur de son mandat.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes