Société

Solidaires et la CGTR dénoncent la suppression de 15 emplois aux impôts

Lundi 14 Janvier 2019 - 14:18

L'annonce de la suppression de 15 emplois de fonctionnaires de catégorie B et C, au moment de la mise en place du prélèvement à la source, suscite des remous au sein des impôts. Les deux syndicats Solidaires et CGT ont mis en place des actions de protestation ce lundi matin.


Solidaires et la CGTR dénoncent la suppression de 15 emplois aux impôts
Ce matin, se tenait le Comité Technique Local des finances publiques, qui devait acter la suppression de 15 emplois à La Réunion. Solidaires et la CGT l'ont boycotté, le quorum n'était donc pas atteint. Un nouveau CTL se tiendra lundi prochain, selon Magali Billard, secrétaire départementale de Solidaires finances publiques. Le directeur a l'obligation de convoquer un second CTL, mais cette fois, quorum ou pas, pourra acter les suppressions d'emplois.

Les 15 emplois, des départs à la retraite non remplacés, sont ainsi répartis:

- 5 postes dédiés au prélèvement à la source, alors que les agents avaient été spécialement formés pour mettre en place la réforme
- 3 postes auprès du service dédié au CHU
- 2 postes au service péridépartemental, qui compte une vingtaine d'agents
- 1 poste au guichet dédié au paiement des amendes, sur 14 postes
- 1 poste au Service Impôts Entreprises
- 3 postes au sein de la direction.

"Alors que la mise en place du prélèvement à la source se fait ce mois-ci, nous allons être submergés de demandes des usagers, quand ils recevront leur première fiche de paye incluant l'impôt sur les revenus", explique Magali Billard. "De plus, les postes supprimés au sein des services dédiés aux collectivités locales vont rendre encore plus difficile le service qu'on leur doit, de conseil, notamment", ajoute-t-elle.

Tandis que Solidaires menait une action d'information auprès des agents ce matin, la CGT distribuait des tracts explicatifs aux usagers à Champ- Fleuri. "Des actions seront menées à la rentrée, seuls ou en intersyndicale", assure la secrétaire départementale de Solidaires finances publiques, qui dénonce "l'amateurisme" de la mise en place du prélèvement à la source.
Bérénice Alaterre
Lu 1673 fois



1.Posté par marie le 14/01/2019 15:52

c est une evolation et vos pretextes ne sont pas revevables

entre le site internet ou l on peut tout faire ????

Que interet d avoir des personnes derriere un guichet

c est comme les banques cela n'a plus d interets d avoir une personne

2.Posté par un citoyen le 14/01/2019 16:18

Avec cette suppression de fonctionnaires, il m'est avis qu'un grand nombre de pro-macron commence à se gratter la tête. Et qui va être les plus emmerdés mis à part les licenciés ?
Cette diminution de fonctionnaires qui, malheureusement n'est pas terminée va toucher beaucoup plus dans cette catégorie de travailleurs qui ne s'y attendaient pas. Au bout , beaucoup vont s'en rendre compte que la plupart des services publics va vraiment en souffrir.
Il y aura un peu moins de rigolade sur le dos des fonctionnaires !.

3.Posté par kersauson de (p.) le 14/01/2019 16:23

avec le prelevement a la source
il est NORMAL de diminuer les fonctionnaires
en sus ceux qui viennent de metropole sont SUR remunerés et cela coute 2 milliards / an a la France
il FAUT EMBAUCHER des locaux ! ils sont aussi compétants, et diminuer de moitié l effectif !
les ordinnateurs travaillent TRES BIEN TOUT SEULS !
vive la CFDT desormais majoritaire !

4.Posté par maikouai le 14/01/2019 16:23

Encore hélas 15 emplois supplémentaires de sacrifier. Néanmoins est-ce que collectivement, employés, retraités, contribuables, consommateurs.., tous en étant aussi "friands" des automatismes proposés de plus en plus, devenons-nous pas complices de cette politique de casse?
Un logiciel actuellement remplace combien de salariés ? les facilités de paiement utilisés, suppriment combien d'emplois ?...Tout étant en passe de robotisation et de densification (portable), l'apprentissage d'un métier sert-il encore à quelque chose et surtout pour quel débouché ?
Payer ses impôts par chèque est considéré comme un délit depuis peu ??!! Autre aspect ubuesque consiste à consommer localement et régulariser la consommation impérativement hors département il y va de même pour certains S A V...? Trop d'économie tue l'économie..

5.Posté par un citoyen le 14/01/2019 16:32

Avec cette suppression de fonctionnaires, il m'est avis qu'un grand nombre de pro-macron commence à se gratter la tête. Et qui va être les plus emmerdés mis à part les licenciés ?
Cette diminution de fonctionnaires qui, malheureusement n'est pas terminée va toucher beaucoup plus dans cette catégorie de travailleurs qui ne s'y attendaient pas. Au bout , beaucoup vont s'en rendre compte que la plupart des services publics va vraiment en souffrir.
à la longue, ll y aura un peu moins de rigolade sur le dos des fonctionnaires !.

6.Posté par LBB le 14/01/2019 17:38

Ils sont environ 850 aux Finances Publiques à La Réunion ( fusion entre les Services Fiscaux et le Trésor Public ) . Vous pensez bien que la suppression de 15 gugusses en 2019, c'est vraiment " peanuts ".
C'est 150 emplois que l'on pourrait facilement supprimer....dans un premier temps, en virant tous ceux qui sont planqués dans d'obscurs bureaux et que l'on " occupe " à effectuer des taches qui n'ont plus aucun sens.
Pauvres syndicats qui n'avez pas évolué depuis les années 70, vous ne représentez plus rien....vous êtes morts et pitoyables....

7.Posté par Manu le 14/01/2019 20:08 (depuis mobile)

Pas grave les paillote de st fille on mis combien au chômage on s en fous non donc pourquoi être contre au contraire des économie il sont payé avec quel euro le notre donc économie nos impôt bon baise..genial

8.Posté par L autre arnaque de DARMANIN et MACRON le 14/01/2019 22:14

mort de rire en lisant les commentaires 2 et 3 alors que la veille les memes blaireaux se plaignaient de la procedure informatique du prelevement à la source jusqu'a raconter des conneries comme celle (impossible) de ne pas donner son rib aux impots.

C'est courant de tomber sur des cons mais a ce point, ca ressemble au trefle à 4 feuilles

9.Posté par Économie ! le 14/01/2019 22:14 (depuis mobile)

Personne n''a été mis au chômage, où est le problème de faire enfin des économies pour éviter des hausse d''impôts ? Depuis 2002, il n''y a plus de fonctionnaires à en SUISSE, pourtant le pays fonctionne très bien sans eux ! A quand pareil en France ?

10.Posté par depite974 le 14/01/2019 22:43 (depuis mobile)

Je tiens à préciser que TOUS les fonctionnaires (originaires compris) sont sur rémunérés. Et aussi des cadres privés (assurances, banques) réunionnais et métro. Y en a marre de lire des commentaires de gars qui croient tous savoir.

11.Posté par CITOYEN le 15/01/2019 03:38

MÊME SI ON SATISFAISAIT CES SYNDICATS ON LEURS DONNAIENT 15 EMPLOIS ILS EN RÉCLAMERAIENT D AVANTAGE SE SONT DES PROFESSIONNELLES DE L’AGITATION ON NE VAS PAS FAIRE CROIRE AU PUBLIC QUE PLUSQUE TOUT SE PASSE PAR LE NET QU IL FAUT SANS CESSE AUGMENTER LE PERSONNEL POURQUOI POUR TOURNER LEURS POUCES EN LONGUEUR DE JOURNÉE ?

12.Posté par Jack le 15/01/2019 03:48

Moi je vois au qu'un problème avec le prélèvement à la sources ils ont en sur nombreux toute façon ils ne serve à rien à part se prendre pour roi de la monstration vous avez un problème ils ne save même pas les règles en plus il vous écoute même pas

13.Posté par Fort le 15/01/2019 09:16

Comment peut-on payer de plus en plus de taxe et en même temps nous retirer des services ? je comprends pas où va l'argent ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie