Faits-divers

Son coup de folie sur des gendarmes l'envoie à l'EPSMR

Samedi 29 Décembre 2018 - 08:29

Son coup de folie sur des gendarmes l'envoie à l'EPSMR
Le Sainte-suzannois qui avait foncé sur un fourgon des gendarmes le 30 novembre a pris la direction de l'Établissement public de santé mentale situé à Saint-Paul.

Il était jugé hier devant le tribunal de Champ fleuri. En marge de la manifestation des gilets jaunes fin novembre, l'homme de 44 ans, originaire de Guadeloupe, avait foncé sur trois militaires, occasionnant tout de même 10 et 21 jours d'incapacité pour deux d'entre eux, souligne la presse écrite. 

Devant les réponses totalement farfelues apportées par l'intéressé lors de la première audience du 3 décembre, une expertise psychiatrique avait été demandée. C'est hier, devant l'auditoire du tribunal de Saint-Denis, que le rapport de l'expert psychiatre a été lu intégralement, attestant des troubles bipolaires du Sainte-Suzannois qui se considérait comme un membre du maintien de l'ordre lors des manifestations des gilets jaunes dans l'Est.

C'est tout naturellement qu'il a été conduit vers l'établissement hospitalier de Grand pourpier après quelques jours de détention provisoire au centre pénitentiaire de Domenjod. Un court séjour qui s'était déjà mal passé avec un co-détenu, obligeant l'administration à le placer à l'isolement.
Zinfos974
Lu 3714 fois



1.Posté par Rhum Quina le 29/12/2018 13:18

Quand il a foncé droit sur les représentants de l'ordre, il n'était point farfelue et voilà que, subitement, par la magie d'une bien-pensance programmée, un léger coup de baguette au cul suivi de quelques notes de musique au cœur et abracadabra, on le reconnaît fou ! Qu'est-ce que c'est encore que ces conneries et imaginaires troubles bipolaires ! Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre ! C'est vraiment du grand n'importe quoi. On se fout de qui là ? Ben merde alors !
S'agissant de ce déjanté expert psychiatre, et je reste poli, s'il avait été l'un de ces gendarmes au moment de la fonce-parade, son abracadabrantesque jugement aurait-il été le même ?

2.Posté par Réaliste le 29/12/2018 20:53 (depuis mobile)

Je pense qu'on ignore l'impact d'être en asile psy. Où le corps n'appartient plus à l'individu. Certains préfèreraient la prison.

3.Posté par Ignorance le 31/12/2018 16:18 (depuis mobile)

Je pense que d’autres parlent sans connaître. Alllez y faire un tour et vous verrez qu’on est loin des vieux clichés qu’on a sur «  l’asile psy » comme vous dites.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie