Société

Sport et handicap: "Beaucoup de personnes handicapées restent enfermées chez elles"

Samedi 12 Novembre 2016 - 12:00

En 1980, une salle de sport adaptée aux personnes handicapées a vu le jour à Saint-Denis. Depuis, une trentaine d’adhérents se retrouvent régulièrement dans ce local où l’entraide est le maître mot.


Sport et handicap: "Beaucoup de personnes handicapées restent enfermées chez elles"
Le chemin qui mène au Club Rolland Georget à Champ-Fleuri est balisé en relief. Un moyen pour les personnes malvoyantes de suivre ce fil d’Ariane à l’aide de leur canne blanche.
 
"J’ai fait l’expérience des salles de sport traditionnelles. Mais elles ne sont vraiment pas adaptées et c’était devenu dangereux pour moi. Il y avait trop de matériel et personne pour me guider" se souvient Jean-Philippe Sévagamy.

Le chemin est balisé pour les malvoyants.
Le chemin est balisé pour les malvoyants.
Derrière ses lunettes noires, il n’a aucun mal à trouver sa place sur le banc de musculation du Club Rolland Georget. À ses côtés, un ancien coureur de Grand Raid victime d’AVC soulève des poids pour la rééducation de son bras.
 
"Ici, tout le monde est le bienvenu" explique Arnaud Huguet, le Président du Club. "La salle de sport n’est pas exclusivement réservée aux personnes handicapées. Nous faisons beaucoup d’activités avec des valides, c’est primordial" poursuit-il. Les adhérents ne veulent pas se couper du monde extérieur, loin de là. Ils participent régulièrement à des courses, dont dernièrement la course Odyssea pour la lutte contre le cancer.

Sport et handicap: "Beaucoup de personnes handicapées restent enfermées chez elles"
"On essaie d’adapter le matériel, de mettre des repères pour les malvoyants par exemple. On s’entraide beaucoup car au final, le matériel sportif n’est pas spécialement conçu pour des personnes handicapées" continue Arnaud Huguet. En tout, une dizaine de machines, bancs de musculation, tapis de course, vélos, rameurs sont à disposition des sportifs.
 
Un moyen pour beaucoup de sortir de l’isolement du handicap. "Beaucoup de personnes handicapées sont enfermées chez elles. Elles ne connaissent pas l’existence de clubs comme le nôtre. Nous voulons vraiment qu’elles entendent ce message et sortent de l’isolement" espère Jean-Philippe Sévagamy.
 
Située derrière le gymnase de Champ-Fleury, l’adhésion au Club Rolland Georget ne coûte que 17 euros par an pour les personnes handicapées et 20 euros par an pour les valides.
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 927 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >