Education

St-André: Keed'ScooL veut rendre accessible à tous la pédagogie Montessori

Lundi 4 Juin 2018 - 15:00

Démocratiser la pédagogie Montessori à toutes les couches sociales. C'est l'objectif que s'est fixé l'école bilingue et artistique Keed'ScooL, basée à Saint-André, seul établissement de l'Est à proposer cette pédagogie alternative aux enfants âgés entre 3 et 6 ans. En effet, en plus de proposer une immersion totale avec la langue de Shakespeare, l'école est la seule de l'île à proposer une grille tarifaire en fonction des revenus des parents.  

Située non loin de la Maison Valiamée, l'école Keed'ScooL a ouvert en octobre 2017. Six enfants âgés entre 3 et 6 ans font partie de la première promotion de cette école Montessori. La pédagogie enseignée par l'école commence à rencontrer du succès car pas moins de 15 enfants sont attendus à la rentrée prochaine. La partie élémentaire devrait suivre également pour la rentrée 2019-2020 afin d'avoir une continuité avec l'enseignement dispensé avant 6 ans.

"L'école est ouverte pour le moment à tout type d'enfants de 3 à 6 ans", explique Sophie Mariapoulé, la directrice de l'école. "La pédagogie Montessori est un enseignement individualisé contrairement à ce qui se fait dans le public. L'enfant est en parfaite autonomie : à partir du moment où l'éducatrice a présenté le matériel, l'enfant est libre d'aller chercher son plateau sur l'étagère et utiliser le matériel autant de fois qu'il le souhaite", ajoute-t-elle.

L'école propose de suivre la pédagogie Montessori en suivant les cinq aires d'apprentissage : aire de vie pratique, sensorielle, mathématiques, langage et vie culturelle. "Actuellement nous avons l'ambiance 3-6 ans, appelée 'Maison des enfants'. Dès le mois prochain, nous ouvrons la 'Communauté enfantine', qui correspond à la crèche, pour les enfants de 0-3 ans", poursuit sa directrice.

"Une de nos spécificités chez Keed'ScooL, c'est que nous proposons aux enfants d'être au quotidien en immersion totale dans la langue anglaise, dans toutes leurs activités. Notre assistante de langue, Linda, ne parle exclusivement anglais avec eux mais aussi avec l'ensemble de l'équipe pédagogique", ajoute pour sa part Nathalie Narayanin, directrice adjointe de Keed'ScooL. "De plus, nous ne voulons pas que la pédagogie Montessori soit vue comme un enseignement réservé à une certaine tranche de la population : pour participer à sa démocratisation, nous avons mis en place une grille tarifaire en fonction du revenu imposable des parents", poursuit-elle.

En plus de proposer une tarification personnalisée, cette démocratisation se joue aussi par la mise en place de mercredi "Curiosity" et des stages vacances, avec l'accueil d'enfants issus d'autres écoles âgés de 3 à 11 ans. Objectif : que ces enfants puissent avoir accès à la pédagogie Montessori dans un environnement bilingue.
 

"Nous prônons également l'accompagnement des familles avec le Kass la Blague, soit des ateliers parentalité pour accompagner les familles dans leur rôle pour qu'il y ait une continuité entre ce qui est fait à l'école et à la maison", ajoute Nathalie.

L'école Keed'ScooL, privée, est hors contrat d'Etat ce qui veut dire qu'elle n'a aucune subvention. Cependant, pour pouvoir aider les familles, l'école a créé l'association Keed'ScooL United, qui promeut le développement de la pédagogie Montessori et sa démocratisation. "Nous avons fait une demande d'aide auprès de la mairie et nous sommes dans l'attente d'un retour", termine Nathalie.

SI
Lu 8667 fois



1.Posté par Daniel le 04/06/2018 16:08 (depuis mobile)

Bravo merci de tenter de démocratiser cette méthode pour tous !

2.Posté par Jeanne May le 04/06/2018 19:02 (depuis mobile)

L'éducation nationale archaïque devrait opter pour un enseignement plus moderne et adapté aux enfants du 21eme siècle

3.Posté par Bertrand H le 04/06/2018 20:04 (depuis mobile)

Vous avez bien du courage, Bravo ! Cela change des grosses structures qui sont la juste pour faire du pognon... suivez mon regard

4.Posté par J''aime le 04/06/2018 22:05 (depuis mobile)

Une pédagogie qui respecte le rythme des enfants

5.Posté par Eve le 05/06/2018 13:26 (depuis mobile)

Enfin c est arrrive dans l Est! La revolution educative est en marche. Un bravo a tout l equipe....

6.Posté par JANUS le 05/06/2018 13:48

Facile de "respecter" le rythme des enfants quand on en accueille seulement 10 dans une classe ...

Facile de critiquer l'Education nationale qui fait une instruction nationale de masse ...

Facile de vanter une pédagogie dans laquelle on ne sait jamais à quel niveau d'instruction se trouve l'enfant ...

Je souhaite à tous nos enfants de pouvoir "choisir" les matières qu'ils veulent apprendre, selon leurs envies lorsqu'ils se réveillent le matin ...
Je souhaite à tous nos enfants d'avoir deux "formateurs" à leur disposition pendant leur scolarité ...

Dans un monde idéal, tous nos enfants auraient cette possibilité ...

Dans la vraie vie, cela est impossible ...
Arrêtez donc de critiquer l'Education nationale, en la comparant à ces écoles élitistes, où c'est l'argent qui permet à l'enfant de choisir ce qu'il veut ...

Est-il possible d'afficher publiquement ce que vous appelez pudiquement "une tarification personnalisée" ???
Cela devrait permettre à chacun de savoir si leur enfant est susceptible d'accéder à cette méthode "géniale" d'éducation qu'est Montessori ...

7.Posté par K le 06/06/2018 08:48

Juste une question au post 6 (peut-être pour certains un peu naïve):
"Dans la vraie vie, cela est impossible"

Pourquoi, selon vous, cela est impossible?

À mon humble avis, peut-être cela est "impossible" dans ce système actuel, mais rien n'est figé, et heureusement...
Au contraire, c'est en commençant à faire autrement que le mouvement peut se créer ensuite. Bien sur, cela ne peut pas être "parfais" tout de suite, mais l’intérêt est peut-être que chacun fasse sa part.

8.Posté par youssef boutrefas le 19/06/2018 13:27

en tout cas il faut faire attention, tout ce qui touche a l'enfant il faut le prendre avec prudence car le milieu des programme est gangréné par les milliers d'année de lutte et d’esclavagisme. chaque groupe qui vient au commande chaque conquérant applique ces propre programme.

ce qui est sure lire les auteurs avec prudence car une secte 10 auteurs.. et l’Europe et le moyens orients sont connus depuis l'antiquité comme berceau de l'esclavagisme au départ des pharaon jusqu'a maintenant. chaque secte détient les résultats d'autre secte l’applique et le complète..

a défaut de faire le tri dans ce milieu pourri par l'argent la finance le pouvoir et le satanisme la prudence est de rigueur.

je pense qu'il judicieux d'aller dans les pays qui restaient hors de l'esclavagisme et de la colonisation et de voir leur méthode de travail comme la suisse, Luxembourg les pays scandinaves et meme la chine l’Australie aussi. et de voir leurs méthode de travail je préféré les pays scandinave car ils utilisent une langue étrangère comme seconde langue de formation en plus de leurs langue maternel et puis c'est des pays développe. donc il faut que la faculté d’histoire de l'université de la Réunion qui va chapeauter cet étude. étude comparé du système éducatif chez les suisse et les pays scandinave. ..en parallèle les école dite privé de la réunion doivent contacter ces pays scandinave leur offrir des séjours gratuit de vacance a condition de donner un cycle de conférence sur le système éducatif chez eux. donc essayer de contacter des écoles en Scandinavie en mentionnant que la réunion offre des séjours hébergement . gratuit a condition de leurs exiger d'envoyer leur résumé de la conférence,
donc au lieu de gaspiller l'argent en allant jusqu’en Scandinavie laissez les venir vers la Réunion double avantage tourisme + savoir..au moins vous sélectionnez les touristes. et éviter la racaille de venir a la réunion sexe drogue crachat dans les rue vantardise. le rebus blond européens cette proposition, vous pouvez aussi l’étendre a d'autre pays européens développé froid comme l’Autriche la russi aussi ils sont très développes au moins les russe contrairement au français ils ont conservé la tradition des sciences .
les français ont tout perdu car l’Étudiant a été exploité par la pègre du publique pour faire pression sur les pouvoir publique afin d'avoir des budgets. . cette pègre c'est des civiles qui rodent autour des université et des lycées pour s'emparer du budget équipements. C'est pourquoi ils redoutent la privatisation du publique car ils savent ils ne peuvent rien gratter avec le privé. a l'université americiane t'a pas droit a une feuille 21x27 il te donne une rame et chaque feuille est comptabilisée. s'il trouve une feuille froissé car la secrétaire avait fait une faute de frappe elle doit la corriger aux correctes. si le patron americian trouve une autre feuille il va congédier l’administrateur. va vendre les légumes allez dégages tu ne sais meme pas faire la frappe. ni syndicat ni tralala tralali. un problème c'est le juge qui doit régler le conflit travailleur patron ou gestionnaire. je ne suis pas ni avec le privé ni contre le publique je suis avec la gestion sur des base scientifique et technique la gestion c'est une science de 6 ans de formation et 15 ans d’expérience.



la France est foutu. l'enseignement est redevenu typiquement des villes. pizza. formation PIZZA

9.Posté par gg le 24/06/2018 08:12

faudrait que des institutrices arretent de manquer les cours 3 jours par semaine toutes les semaines commo K S

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >