Justice

Six mois de répit pour les discothèques de Vergoz

Jeudi 19 Octobre 2017 - 09:01

Pas de cessation ou liquidation judiciaire pour les établissements du groupe Vergoz, du moins pas avant six mois, a tranché le tribunal de commerce.


Denis Vergoz avec son fils Sébastien et sa fille Ericka.
Denis Vergoz avec son fils Sébastien et sa fille Ericka.
Parmi ces sept établissements faisant partie du plan de sauvegarde, la discothèque du Mahé Labourdonnais, mais aussi l’Apollo Night, la Villa Club, et le Duplex.

Toutes ces sociétés de la holding VZ Invest font partie d’un plan de sauvegarde depuis le 19 avril dernier, pour manque de trésorerie.

Denis Vergoz a donc obtenu du tribunal hier une deuxième période d’observation de six mois pour son groupe.

Pour l’homme d’affaire et son fils associé, hors de question de fermer un établissement. Pour eux, les affaires redécollent. Et pour preuve, la reprise des travaux de l’établissement de la Villa du Général et une ouverture prévue pour 2018.

La prochaine audience est prévue le 24 janvier prochain.
L.G
Lu 8193 fois



1.Posté par Magicien d'Oz le 19/10/2017 15:12

Pour eux, les affaires redécollent.


Dans ce genre d'activités où tout se paie en liquide, ça va toujours mieux dès que les espèces reprennent le chemin de la caisse. Parfois, il est difficile d'expliquer au fisc comment, d'un coup, les affaires redécollent dans un temps aussi morose. Mais les miracles arrivent, non ?

2.Posté par Rreol974 le 19/10/2017 15:44

Vérifiez vos tickets CB quand vous consommez dans ces établissements.....

3.Posté par hoareau le 19/10/2017 17:59

Jolis yeux sa fille. Elle est celibataire?

4.Posté par Dom pé 974 le 19/10/2017 18:22

il faut reconnaitre une grande qualité au clan Vergoz, la plupart de leurs établissements sont esthétiquement top. Sincèrement les boites de nuits du clan Vergoz sont plutôt haut de gamme comparé à des villes de province en métropole de même taille.

5.Posté par albert le 19/10/2017 21:19

Une boite de nuit dans la villa du général est un non sens. Un quartier calme qui va devenir un calvaire pour les riverains.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >