Communiqué

Solidaires Finances Publiques dit STOP à la Cour des Comptes

Lundi 2 Juillet 2018 - 11:29

Photo d'archives
Photo d'archives
Ces derniers mois la mobilisation des personnels de la Direction Générale des Finances Publiques a été dense à la Réunion : grèves, conférences de presse, occupation de Champ Fleuri, débrayages sur de nombreux sites, interpellations multiples de la Direction Générale, sensibilisation du public et des élu-es...

En effet la destruction des territoires se poursuit à marche forcée avec une attaque frontale envers les services publics et tout particulièrement envers la DGFiP.

À la Réunion, le sous-effectif chronique et l’insuffisance d’implantations de sites ont été dénoncés depuis de nombreuses années.

Nous exigeons la création d’emplois au regard de cette situation créée par des inadéquations entre nos offres de service et les besoins de la population réunionnaise.

Ce sinistre "tableau" sera copieusement aggravé dans les prochaines années au vu des annonces gouvernementales sur la réorganisation de l’action publique, avec un objectif clair et net : accélérer les suppressions d’emplois et supprimer massivement des services.

C’est un recul profond, pour les territoires et les usagers, qui se prépare.

Dans cette situation, le récent rapport de la Cour des Comptes sur la DGFIP est clairement une provocation scandaleuse servant à préparer cette casse néfaste du service public avec entre autres :

    •    privatisation de la mission cadastrale ;
    •    suppressions de missions dans les départements (publicité foncière, services de Direction, contrôle fiscal, services des Domaines...) ;
    •    fermetures massives des services de proximité pour les populations (Trésoreries, Services des Impôts des Entreprises, Services des Impôts des Particuliers) ;
    •    abandon de l’accueil physique des usagers pour leur imposer le seul contact téléphonique ou numérique.

L’équipe syndicale de Solidaires Finances Publiques de la Réunion dénonce une fois de plus avec détermination publiquement cette situation le mardi 3 juillet, jour où se tiendra un Comité Technique de Réseau national sur ces sujets. Ce communiqué répond à une mobilisation nationale ce 13 juillet pour alerter la presse et le public de ce qui se prépare.
NP
Lu 359 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter