MENU ZINFOS
Faits-divers

St-André: Ils font croire à des attouchements et extorquent un praticien


Ils ont préféré régler les choses eux-mêmes plutôt que de se rendre à la police. C’était vraisemblablement la mauvaise décision qui a conduit trois prévenus, un couple et un ami, devant le tribunal correctionnel, ce mardi.

Par Isabelle Serre - Publié le Mardi 21 Septembre 2021 à 17:35

Petit retour en arrière. Dolly, une St-Andréenne de 29 ans avait fait appel aux services d’un ostéopathe. Mais, selon ses dires, le 22 janvier, ce dernier aurait profité de la consultation pour lui imposer "des attouchements". La jeune femme en avait finalement parlé à un ami, "car je savais pas à qui me confier", puis à son compagnon. Ni une, ni deux, le dalon s’était rendu au cabinet et aurait reçu une proposition financière de la part du praticien. "Pourquoi vous n’y êtes pas allé vous-même ?" a cherché à savoir le nouveau président du tribunal correctionnel. "J’avais honte", a expliqué la prévenue. "Pourquoi ne pas avoir porté plainte ?" a insisté le magistrat. "On ne l’aurait jamais prise", a imaginé la jeune femme de 29 ans. 
 
"Il proposé  la caisse pour en finir" 
 
D’après le trio, l’ostéopathe aurait alors proposé la caisse (180€) "pour en finir". Deux heures plus tard, le compagnon de Dolly mis au courant était revenu pour obtenir, toujours selon leurs dires, "des explications". 

Le ton et les enchères étaient montés.... jusqu’à 25.000€. L’enquête avait cependant montré que les choses ne s’étaient pas déroulées ainsi. L’ostéopathe avait été menacé et, pour se protéger, il avait cédé. 
 
Joutes entre robes noires 
 
À la barre, les trois prévenus très (trop) longuement interrogés se sont montrés confus et contradictoires. À plusieurs reprises, - - ce que l’avocat de la victime, Me Sebastien Navarro, n’a pas manqué de soulever - ils ont dit l’inverse de ce qu’ils avaient individuellement indiqué dans leurs auditions. 

Plusieurs fois, le tribunal a chaviré sous les joutes des quatre avocats. "Ils ont très facilement obtenu une centaine d’euros et ils ont espéré avoir plus", a rappelé le conseil du médecin. 

"Pas d’accord", a rétorqué l’avocat de la compagne: "Il est venu pour connaître la vérité. Voyant qu’il ne l’obtiendrait pas, les enchères ridicules sont montées. Il est reparti avec une somme dérisoire". Me Fabian Gorce a cependant reconnu la colère de son client "un comportement normal pour n’importe quel homme à qui sa compagne dit qu’elle a subi d’une agression" ainsi que la contrainte morale imposée au praticien. 
 
Des bandits amateurs 
 
"C’est un trio de bandits amateurs qui s’est inventé une fable à laquelle je ne crois pas", a martelé la représentante de la société proposant des peines comprises entre 8 et 12 mois de prison avec sursis. 

"Ma cliente n’a rien fait. Elle n’est jamais rentrée dans ce cabinet après les faits qu’elle a dénoncés. Elle n’est coupable de rien", a lancé Me Jean-Jacques Morel, plaidant la relaxe. Même son de cloche du côté de Me Yannick Carlet pour le dalon: "Son malheur c’est d’avoir accepté 180€", a résumé la robe noire. 
 
Après y avoir réfléchi le tribunal a prononcé de peines allant de 4 à 12 mois avec sursis. L’ostéopathe de St-André a été reconnu victime et devra être indemnisé. 




1.Posté par Berx le 21/09/2021 18:04

Bravo pour le ostéopathe. toujours des truands mal honnêtes pour soutirer de l'argent a ceux qui bossent du matin au soir pour avoir leur vie... Ce couple et les autres personnes devront être punis plus sévèrement.. Car ils auraient très pu passer à une action plus dure... Trop gentille la juridiction.

2.Posté par Zarin le 21/09/2021 19:40

L'oisiveté est mère de tous les vices !!!

3.Posté par yabos le 22/09/2021 11:33

Bien. Mais je ne comprend pas pourquoi il a payé s’il n’avait rien fait de répréhensible !!!

4.Posté par QBR974 le 22/09/2021 12:31

A 3 : sous la menace! C’est écrit dans l’article!!!

5.Posté par MARDE le 22/09/2021 18:30

après ce scénario comment prendre au sérieux une plainte d'agression hein! trop facile pour se venger n'est-ce pas?

6.Posté par cyclope exalté le 22/09/2021 19:06

On escroque quelqu'un....mais on extorque personne !

Quand on cause français on dit par exemple qu'ils ont extorqué de l'argent à un praticien...


extorquer v.t. Obtenir malhonnêtement quelque chose de quelqu'un par la violence ou par la ruse.

7.Posté par yabos le 23/09/2021 19:23

Réponse à post 4 .menace ou pas. On ne cède pas à un chantage quand on a rien commis. A moins d’être un couard et lâche.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes