Economie

Sophia Antipolis apporte son expertise à l'Éco-technoport de Bois-Rouge

Mardi 17 Avril 2018 - 18:15

Le futur "éco-technoport" de Bois-Rouge prend de plus en plus forme. Ce mardi, et à l'occasion de la venue de Jean-Pierre Mascarelli, président de la fondation Sophia Antipolis, la Cirest et la mairie de Saint-André, accompagnées par le Département et la Région, ont signé une convention de partenariat avec la technopole des Alpes-Maritimes, la première d'Europe.

Cette convention porte sur le développement de l'innovation, du numérique et de la recherche-développement, composantes du futur éco-technoport de la région Est.

La signature de ce partenariat permettra à la micro-région Est de bénéficier de l'expertise de la fondation Sophia Antipolis, référence mondiale en matière d'innovation, via notamment son réseau d'entreprises, pour accompagner la mise en place de la Technopole Est et du Technoport cher à Jean-Paul Virapoullé.

La convention est définie autour de deux grands axes. Au niveau local tout d'abord, en accompagnant la Cirest et ses partenaires afin de définir l'identité et l'organisation de l'écosystème de ces deux futurs équipements, la définition d'une stratégie de développement (road map) sur deux ans ou encore la mise en place des outils de développement et de gouvernance au niveau opérationnel.

Au niveau régional, cette convention vise aussi à faire de La Réunion la porte maritime de l'Europe dans l'océan Indien, grâce à ses atouts géo-économiques pour l'UE en tant que région ultra-périphérique (RUP). Pour la Cirest, cela passe par la mise en réseau avec l'écosystème de Sophia Antipolis, sans oublier des partenariats économiques dans plusieurs filières : plantes médicinales, eau douce de Sainte-Rose ou encore la valorisation de l'eau océanique profonde.

"Prolonger ici ce qui a été fait à Sophia Antipolis"

Comme l'explique Jean-Paul Virapoullé, président de la Cirest et maire de Saint-André, "au fur et à mesure des études (…) on a constaté que Bois-Rouge doit devenir un centre d'énergies renouvelables, un centre pour capter l'eau océanique…On est passé d'un technoport à un éco-technoport puisque nous allons avoir beaucoup d'innovations industrielles", assure JPV.

Présent à ses côtés, le président du conseil départemental, Cyrille Melchior, s'est également félicité de la signature de cette convention. "Quand Jean-Paul Virapoullé nous a proposé de nous associer au montage de ce grand projet dans l'Est, je lui ai dit que le Département avait le devoir d'être présent. La Réunion est une terre de projets et nous sommes toujours à l'affût de tout projet capable d'apporter des solutions. Le Département est intéressé par ces filières innovantes qui peuvent apporter de l'emploi et créer de la richesse", explique le président de la collectivité départementale.

"Nous allons prolonger ici ce qui a été fait à Sophia Antipolis", ajoute pour sa part Didier Robert, qui voit dans la convention signée avec la technopole des Alpes-Maritimes "une brique de plus posée dans le cadre du développement économique de La Réunion""Saint-André est en train de s'imposer comme étant le pôle principal de formation dans le digital et le numérique dans l'île. Cela permet d'avoir une vraie démarche équilibrée du territoire. Je le répète, il n'y aura pas de développement économique aboutit à La Réunion sans un équilibre entre les cinq micro-régions. C'est donc naturellement que nous sommes dans cette logique là avec un soutien similaire que nous accordons aux projets d'Ecocité dans l'ouest ou au développement des zones d'activités à Pierrefonds", avance le président de Région.
SI
Lu 2779 fois



1.Posté par JORI le 17/04/2018 19:52

Le "CRIFORT" risque d'avoir du boulot dans peu de temps!!.

2.Posté par Kévina le 17/04/2018 20:31

Akoz i modernise pas bane ports i existe déjà o lié fait promesse zélection ?

3.Posté par Cimendef le 17/04/2018 20:33 (depuis mobile)

Blablabla une spécialité de jean Paul virapoullé. Sur une île de 2512 km2 : deux aéroports, deux ports et voilà un troisième, un campus universitaire éclaté sur plusieurs communes ! L''argent y manque anou ! Mon peï bâteau fou oussa bana y ral anou

4.Posté par Bien le 17/04/2018 20:49 (depuis mobile)

Tout le monde est ok pour travailler ensemble pour l’est , pour saint André , pour la run . On ne peut que les saluer

5.Posté par Faire taire les agitateurs le 17/04/2018 21:59 (depuis mobile)

Ils sont où les comploteurs et agitateurs qui parlaient de coupe des aides de la région pour l'est ? Moi je sais, ils ravalent leur vomi hahaha

6.Posté par Jori encore vivant ? le 17/04/2018 22:01 (depuis mobile)

Jori pas encore couché ? Tu es en train de te fatiguer pour rien espèce de troll. Ton médecin ta prévenu pourtant

7.Posté par Réunionnaise le 18/04/2018 04:48

"une brique de plus posée dans le cadre du développement économique de La Réunion". La truelle a encore frappé sur l'île.

8.Posté par GIRONDIN le 18/04/2018 07:15

..... sans un équilibre entre les cinq micro-régions...
6,7, 8 micro-régions, ou la Multiplication du pain !

2 ports, 2 aéroports
3,4,5 ou la Multiplication du vain !

Ecoport technoport, maxi port et ben mon cochon c'est ronflant Toussala !

9.Posté par bayoun le 18/04/2018 08:20

Que du vent !
les étudiants vont faire pitié lorsque les cours seront terminés, car à Saint André c'est pas la joie pour les loisirs. Et puis pas de moyens de transport et ne parlons pas de la sécurité en ville.

10.Posté par jeanot le 18/04/2018 08:26

D'un cote des idees a la pointe et d'un autre lorsque vous allez a St Andre vous avez l'impression d etre dans une autre époque!!!!

c est vrai qu'il n y a pas de subventions a ramasser

11.Posté par Le port le 18/04/2018 09:38

Ou ca y lé le Port de Saint André JPV bientôt 2020 et la porte de sortie........................

12.Posté par ZembroKaf le 18/04/2018 09:58

@3 "Cimendef"
Vous rajoutez un CHU en 2 morceaux....La Réunion..."l'ile lékarté" !!!

13.Posté par Josumé le 18/04/2018 10:44

Bientôt, 24 ports, 24 aéroports, 24 CHU, 24 universités. Et on nous dit qu'il faut nous serrer la ceinture, mais regardez la photo, bana i grossi même !

14.Posté par ARISTO le 18/04/2018 19:55

arretons les critiques de la cour ca devient usant ( faite avancer la reunion )en attendant les autres avance

15.Posté par Traite des boeufs le 18/04/2018 22:30

Jean-Paul Virapoullé et Michel Fontaine sont des " traitres " qu'il "faut arrêter de nourrir". " Il faut mettre dehors ces dinosaures ". Ce sont les propos tenus par Didier Robert et relayés sur facebook jeudi soir, 11 janvier 2018, à l'occasion de l'inauguration de la permanence de la députée Nathalie Bassire. Des propos qui ont l'allure d'une véritable déclaration de guerre de la part du président de Région.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter