MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Sommes nous déjà en route vers la sixième République ?


Par Marc Marie, citoyen - Publié le Mardi 27 Novembre 2018 à 11:29 | Lu 396 fois

Tout semble l’indiquer… quoique… Nous, les gilets jaunes, pourrons-nous faire céder ce gouvernement borné et irrespectueux des citoyens ? On peut toujours rêver, espérer… Malheureusement, nous n'avons pas le droit au rêve car la constitution nous l’interdit.
 
Cette constitution, d’ailleurs, ne vaut pas le papier sur lequel elle est imprimée. Merci Monsieur Valls qui, à la veille de sa démission du gouvernement Hollande, nous a fait basculer en dictature par son décret du 5 décembre 2016 abolissant la séparation des pouvoirs en France ! On appelle cela pudiquement une démocrature… Ce terme décrit un régime politique qui conserve des apparences démocratiques (comme les élections) mais dans lequel la voix du peuple n’est plus prise en compte. C’est bien ce qui se passe en France, à l’heure actuelle.
 
La grande majorité des députés français sont favorables à une politique ultra libérale. Pour arriver à ses fins, le gouvernement actuel bénéficie d’une majorité plus que confortable bien qu’acquise de façon canaille : par le mensonge et la magouille, le dégoût inspiré au peuple par les abus en tous genres du monde politicaillon qui continue à détourner les français des urnes. Seule s’y rend la petite clique à Macron qui faisait illusion lors des rassemblements pré-électoraux…
 
Alors, si nous espérons voir la démission de Macron (élu par seulement 20 % des Français) ou de son gouvernement, cela ne pourra se réaliser que part une action forte du peuple, de la rue, une levée massive des « sans dents ». Somme toute, une nouvelle révolution. C’est triste, mais c’est ainsi. Le photo montage des gilets jaunes installant une guillotine sur la place du Louvre peut faire sourire, mais la symbolique est forte et l’avertissement lancé au gouvernement est sérieux. Sera-t-il entendu ?
 
En 1969, De Gaulle était Président de la République. Je ne l'approuvais pas, tout simplement parce que mon père nous rebattais les oreilles avec le Général. Plus tard, sorti de ma crise contestataire, je devais reconnaître qu’il  avait du charisme et qu’il était dévoué à la France sur le dos de laquelle il ne s’est jamais enrichi ! Il a sollicité l’approbation du peuple qui grondait. Il s’est retiré dignement lorsque celui-ci l’a congédié.
 
Les qualités de ce grand homme font bien défaut à notre président (avec un "p" minuscule, c’est voulu : le respect, ça se mérite !). Ce n'est pas Macron qui solliciterait une motion de confiance du peuple. Il ne sait que trop bien qu’il ne l’obtiendrait pas. Pour lui, il est hors de question de prendre un tel risque. Les cohabitations passées ont pavé le chemin qui prouve que la voix du peuple est sans importance.
 
Dans la tête de Macron, le peuple qui compte, ce sont les premiers de cordée : les plus riches. La corde, quant à elle, sert à pendre les révolutionnaires, « ceux qui ne sont rien ».
 
Eh bien ! Nous qui ne sommes rien, nous devons réagir. Et nous devrions en tout premier lieu imposer la démission de tous les élus ! Le problème ne concerne pas que notre île ! C’est bien toute la France qui est malade ! On connaît le remède. Il faut juste avoir le courage de l’appliquer.
 
Il y a plus de 2000 ans, Confucius  conseillait : « Agir avec équité et rigueur et donner l'exemple et se remettre en cause »… Montrez-moi un élu qui se comporte ainsi et je vous montrerai un homme probe. Hélas, un tel homme n’est définitivement pas à la tête de la France d’aujourd’hui !
 
Pour ma part, j’espère que nous allons vers un referendum, avec la dissolution de toutes les assemblées, le renouvellement de tous les élus. Tout est à changer. Nous avons besoin d’un bouleversement profond pour réussir. Il nous faudra adopter des mesures radicales, probablement peu populaires, comme rendre le vote obligatoire, avec une proportionnelle, et surtout revenir à un âge de majorité électorale qui soit en accord avec la maturation du cerveau humain.
 
Si nous voulons vraiment vivre à nouveau dans une démocratie, il va nous falloir devenir plus respectueux et plus tolérants les uns envers les autres.  La proportionnelle véritable nous manque. Il est inadmissible que 20% des électeurs, même si ce sont des extrémistes qui ne nous conviennent pas, ne soient pas représentés. Non seulement cela est illogique, mais j’irais même jusqu’à dire que cela est malsain car ce sont les extrémistes qui, en quelque sorte, nous servent de garde-fou en nous rappelant ce que nous, la majorité réellement démocratique, que nous soyons de droite, de gauche ou du centre, ne voulons pas. Ce sont eux qui nous empêchent de dériver. En cela, ils sont précieux.
 
Nous devons tout d’abord nous unir, puis rester unis, fiers et heureux de nos différences qui sont notre force. Ensemble nous devons recréer la confiance. Car c’est la base de tout : le respect, l’amitié, l’amour, l’estime de soi, l’égalité réelle, la démocratie, la Nation…
 
Un pseudo pouvoir qui n'a plus la confiance doit savoir se retirer. C’est la seule chose qui soit digne, la seule chose qui soit respectueuse des hommes et des femmes qui construisent tous les jours le pays par leur dur labeur, qu’il soit rémunéré ou pas. C’est faire preuve de grandeur que de savoir s’incliner et se retirer lorsqu’il est clairement démontré qu’on n’est plus (ou qu’on n’a jamais été…) en phase avec les citoyens.
 
Vive la République !




1.Posté par JORI le 27/11/2018 11:51

"Pour ma part, j’espère que nous allons vers un referendum, avec la dissolution de toutes les assemblées, le renouvellement de tous les élus", mais ce sont les mêmes élus qui se représenteront, qu'ils soient de droite, gauche, centre ou autres. Et si ce n'est pas eux mêmes, ce seront des partisans, des militants, des sympathisants de ces partis. Des systèmes économiques s'opposent, vous ne pourrez pas imposer un système plus qu'un autre. Ou bien, on ne parle plus de démocratie. Mais peut être qu'une dictature serait aussi profitable. Ce que De Gaulle a fait en gouvernant que par ordonnances.

2.Posté par " VIEUX CREOLE " le 27/11/2018 17:16

Monsieur Marc Marie ,vos observations s’ajoutant à celles trés nombreuses de nos Compatriotes , sont réconfortantes et revigorantes !! Votre appréciation sur l’Actuel Président sera vraisemblablement partagée par de très nombreux Compatriotes . . . Son ascension fulgurante rapide a fait illusion : sa popularité s’est effondrée assez rapidement  !

- Voilà un Président qui «  entend «  - il le répète souvent - mais qui éprouve beaucoup de mal à « écouter » vraiment la colère du Peuple et les cris de détresse des plus démunis ! C’est « un Despote » ,jaloux de ses prérogatives et de ses « privilèges » constitutionnels ! Il se permet d’utiliser des qualificatifs humiliants - voire méprisants- à l’adresse des gens inquiets pour leurs emplois ! « Illettrées aux ouvrières risquant de perdre leur travail ,  fainéants» aux ouvriers inquiets devant les menaces de suppressions de postes dans leur entreprise , »il suffit de traverser la rue pour trouver un emploi à un chômeur : ! ! Est-ce une façon, pour un président de la République , de s ‘ adresser à certains de ses Concitoyens  ? ? On à du mal à le croire : Quel Président de la  « 5è République » a osé utiliser un tel écart de langage ? Personne !!
Une dissolution de l’Assemblée nationale actuelle ne serait-elle pas une solution qui permettrait au peule de trancher devant « les incessantes luttes fratricide intestines et d’ego » au sein de tous les partis politiques sans exception ??

- La Constitution actuelle est dépassée ! Il y a trop de Députés et trop de Sénateurs : l’exemple de la Réunion est flagrant  ! Les indemnités et avantages divers des Parlementaires doivent être revus La Régionalisation doit être adaptée à l’évolution du monde et de la société : le « Cadenas -Virapoullé » interdit toute amélioration pour la « R.U.P -RÉUNION » ! Les actuels responsables de nos collectivités locales ( Maires  ,Présidents du C.D.et du C.R. ne devraient plus disposer de sommes aussi élevées (quatre cent mille euros!) à allouer des « Amicales de leurs Militants » ou une « Amicale familiale » comme par le passé ! ! !
- Enfin,on assiste ,ici ou là, à des tentations ou tentatives politiques ou syndicales de récupération du mouvement populaire des « Gilets jaunes . . . On risquerait alors d’assister à une grande cacophonie qui deviendrait vite « une  Véritable Chienlit » comme l’a dit ,en 1968 celui qu’on a appelé le « Grand Charles » !

3.Posté par PATRICK CEVENNES le 27/11/2018 20:24

fukcd473
1.Posté par JORI le 27/11/2018 11:51
Mais depuis 2017, ne vivons-nous pas une forme de dictat de la part de ce banquier d'affaires ?

2.Posté par " VIEUX CREOLE " le 27/11/2018 17:16
Dans les qualificatifs vous avez oublié "... ils ne sont rien ..."

4.Posté par JORI le 27/11/2018 23:27 (depuis mobile)

3. Patrick cevennes. Sauf que macron ne fait pas dans le social !!

5.Posté par Balthazaar le 28/11/2018 09:42

Bonjour,


je me suis penché là-dessus depuis le 20 (mais cela prend forme dans ma tête depuis des mois), j'ai ordonné ces idées sur une page facebook dédiée "La 6éme République des Gilets Jaunes, le Gilet qui réfléchit". Lisez et partagez si vous êtes d'accord.

Il est grand temps de remettre la chose politique dans sa fonction première du bien commun et stopper l'anomalie Française (et dans toutes les autres démocratures modernes) : poste politique = pouvoir discrétionnaire & enrichissement personnel.

Le mal n'est que là. Réfléchissez aux anomalies que vous constatez, au magouilles dont vous entendez parler, au gabegies financières visibles par tous, remontez dans les projet et vous trouverez invariablement collusion et petits arrangements entre amis pour se faire du pognon au augmenter son pouvoir personnel. Le bien commun ? C'est un gros mot ça non ? Comment vous dites ? ...

Baltha

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes