MENU ZINFOS
Culture

Souvenirs, souvenirs… Les subtiles relations entre musiques malgache et créole


Par Jules Bénard - Publié le Dimanche 24 Novembre 2019 à 11:51 | Lu 4278 fois

Les Jokarys et Rabeson, Ratsimbazafy et Loulou Pitou, Raélison et Bastide, Ranarison, Sangaria…

En 1963, un organisateur de spectacles de Tananarive, Georges Guébert, emmena nombre d’artistes de la Grande-Île en tournée à travers l’océan Indien. C’est resté dans les mémoires sous le nom de "Tournées-Guébert". Il semble que ce soit à cette occasion que les Réunionnais aient découvert les nombreuses accointances entre les musiques des deux îles. Et pourtant… ça remonte à bien avant 1963.
 

Un guitariste de premier plan. Et quel succulent ami !
Un guitariste de premier plan. Et quel succulent ami !
"Lamba blanc"

Les amateurs locaux ont cependant quelqu’excuse car il y en avait, des pointures, dans ces Tournées-Guébert! Il y avait une bande joyeuse de cousins-cousines, aux voix harmonieusement placées et fortes, les Béryls, qui ne tarderont pas à se faire "un autre" nom: les Surfs. Il y avait de leur nombre le grand (1m65), mais très grand Henry Ratsimbazafy. Bien des amateurs créoles croient encore que le "Lamba blanc" a été créé par l’ami Pierrot Rosély. Pierrot a signé sa reprise en 1970 et des farines. Cet air date de 1963. Je confesse que j’aime les deux versions car mon pote Pierrot avait bien du talent aussi.

Un autre champion de la chanson (et de la guitare !!!), Raymond Sangaria, était de l’aventure. Il s’est tellement plu chez nous, il s’est senti si bien accueilli, qu’il est resté. Il a travaillé comme chauffeur de car (Cilaos par exemple) parce que la musique, dans une si petite île, ne nourrit pas son homme. Raymond a fait le chauffeur de car la semaine, pour monter sur scène tous les week-ends. Avec son orchestre, sinon avec d’autres formations, il n’a jamais cessé de jouer. Caf pas vilain manière", "Créole aux yeux si doux", "Manapany"…

Combien de fois n’ai-je eu le privilège d’accompagner Raymond. Il venait avec son invraisemblable guitare Éko aux cordes partant dans tous les sens, et sa guitare hawaïenne (les amateurs appellent ça une "Pedal steel")  dont il jouait comme pas deux. Il s’installait avec son superbe sourire. Une gentillesse extraordinaire. Nous, les gars de "Générations", étions ravis de l’avoir avec nous.
 

Le génial Henry Ratsimbazafy, créateur du "Lamba blanc" et de mille autres merveilles ! Et grand amoureux de La Réunion. Cet ingénieur de l'Equipement a toujours harmonieusement mêlé son métier et sa musique
Le génial Henry Ratsimbazafy, créateur du "Lamba blanc" et de mille autres merveilles ! Et grand amoureux de La Réunion. Cet ingénieur de l'Equipement a toujours harmonieusement mêlé son métier et sa musique
On bandait sévère, là, les enfants!

"Générations", avec Vally, Bardon, Taquet, c’était dans les seventies, mais j’avais eu d’autres occasions de jouer avec Raymond Sangaria. A La Sakay par exemple. Je l’ai dit, j’ai exercé là-bas en qualité de professeur de français-histoire-géo, au début des années 70. J’y avais fondé un orchestre… plus mixte tu meurs. "Les Sphynx", que ça s’appelait. Il y avait là-dedans des Créoles, des Malgaches et un Zoreil, Robin, batteur et clarinettiste d’exception. Hormis ce dernier, les autres étaient mes élèves. Solo, Dédé, Sylvain, garçon Moreau, Philippe Baptisto (l’oncle de Chistian). Au chant, mes élèves, Camille, Patricia, Dédé…

Nous avons animé au moins un bal ou un mariage, trois années durant, chaque samedi. Mais pour éviter la lassitude des danseurs, Jean-Marie, gérant du cercle-restaurant, conviait assez souvent des orchestres malgaches.
Nous avons ainsi eu droit à Raymond Sangaria, Henri Ratsimbazafy. Ces musiciens malgaches avaient un atout essentiel, leur immense talent. Pour le matos, ils étaient assez démunis et étaient donc heureux de se faire prêter les guitares et amplis de ces Créoles au cul bordé de nouilles.

Et c’était vrai! La SPAS (société professionnelle et agricole de La Sakay) avait du pognon. Je rappelle qu’alors, la SPAS était une entreprise de haut de gamme, la seule de Mada à payer un impôt, la seconde porcherie du monde, un pôle d’attraction économique etc. L’argent ne manquait pas et, pour "amuser" les enfants, nous avions tout le matériel voulu. Nous le prêtions avec plaisir à ces musiciens du crû mille fois meilleurs que nous. En échange de quoi, ils acceptaient volontiers que nous montions sur scène avec eux.

Plaquer quelques accords de guitare sur le trombone de Ratsimbazfy, quel privilège… je bandais sévère, là, les enfants.
 

Souvenirs, souvenirs… Les subtiles relations entre musiques malgache et créole
"De Commarmond", une légende

Les relations entre musiciens malgaches et réunionnais remontent à loin dans le temps. Harry Pitou raconte ainsi que son papa, le grand Loulou, était allé en service militaire à Antsirabé. Il y a fait la connaissance de Ratsimbazafy et entre deux grands musiciens, le courant ne pouvait que passer. Salégy-séga, séga-salégy, les deux musiques sont soeurs. Loulou a rapporté de son service militaire un air sublime, "Kétako". Qu’un grand musicien de chez nous a voulu faire croire qu’il était de son invention. Il y a des tricheries dans ce métier…

Pour dire à quel point les échanges musicaux ont été nombreux… Dans les fifties/sixties, nombre de nos musiciens créoles, et des meilleurs, sont allés jouer et se perfectionner à Mada. Adélaïde, Espel, Barre, Donat etc. se sont tous retrouvés à Diégo à un moment ou l’autre. Faut croire qu’ils s’y sentaient bien car certains y sont restés plusieurs années.

Notre regretté ami André Legras me disait voici un mois, que si la firme De Commarmond s’était montée, c’était pour faire plaisir aux Créoles de La Sakay. J’explique…

"De Commarmond", à Tanarive, a longtemps été la plus grosse firme d’enregistrements de disques de l’océan Indien. Selon André, si elle s’est mise au séga, c’était pour faire plaisir aux Créoles de La Sakay, lesquels avaient emporté leurs phonographes dans leur exil et aimaient les 78-tours. C’est dans cette veine d’échanges et d’amour de la musique que "Le Trèfle" (les futurs Jokarys) avait enregistré leurs premiers émois fourcadiens.

Un guitariste de premier plan. Et quel succulent ami !
Un guitariste de premier plan. Et quel succulent ami !
"Guitar séga"

J’ai eu la chance de fréquenter, à Mada, un très grand guitariste malgache, Freddy Ranarison. Il est venu plusieurs fois avec son orchestre à Babetville, Sakay. Il a enregistré beaucoup. Je vous surprendrai en vous apprenant que parmi ses meilleurs titres, il y a "Saint-Pierre", "Piton La Fournaise", "Guitar Séga" (une merveille de virtuosité), "A Boucan-Canot", que des titres évoquant cette Réunion qu’il aimait tant.

Ces références des musiciens malgaches à La Réunion, sont très nombreuses. Sangaria: "Manapany", "Créole aux yeux si doux", "Séga cars Moulan"… Il faut également noter que nombre de très grosses pointures malgaches ont passé pas mal de temps ici: Jeannot Rabeson, Rolland Raélison…

Certains, et non des moindres, y ont laissé leur empreinte. Comme les Superjets, Ange, Anou, Johnny, Jean-Pierre, tous issus de Mada et ayant constitué le tout premier orchestre professionnel de chez nous. C’était à "La Ferme" à la fin des sixties.

Rolland, peu après son arrivée chez nous, a enregistré un 45-tours. Avec l’ami Bastide, Joël Manglou, "Tonton" Yves Mayer. Depuis toutes ces décennies qu’il habite ici, Rolland a découvert et mis en avant quelques-unes de nos meilleures voix créoles. Quelques petites dizaines, en fait.

Parce qu’il y a, entre Malgaches et Réunionnais, une histoire d’amour. C’est Anne Mousse qui doit en être heureuse. J’espère…




1.Posté par Ti Tangue zilé zone le 24/11/2019 12:20 (depuis mobile)

M. Raymond Sangaria nous emmenait au lycée, pilotait un bus au long manche de vitesse , un Monsieur si gentil..ET que dire de M. HARLY grand pianiste de Bar, un jazzman hors pair aimable comme tout .....DE VRAIS GRANDS MUSICIENS

2.Posté par Choupette le 24/11/2019 13:14

Ah moi, j'ai toujours entendu "Caf' n'a vilain manièr' ... ". Peut-être un petit plaisantin qui a retourné le z'affair'.

Les Surf ... . Les seuls à figurer sur le poster SLC d'aileurs ... .

3.Posté par ah oui! le 24/11/2019 17:54

les Surfs , qu'est ce qu'on a pu les aimer nous les jeunes en métropole à l'époque, ils chantaient merveilleusement bien , dansaient aussi et étaient d'une gentillesse incroyable

4.Posté par Jacques le 24/11/2019 19:50

N'oublions pas que ce sont des Malgaches qui ont peuplé l’île à ses débuts !

5.Posté par L'Ardéchoise le 24/11/2019 20:17

Des Surfs, je suis passée depuis au surf, je ne danse pas sur ma planche, je devrais essayer !
Que de souvenirs !
Eux et d'autres cités par Jules.

6.Posté par Mano le 24/11/2019 21:08 (depuis mobile)

Souvenir, souvenir....les Superjets à la salle des fêtes de la Cathédrale de Majunga...les clônes des Shadows....50 ans en arrière...Il y en a un qui officie dans l''orchestre de l''église de ND de La Trinité, à Saint- Denis....Apache...waouuu!!....

7.Posté par Mano le 24/11/2019 21:27 (depuis mobile)

En sus...et un clin d''oeil...Tjs sur Majunga...chauvinisme oblige...Robert, René, Patrick Costalat....famille Grondin...Azema...Rivière ( St-Gabriel)...Dalmasso...Cerveau (Ambovoalana)...Ellaya (genies en foot)... et autres..belle époque...

8.Posté par Dignité le 24/11/2019 23:02

Ces souvenirs de Mr Jules BENARD me parlent profondément. Il a vécu une époque que je considère comme un âge d'or pour toute une génération.

Tous les musiciens et orchestres qu'il cite ont vécu du temps où j'étais à peine sorti de l'adolescence et où j'ai connu des moments qu'avec le recul du temps je considère comme des instants de bonheur.

Les premiers émois amoureux, les premiers bals, les premiers slows , les premières dragues sur des airs agréables et entraînants; putain que c'était beau!

Merci Mr BENARD de réveiller en nous ces souvenirs enfouis mais toujours vivants.

Celui qui a dit que la mémoire est le scribe de l'âme ne se trompait pas.

9.Posté par Sylviane PAULINET le 24/11/2019 23:39

Un grand merci, Jules pour ces beaux souvenirs!
j'ai découvert Henri Ratzimbazafy grâce à son très beau "velouma"
que Hassen a fait chanter à tous les magistrats de la cour des comptes en 2002
un grand souvenir!!

10.Posté par Ti Tangue zilé zone le 25/11/2019 10:01 (depuis mobile)

Quelqu’un a des nouvelles d’Harly ? Si gentil et aimable, pas avare de ses connaissances en musique Jamais connu son nom ...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes