MENU ZINFOS
Social

Sorti de l'hôpital, Samuel Mouen a retrouvé sa tente devant la Préfecture


- Publié le Jeudi 25 Juillet 2013 à 16:14

Sorti de l'hôpital, Samuel Mouen a retrouvé sa tente devant la Préfecture
Après plusieurs heures d'observation à l'hôpital, Samuel Mouen est de retour dans les jardins de la Préfecture. "Il est arrivé", indique, aux environs de 16h, Philippe Régnier, qui l'a rejoint dans son action depuis le week-end dernier, "il va mieux que ce matin", assure-t-il. L'homme serait toujours aussi motivé et ne compte pas stopper sa grève de la faim maintenant.

D'ici deux heures, Samuel Mouen devrait être entouré de militants de Michel Fontaine mais aussi de Thierry Robert. Un rassemblement est prévu en soutien à l' "indigné 974".




1.Posté par JORI le 25/07/2013 16:56

S.Mouen leader de la droite locale. Demain, cette même droite lui crachera au visage.

2.Posté par REUNION OBSERVATEUR le 25/07/2013 18:24

QUELQU'UN a dit ,à propos du " cirque" mis en place( avec mobilisation des médias ) par les dirigeants locaux de l'U.M.P. que C''ÉTAIT "LE BAL DES HYPOCRITES "! J'AJOUTERAIS QUE C'EST "LE BAL DES FAUX-CULS" ...C'est un spectacle ahurissant de voir ces" politiciens" défiler devant la tente de Moen pour faire étalage de leurs bons sentiments et de leur compassion ! C'est pitoyable de voir ( A L'APPROCHE DES MUNICIPALES ! ) ) ces individus venir les uns après les autres avec le battage médiatique qu'il faut ,devant la tente de MOEN ! ILS PRENNENT VRAIMENT LEURS COMPATRIOTES POUR LES DERNIERS DES IMBÉCILES : COMBIEN D'ENTRE EUX ONT RENDU VISITE AUX EX-ARAST QUI AVAIENT FAIT UNE LONGUE DE LA FAIM ET QUI AVENT TOUS PERDU LEUR EMPLOI ???N'A T-ON PAS VU LA RESPONSABLE DU DÉPARTEMENT ALLER EN VACANCES ,TRANQUILLEMENT PENDANT CES "ÉVÉNEMENTS" DONT TOUS LES MÉDIAS PARLAIENT ??ALORS MESSIEURS-DAMES ,VOTRE NUMERODE DEMAGOGIE POLITICIENNE NE TROMPE PERSONNE!!!!!

3.Posté par timagnol le 25/07/2013 18:37

Pauvre sam ! sa naïveté est en l'occurrence tout à son honneur. N'a t'il pas compris 1) que son combat est perdu d'avance car le gouvernement ne reviendra pas sur cette suppression; 2) que les syndicats se sont laissés berner par un temps de réaction (bien timorée au demeurant) "anormalement" long...; 3) que les pleureuses avec à leur tête l'ineffable sardine à genouillères ou encore la lavandière de la Source es-spécialiste du lavage des culottes sales et des vestes retournées, n'attendent que "je vous l'avais bien dit...", question de se dorer le blason sur le dos du voisin préfectora;l 4) enfin que les "idiots utiles" sur lesquels il croyait compter ont depuis longtemps oublié l'indignation au profit de l'assistance généralisée des ventres mous et des esprits flasques ! Arrêtez Mr Mouen ! Le jeu ne vaut vraiment pas la chandelle !

4.Posté par liline le 25/07/2013 18:51

monsieur mouen il faut arreter votre cirque là c'est du n'importe koi et tant qu'à le regnier en question il est plus bien ke bien je l'ai vue cette aprés midi il est en forme pas de gréve de la faim il jouer avec son chien bande d'ipocrite vous l'aurais pas le rsta et c'est bien fais les reunionnais ne sont pas avec vous vous etre tous des aveugles

5.Posté par Fab le 25/07/2013 19:47

Depuis le début je ne crois pas avoir entendu beaucoup de bénéficiaires du RSTA dire qu'ils étaient dégoutés de l'abandon de ce dispositif... provisoire !
Alors je ne sais pas ce que cherche à prouver ce Monsieur, mais s'il persiste il faudra l'hospitaliser de gré ou de force, voire en psychiatrie. J'espère que nous n'en arriverons pas là.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes