MENU ZINFOS
Economie

Situation critique des entreprises : Les patrons appellent, eux aussi, à l'aide


- Publié le Vendredi 17 Août 2012 à 18:03 | Lu 1941 fois

Situation critique des entreprises : Les patrons appellent, eux aussi, à l'aide
Après des syndicats de salariés, des associations, des collectifs, c'est au tour de trois organisations patronales, le Medef, la CGPME et l'UPA, ainsi que deux organisations professionnelles, la Capeb et la FRBTP, de tirer la sonnette d'alarme au sujet de la situation très sensible dans laquelle se trouvent des centaines d'entreprises réunionnaises.

Nouveau gouvernement, nouveau préfet, rentrée scolaire… L'occasion était toute trouvée pour ces cinq organisations de rappeler, ce matin en conférence de presse, que des entreprises se meurent encore et toujours. Considérant le contexte économique difficile, le constat n'est pas fameux : l'activité tourne au ralenti depuis deux ans, la commande publique est resserrée, et les collectivités ont bien du mal à entreprendre et achever leurs projets.

Tous les acteurs de l'île sont d'accord sur la nécessité de mettre en place des solutions d'urgence. Parmi leurs préconisations, les organisations patronales et professionnelles lancent un appel au nouveau Préfet de la Réunion qui devrait prendre ses fonctions dans quelques jours. "Nous lui demandons que perdure le Haut Conseil de la Commande Publique qui, depuis un peu plus de deux ans, porte ses fruits", indique Yann de Prince, le président du Medef Réunion.

"Ce qui ressortira de ces rencontres dépendra du gouvernement…"

Et pour aller plus loin, plus haut aussi, c'est le gouvernement qui a été interpellé ce matin. Pour le cas bien spécifique des entreprises en grandes difficultés, patrons et professionnels demandent qu'une instance de soutien soit créée par le nouveau gouvernement afin que des mesures adaptées, au cas par cas, puissent être imaginées.

Au niveau local, la Région n'a pas été oubliée puisque "nous lui demandons de réfléchir à la création d'une structure réservée aux entreprises saines qui rencontrent, toutefois, des problèmes de trésorerie et qui n'arrivent pas à se développer", ajoute Yann de Prince.

Au final, là encore, un appel à une mobilisation de tous, pour tous, a été formulée. Le forum économique des Outre Mer sera l'occasion pour ces groupements d'être force de propositions. "Je fonde beaucoup d'espoir sur ce forum tout en restant lucide. Ce qui ressortira de ces rencontres dépendra du gouvernement…", conclut le patron du Medef.




1.Posté par Jean le 17/08/2012 21:00

NOUS SOMMES TOUS DANS LE MEME BATEAU!
Malheureusement dans ce genre de situation les premiers à souffrir ce sont les TPE PME et je suis tres surpris d'apprendre que le Haut Conseil de la Commande Publque fonctionne car pour les Petites et moyennes entreprises rares sont celles qui en ont bénéficié!
Il est plus que temps que les choses évoluent juste une question tres bien pour ses organisations patronales et organisations professionnelles ont elles une réelle légitimité aujourd'hui!
Lorsque nous constatons qu'une grande majorité des entreprises ne sont pas affiliées à ses organisations!
Posons-nous les vraies questions pour trouver les vraies solutions!
Les mêmes qui aujourd'hui tirent à boulet rouge sur le COLLECTIF SAUVONS NOS ENTREPRISES se rendent compte de l'hecatombe les chiffres annoncés: ce sont plus de 1 200 000 000 euro de dettes eh oui, nous sommes tres loin des sommes que l'on veut nous faire croire ce qui veut dire que la situation est bien plus catastrophique que ce que l'on annonce!
Les syndicats CGTR CFDT FO... Etc devraient vraiment faire attention à ne pas scier l'arbre sur lequel ils sont assis.
A trop vouloir tirer sur le chef d'entreprise a trop penser qu'il y a d'un cote les bons et de l'autre cote les voleurs nous allons tres vite faire l'affaire de ceux qui ne souhaitent que ça!
La crise et surtout son origine n'est pas a l'initiative des chefs d'entreprises mais bien la résultante d'une gouvernance en manque de stratégie economique fondée essentiellement sur un régime politiquEGO. Apres nous le déluge, le constat est simple a faire aujourd'hui la ou la politique passe l'homme trépasse.
Il y a une solution c'est de mettre en pratique RE UNION qui fait la force.
Mais sommes-nous suffisamment assez dans le gouffre pour nous rendre compte de cette solution?


2.Posté par tanguy47 le 17/08/2012 23:24

je serai le Président du changement disait-il ??? alors patientez un peu, mais ne vous faites pas trop d'illusions la Métropole passera avant les Dom Tom,.....

3.Posté par Tu parles? le 18/08/2012 09:52 (depuis mobile)

A la Reunion les gros le deviennent de plus en plus et contrôlent TOUT et surtout le Medef local et les banques !
Tous ceux qui commencent à faire de l'ombre aux monopoles en place sont rachetés ou ÉLIMINES !

4.Posté par noe le 18/08/2012 12:38

On est tous dans le besoin !
Ceux qui bossent , ceux qui recherchent un emploi ... difficile de boucler les fins de mois en ces temps de disette !
Prions le Seigneur !
Qu'il nous apporte du réconfort !

5.Posté par Réunionnais initié ... le 18/08/2012 13:56

Parmi tous nos élu-e-s qui font les lois et qui détiennent tous les pouvoirs grâce à la décentralisation,combien y en a-t-ils qui ont créés et dirigés des entreprises à la Réunion ???

Combien savent lire un bilan sans se faire aider par des "conseillers" ???

Et parmi ceux qui ont créés une entreprise sur les conseils "avisés" d'élu-e-s qui passent les commandes publiques, combien savent lire un bilan ou faire un prévisionnel en tenant compte des besoins en fond de roulement ???

Combien d'entreprises à la Réunion vivent sans subventions ou de commandes publiques ???

La France qui est rentrée en récession et qui doit absolument assainir son économie pour rembourser la dette qui plombe ses comptes ne pourra plus subventionner des activités déficitaires .... les canards boiteux devront disparaître ... telle est la dure loi de la mondialisation !!!

6.Posté par Mais jusqu'où va-t-on ? le 18/08/2012 16:15

Après avoir sauvé les banksters à coup de 100taines de milliards, pour rien, on va maintenant aussi sauver les Chateauvieux et complices ???

7.Posté par david Vincent le 18/08/2012 16:36

Un peu tard pour pleurer ... après avoir réélu les mêmes qui ont prouvé et démontré leur incompétence depuis 40 ans , et gober le baratin en lequel un débile profond ne croirait pas !

8.Posté par polo974 le 19/08/2012 17:51

ah la la...
les "libéraux" appellent toujours la collectivité à l'aide quand ça va mal pour eux...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes