MENU ZINFOS
Social

Solidaires joue la carte de la pédagogie auprès des contribuables réunionnais


Le syndicat Solidaires Finances Publiques joue la carte de la pédagogie avec les contribuables réunionnais. Ces derniers sont actuellement très nombreux devant les trésoreries, paiement de la taxe foncière oblige. Sauf qu'une nouvelle règle vient brouiller les pistes. Les impôts n'acceptent plus les paiements en espèce supérieurs à 300 euros. Résultat, de nombreux contribuables réunionnais se retrouvent au pied du mur.

- Publié le Lundi 13 Octobre 2014 à 10:10

Solidaires joue la carte de la pédagogie auprès des contribuables réunionnais
Ce matin, devant le centre de paiement de la rue Amiral Lacaze à Saint-Denis, les membres du syndicat Solidaires Finances Publiques ont fait preuve de pédagogie auprès des contribuables réunionnais. "Les agents des finances publiques que vous allez rencontrer ne sont pas vos ennemis. Ils essaient, sous contraintes budgétaires et administratives, de vous rendre le meilleur service public possible", peut-on lire sur le tract distribué aux contribuables.

Les tensions sont là. Devant la trésorerie de la rue Lacaze, les contribuables peuvent patienter entre "deux ou trois heures". "Une file d'attente interminable", souligne Jocelyn Cavillot du syndicat Solidaires Finances Publiques. Une partie du problème est là pour le syndicat. Les coupes budgétaires posent de véritables difficultés d'accueil pour les contribuables.

Ce matin, trois agents étaient disponibles pour recevoir le public. "Pas assez" pour Solidaires qui dénonce une volonté de pousser les contribuables vers le paiement dématérialisé de l'impôt. Mais dans les départements d'Outremer et à la Réunion, nombreux sont les contribuables qui paient toujours en espèce.

Problème, l'administration fiscale impose désormais un plafond maximum de paiement en espèce de 300 euros. Ce qui pose des difficultés pour de nombreux contribuables. Ce matin, l'un d'entre eux s'est retrouvé dans l'impossibilité de payer sa taxe foncière, qui dépassait 300 euros. Ce denier devra soit payer par virement, chèque ou mandat cash. "A croire qu'en France l'espèce n'est plus un moyen de paiement. Ca pose un problème juridique. L'euro n'est plus un moyen de paiement si on dépasse 300 euros. Je me demande comment cette loi a pu passer. Pour moi elle n'est pas constitutionnelle", explique Jocelyn Cavillot.

Le syndicat Solidaires et les agents des impôts réclament une "remise à plat complète" du système fiscal français, mais également l'arrêt des suppressions d'emplois. "Plus de moyens budgétaires pour retrouver un service public de qualité, réactif et proche de vous", conclut le syndicat.

Loin d'être le cas aujourd'hui à regarder la file d'attente devant la trésorerie de Saint-Denis…





1.Posté par David Asmodee le 13/10/2014 12:35

C'est fini. Certains vont arrêter de payer leurs impôts avec la recette de la vente de zamal. Tout le monde sur un pied d'égalité. Miam, miam !

2.Posté par DGFIP le 13/10/2014 13:22

ca va s'aggraver avec la reduction de l'amplitude horaire de reception du public qui se fera uniquement la matin... du delire total.

3.Posté par logique le 13/10/2014 15:29

Ils feraient mieux d'aller aider leurs collègues au guichet au lieu de nous sortir leurs mouvements de grève bidon, chaque fois qu'il y a un rush. si vous êtres pas contents laissez la place à d'autres au lieu de verser des larmes de crocodile.

4.Posté par noe le 13/10/2014 16:15

On voit que les réunionnais se battent pour faire leur geste citoyen : payer leurs impôts !
Ils n'hésitent pas à être devant les centres depuis 4 h du matin , à l'appel du coq !
Félicitations !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes