MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Sociologie de comptoir


Par Jacques Dijoux, Saint-Paul - Publié le Vendredi 3 Mai 2019 à 22:47 | Lu 668 fois

Sociologie de comptoir
L’auto-école est un véritable laboratoire sociologique. Les valeurs, les normes qui permettent à l’individu de construire une identité sociale et de s’intégrer à la société se vérifient  tout au long de la formation. C’est affligeant de constater que le processus de socialisation primaire que se déroule pendant l’enfance par les parents, et à l’école, a contaminé le processus de socialisation dite secondaire, à l’âge adulte.

N’ayant pas appris à intérioriser  ses apprentissages, l’identité psychologique est affecté. Les agents de socialisation ont-ils été efficaces ? On peut en douter. Les apprenants ont par conséquent une vision et des représentations fausses de la réalité. Le virtuel, de notre société numérique l’a accentué. 

La conduite automobile est d’abord une activité collective dans un espace social. Le partage de la route ! Or l’apprentissage est réduit à son simple niveau technique : savoir manier la machine.  La tâche de conduite est beaucoup plus complexe. Elle nécessite des capacités perceptives et cognitives, autant que motrices. Je sélectionne des informations, ce qui n’est pas si évident !  Je les analyses, je les comprends et j’agis, dans le respect de l’autre. C’est ce qui fait un être social.

Autre caractéristique de la conduite, c’est qu’elle peut être pratiquée par tout un chacun. Ce qui renforce l’idée  que c’est facile. Dès le départ une évaluation des capacités à apprendre est réalisée. L’élève qui se considère plutôt client, sait quel sera son volume d’heures de formation. Les critères d’observations qui permettent d’établir ce prévisionnel sont objectifs. 

On évalue : ses habiletés, son niveau de compréhension et mémorisation. L’élève est-il crispé, anxieux, émotif ? On lui communique clairement son volume d’heures prévisionnelles. On lui précise que le rythme des cours conditionne ce pronostic. Que nenni les cours sont espacés, car le budget n’a pas été prévu. « L’élève client » fait fausse route, avec des conséquences pécuniaires évidentes. P

our d’autres, c’est je n’ai pas de temps, j’ai les partiels, le sport, la musique etc... Pourquoi alors se lancer dans sa préparation au permis ? Cette position est souvent soutenue par les parents. C’est la carence du système scolaire et la société « consumériste » dans laquelle on s’est laissé enfermer, qui produit ces apprenant-conducteurs égarés. Un inspecteur me disait : « Les parents et les professeurs ont mis 20 ans à les façonner, ce n’est pas en quelques heures que vous allez les changer. » C’est tristement vrai !

Le pouvoir politique a décrété : 80% d’une classe d’âge doit avoir le BAC. On a nivelé  par le bas. On leurre les élèves ! Les professeurs n’ont plus une saine autorité sur leur classe. Des parents les menacent. La hiérarchie ne les soutient pas. Ne faisons pas de vague pour la réputation de l’établissement. On a laissé l’école partir à vau-l’eau. C’est par ailleurs, le berceau des incivilités et  de la violence. On retrouvera ces difficultés lors de la formation au permis de conduire. On constate une société qui ne sait pas s’assumer.

Ma voiture à une valeur. Mais mon permis est trop cher. D’autant plus que l’état (encore lui) prétend en toute démagogie, qu’il faut une baisse drastique du permis. Vous ne connaissez pas le coût de revient d’une heure de conduite, Mr Le Président. Vous ne pouvez pas dire que c’est cher. Baissez vos charges (taxes et impôts) on sera au meilleur prix ! De surcroit les professionnels pratiquent une guerre des prix qui nous dessert tous, et ne permet pas d’offrir des salaires corrects. Par nos pratiques on a instauré dans l’esprit du public un prix moyen de 40€/heure. Ce qui n’enseigne que le permis VL, comment s’en sortent-ils ? La vie chère, ce n’est pas  chez nous. Tous les experts comptable vous diront que le prix devrait être de l’ordre de 50€/H, vu le coût de la vie.

J’assume mon titre : sociologie de comptoir, car je ne suis pas un expert en sociologie. Assumez que votre déclaration est populaire et à but de réélection politique Monsieur le Président. Mais ça marche tellement que la population se laisse conter.




1.Posté par A mon avis le 04/05/2019 17:20

"Le pouvoir politique a décrété : 80% d’une classe d’âge doit avoir le BAC. On a nivelé par le bas. On leurre les élèves !"


Absurde !

Le système scolaire, l’enseignement et le BAC (réservé à une élite) dans les années 1950, n'ont rien de commun avec le système éducatif des années 80 quand le projet de 80% d'une classe d'âge au niveau du BAC a été décidé, et encore moins avec le système actuel et le niveau des connaissances enseignées, et la multiplicité des options de BAC offertes !

2.Posté par A mon avis le 04/05/2019 17:40

"C’est la carence du système scolaire et la société « consumériste » dans laquelle on s’est laissé enfermer, qui produit ces apprenant-conducteurs égarés."


Facile de rejeter la responsabilité de la carence de l'apprentissage de ces "apprenants conducteurs égarés" sur le système éducatif !
Mais je n'ai vu aucune auto-critique de votre profession dans votre "sociologie de comptoir".

C'est la faute au système scolaire si vous êtes incapables de former de bons conducteurs ! Bien sûr !

Parce que dans les auto-écoles, tous les moniteurs sont des champions de la pédagogie ?
Parce que les méthodes d'apprentissage, théoriques et pratiques, sont excellentes et indiscutables ?
Parce que la course au client, et la rentabilité (comme obligatoires pour toute entreprise privée) ne sont pas les moteurs premiers de cette industrie ?
Et cela n'a aucune influence sur la qualité du service ?
Aucune auto-école n'a jamais arnaqué de client ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes