MENU ZINFOS
Social

Solidaire dénonce l'hypocrisie du discours sur l'emploi des séniors


L'allongement de la durée de cotisation pour la retraite et la baisse des pensions sont des réformes annoncées pour l'année 2010. L'union syndicale Solidaire montre du doigt le double discours du gouvernement sur l'emploi des séniors sur le marché du travail.

Par Karine Maillot - Publié le Mardi 6 Avril 2010 à 14:07

Tout d'abord, repousser l'âge de la retraite à 67 ans ne serait pas justifié selon l'union syndicale Solidaire, encore moins une baisse de la pension de retraite car "il y a diverses sources de financement tels que le bouclier fiscal, la fraude fiscale, les niches fiscales, une meilleure répartition des richesses, notamment des dividendes en nette augmentation pour les actionnaires ces dernières années et surtout, augmenter le taux de cotisation des charges patronales" indique Pascal Valiamin, délégué adjoint.

De plus, s'interroge le syndicaliste, comment l'État peut-il soutenir l'emploi des séniors jusqu'à un tel âge, "quand on sait qu'aujourd'hui, plus de six salariés sur dix sont hors emplois au moment de faire valoir leurs droits à la retraite". Vouloir repousser l'âge de la retraite "alors que les entreprises se débarrassent de leurs salariés avant 60 ans", ce serait "vouloir baisser par ce biais le montant des pensions".

Une "transformation totale du système de retraite"

Le syndicat soutient l'idée d'une "transformation totale du système de retraite", envisagée par certains experts et le COR (Conseil d'orientation des retraites) qui vient de sortir un rapport qui mentionne un système "par points" ou "par comptes notionnels". Sur la forme, ce serait toujours un régime par répartition mais sur le fond, cela ferait de la retraite "un prolongement du salaire dans le but de maintenir le niveau de vie du retraité".

Ainsi, le syndicat revendique en priorité :
   - l'âge de départ à taux plein à 60 ans, avec un départ à 55 ans pour les salariés ayant effectué des travaux pénibles
   - le maintien des régimes spéciaux
   - l'indexation des pensions sur les salaires afin de maintenir la parité d'évolution des revenus entre actifs et retraités
   - l'indexation des salaires portés aux comptes pour le calcul du montant de la retraite sur l'évolution des salaires
   - la garantie d'un taux de remplacement de 75% du salaire calculé sur les six meilleurs mois, autant dans les secteur privé que public.
   - la validation de 37,5 annuités de cotisations pour avoir une retraite à taux plein
   - la validation des périodes de chômage et d'étude dès l'âge de 18 ans
   - aucune retraite inférieure au Smic.

Par ailleurs, le syndicat dénonce "l'inégalité de traitement entre les hommes et les femmes" sur le marché du travail. Pour plus d'égalité, il préconise de lutter contre "le temps partiel non choisi, en développant des structures d'accueil de la petite enfance, et des structures d'aide aux personnes dépendantes" qui sont, selon Solidaire, des activités "qui répondent aux besoins sociaux et aussi créatrices d'emplois".




1.Posté par moa le 06/04/2010 15:12

solidaire peut-il nous dire quel est le "budget" retraite aujourd'hui et celui dont on aura besoin pour réaliser leur demande.
Je serai curieux de savoir combien de millions vont nous manquer (et seront donc pris sur la dette)

2.Posté par chabouc le 06/04/2010 17:30

Peut-on me donner une définition réaliste des "travaux pénibles" ?

La pénibilité s'exprime t'elle uniquement sur le plan musculaire ? C’est à mon sens très réducteur.
Comment évaluer la pénibilité entre un travailleur qui exerce un métier physique et celui qui est soumis à des responsabilités générant du stress y compris lorsqu’il est hors de son lieu de travail ?

3.Posté par Jean Claude le 16/04/2010 14:30

Article assez intéressant sur un sujet difficile. Quand je lis les articles postés sur le réseau social beboomer (réseau pour les plus de 45 ans), on comprends bien que le problème est très profond et mérite une vraie réflexion.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes