MENU ZINFOS
Faits-divers

Sous l’effet de la chimique, il menace avec un cutter des coiffeuses à Saint-Pierre


Cet homme de 40 ans, sous chimique semble-il au moment des faits, a été jugé ce lundi en comparution immédiate après une expertise psychiatrique qui a certes démontré une instabilité mentale mais aussi son plein discernement.

Par - Publié le Lundi 31 Mai 2021 à 18:38

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Arrivé sous escorte policière à l’audience, le prévenu a commencé par s’agenouiller devant son avocat. L’homme est pour le moins agité et ne tient pas en place. Le ton du procès aurait pu être donné si le président du tribunal n’avait pas d’emblée rappelé les règles à respecter.

Le 24 avril, le quadragénaire a fait irruption dans un salon de coiffure de Saint-Pierre. Il s’est lavé les mains dans les bacs, a commencé à s’énerver, à insulter puis à cracher. L'homme est revenu à la charge à plusieurs reprises avant de sortir un cutter pour menacer la gérante et une coiffeuse et aussi dérober 30 euros dans la caisse. L’homme est finalement rattrapé par les forces de l’ordre. Dans sa fuite, il a également menacé, toujours avec son cutter, un policer qui le poursuivait. 

Il reconnaît, entre deux signes de croix
 
"Je reconnais les faits, je regrette", exprime-t-il à la barre entre deux signes de croix et autres signes d’agitation. La veille il avait consommé de la chimique, croit-il se remémorer. "Le cutter, je l’avais pour enlever la peau de la canne à sucre que je venais de manger", fournit-il comme explication saugrenue. " Je n’avais pas l’intention d’égorger personne, je ne suis pas un criminel". 
 
13 mentions pour vols, extorsions, menaces de mort ou encore violences figurent à son casier. La liste des stupéfiants qu’il a consommés depuis son adolescence est tout aussi significative : datura, Artane, zamal, cocaïne, MDMA, Rivotril…même si ce dernier lui a été prescrit un temps à des fins thérapeutiques pour soigner les séquelles d’un accident grave survenu dans sa jeunesse. Des troubles psychologiques ont également été révélés par l'expertise mais sans altération de son discernement.
 
Aujourd’hui, l’homme assure vouloir "retrouver la santé, la droiture, son travail , une maison pour ses trois enfants". 
 
Mais les regrets ne suffisent pas, lui rétorque la vice-procureure qui demande la requalification des faits en violences et vol avec arme avec ITT supérieures à 8 jours pour les victimes durablement marquées. 
 
Malgré sa défense qui a plaidé la nécessité "de soins plus que d’années de prison", le quadragénaire a été condamné aux 4 ans de prison ferme dont un an avec sursis probatoire requis par le parquet. La demande d’aménagement de peine avec bracelet électronique que le prévenu avait lui-même formulé devant le tribunal lui a été refusée.

L’obligation de soins, d’indemniser les victimes de leur préjudice moral mais aussi l’interdiction de paraître au salon de coiffure et de détenir une arme durant 5 ans ont également été prononcés. Il est retourné en cellule à l’issue de son procès. 


En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par noe le 31/05/2021 16:40

Bouffée délirante ??

2.Posté par COCO NOICHI le 31/05/2021 20:44

Peut etre a t il halluciné et prit les ciseaux des coifeuses pour des armes terrifiantes
peut etre dans son délire il a prit les personnes avec
les dernieres coupes et couleurs pour des extraterrestres ?

3.Posté par La tête gros bleu le 31/05/2021 22:32

Apres il va rien prendre vu le nombre de dingo qui a cela promet....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes