Faits-divers

Sorti de prison, l'ex-principal attaque le rectorat devant le tribunal administratif

Mercredi 17 Avril 2019 - 08:15

Sorti de prison, l'ex-principal attaque le rectorat devant le tribunal administratif
L’ex-principal du collège Auguste Lacaussade de Salazie a saisi le tribunal administratif, laissé dans le flou sur sa situation professionnelle après sa sortie de détention provisoire en juillet dernier. 

Plusieurs plaintes du personnel pédagogique et administratif avaient été déposées, l'homme accusé d’agression sexuelle, harcèlement moral et sexuel. Suspendu durant l’enquête, puis réintégré, le quinquagénaire avait de nouveau été suspendu. En février 2018, l’homme a été mis en examen et écroué durant 5 mois.

A nouveau libre, le fonctionnaire sans affectation et sans salaire a donc saisi le tribunal administratif. Ce dernier a condamné le rectorat à lui attribuer un nouveau poste et à lui verser des arriérés de salaire, indique le Quotidien. 

L’ex-principal pourrait alors être affecté sur un autre poste hors milieu scolaire et hors contact avec du personnel féminin. Reste également la possibilité pour le rectorat de faire appel de la décision du TA. 

Quant à l’enquête pénale, aucune confrontation n’a eu lieu pour le moment entre les victimes et le présumé agresseur, toujours selon les informations du Quotidien. 
N.P
Lu 6168 fois



1.Posté par Question bete le 17/04/2019 08:32 (depuis mobile)

Possibilitè de le virer non..?

2.Posté par calebasse le 17/04/2019 06:52

Le rectorat se fiche de tout. Des enseignants en souffrance, des élèves sans enseignants, des gens sans affectation. Le recteur et tous les services du rectorat de la Réunion s'assoient sur le droit !!!

3.Posté par Joseph le 17/04/2019 09:27

Donc tout bénéf pour lui, le salaire, un poste peinard, elle n'est pas belle la vie d'harceleur ?

Toujours à protéger les moukates au détriment des victimes !

4.Posté par Nawak le 17/04/2019 09:54 (depuis mobile)

Et 100 balles et 1 mars

5.Posté par maikouai le 17/04/2019 11:43

"Quant à l’enquête pénale, aucune confrontation n’a eu lieu pour le moment entre les victimes et le présumé agresseur..." sans prendre position ici sur la véracité ou pas des faits, mais faire de la prison durant 5 mois sans confirmation des preuves et uniquement sur dénonciation, c'est grave

6.Posté par Philippe le 17/04/2019 11:56

1. Tu vires les gens sans jugement toi ? Ah oui, il n'y a pas de fumée sans feu ! Heureusement que les abrutis qui s'expriment ici n'ont pas de pouvoir... sinon de diffuser leur venin.

7.Posté par olivette le 17/04/2019 12:52

La Justice fidèle à elle-même : hors sol, hors délais, hors du temps des hommes, hors de la réalité. A côté de la plaque, comme d'habitude

8.Posté par Marlow le 17/04/2019 14:36

Il est coupable ou pas coupable?
Que dit la Justice?
Ce flou juridique est incroyable !
La Réunion est-elle française ?

9.Posté par Pierre le 17/04/2019 17:06

Indépendamment des faits graves qui sont reprochés à ce chef d'établissement, heureusement que le juge administratif à la Réunion est là pour rappeler ce qu'est le droit! De deux choses l'une : soit le rectorat ignore sciemment la légalité soit il n'y a personne de compétent sur le plan du droit administratif. Dans les deux cas, cela révèle un dysfonctionnement et c'est grave!

10.Posté par Kiki le 17/04/2019 20:24 (depuis mobile)

Il a été mis en examen et écroué 5 mois. Ressorti, il veut récupéré son poste. Un radié du barreau ou de l''ordre des med en ferait -il autant. ? Ouah ! Ce "monde" là est trop compliqué pr moi ! Un boug com dsk la trouv'' son maitr'' !

11.Posté par A mon avis le 17/04/2019 22:14

Il n'est pas jugé au pénal.
Donc : présomption d'innocence !

12.Posté par Hardcore le 18/04/2019 09:58 (depuis mobile)

@2 le recteur est pieds et poings liés par le gouvernement et son représentant local. C'est tout.

13.Posté par hardcore le 18/04/2019 15:33

si le rectorat arrive à trouver un service ou un salarié n'est pas en contact avec une femme ,ça en dit long sur la parité.

14.Posté par Kiki le 18/04/2019 17:16 (depuis mobile)

Gallus se prends pr le coq de la basse-cour. Ce fier galinacé parade, veille jalousement sur ses cocottes, voire un peu trop. Mécontent ke le maître de céans lui retire son cheptel, il sera à nouveau placé ds un autre poulailler mais (suite)

15.Posté par Kiki le 18/04/2019 17:25 (depuis mobile)

(Suite) à cause de ses ardeurs, il restera éloigné des poules. Il finira par perdre de sa superbe. Avt kil ne fasse une dépression et ke son beau plumage ne tombe, un chapon, ne serait-il pas du plus bel effet ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie