Faits-divers

Soupçonné d'agression sexuelle, un instituteur d'une école privée dionysienne placé en garde à vue

Jeudi 23 Novembre 2017 - 07:37

Soupçonné d’agression sexuelle, un instituteur d’une école privée de Saint-Denis a été placé hier en garde à vue au commissariat Malartic.

La plainte a été déposée en août dernier par les parents d’un élève de l’établissement, en classe de maternelle au moment des faits et "qui leur aurait confié avoir subi des actes à caractère sexuel au cours de l’année 2016-2017", écrit le JIR. L'enseignant, âgé d'une trentaine d'années, est en poste depuis trois ans.

En attendant la fin des investigations, une suspension provisoire a été délivrée à l’encontre du mis en cause.

 
NP
Lu 4795 fois



1.Posté par Marie le 23/11/2017 11:59

mais qu'est ce qu'ils ont tous ces mecs, manifestement une troisième jambe incontrolable.... mais sur une gamine là je crois que la justice devrait se montrer plus sévère en laissant au choix 30 ans de prison ou castration............!

2.Posté par Albert le 23/11/2017 13:33

Attention à ne pas juger avant de savoir ce qu'il s'est passé réellement, bizarre qu'il n'y ait eu qu'une plainte, et parfois certains se servent de méthodes aussi basses pour détruire quelqu'un.

Souvenez vous de l'affaire D'Outreau !

Après, si les fait sont avérés, je suis d'accort avec le post 1, 30 ans de prison ou castration chirurgicale.


3.Posté par MARIE le 23/11/2017 16:35

attendons car il y a presemption d'innocence

mais penchons nous plutôt sur le recrutement tres voir trop aléatoire ces dernières années.
une moyenne egal ou inferieur a 3 sur 20 et vous etiez pris ,,,
et cela dans tous les domaines
militaires
policiers
gendarmes

Nous voyons le resultat, personne qui ne resiste pas a la pression au monde du travail

4.Posté par L'Ardéchoise le 23/11/2017 17:35

A ne pas juger trop vite...
Tous les jours, des récriminations ou des plaintes suite à des faits rapportés par des élèves (punitions corporelles, vexations, attouchements...) à leurs parents.
Et bien souvent, l'enseignant s'est contenté de punir l'enfant par une sanction méritée et mesurée : l'enfant se venge, tout bêtement et tout simplement, au royaume de l'enfant-roi, il a tous les droits.

Le mieux est d'attendre les résultats de l'enquête.
Si l'instit est coupable, qu'il soit puni en conséquence.

5.Posté par pipo le 23/11/2017 19:11

Je pense que la fin du métier d'instituteur est proche!

6.Posté par yabos le 23/11/2017 20:14

Avant de condamner, attendons les résultats de l'enquête. Ce principe devrait être toujours présent en notre esprit. L'évidence est souvent trompeuse et il convient d'être prudent.

7.Posté par eric le 24/11/2017 10:17

Exact, attendons l'enquête merci...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 15:04 Accident de circulation à hauteur de Saint-Benoît