Santé

Seychelles : Le malade qui prouve que l'ARS et le préfet font courir un risque aux Réunionnais

Samedi 14 Octobre 2017 - 23:20

A écouter l'ARS, dans un document envoyé mercredi soir aux différentes compagnies aériennes desservant Madagascar, "au regard des conditions particulières de transmission de cette pathologie, le risque de propagation de la peste à La Réunion est considéré comme modéré par l’organisation mondiale de la santé (OMS) et aucune restriction de circulation et d’échange avec Madagascar n’est préconisée à ce stade".

Pour Olivier Reilhes, directeur adjoint de la veille et sécurité sanitaire, "il faut déjà envisager que le voyageur ait les moyens financiers, mais également physiques de prendre un avion. Une fois le malade contaminé, ses chances de se déplacer pour aller à l’aéroport sont quasi nulles.  Les symptômes se développent en quelques heures à peine. Le risque de voir un cas de peste pulmonaire dans un avion reste donc très faible".

Donc, à l'écouter, "vu que les signes arrivent très rapidement", il est quasiment impossible que quelqu'un qui aurait contracté la maladie dans la Grande Ile puisse prendre l'avion sans que cela se remarque. Les symptômes devraient apparaitre avant qu'il n'arrive à la Réunion et, dans cette hypothèse, le malade et tous les passagers de l'avion seraient mis en quarantaine.

Un discours qui n'est déjà pas totalement rassurant mais qui en plus ne correspond pas à la réalité. La preuve vient malheureusement d'en être apportée, par un passager en provenance de Madagascar qui a pu débarquer aux Seychelles sans se faire remarquer.

Un malade qui a pu voyager et débarquer sans se faire remarquer

Le patient en cause est un homme qui est retourné à Mahé, l'île principale des Seychelles, le vendredi dernier 6 octobre, à bord du dernier vol d'Air Seychelles en provenance de Madagascar. On sait que la compagnie Air Seychelles a suspendu depuis cette date tous ses vols vers Madagascar, sur ordre de l'Autorité de la santé publique des Seychelles.

Aucun symptôme ne s'est manifesté durant le vol. On lui a simplement demandé, comme aux autres passagers, de rester chez lui un certain temps après son arrivée, dans une sorte de quarantaine volontaire, histoire de laisser passer le temps d'incubation et permettre à la maladie de se déclencher dans le cas où il l'aurait attrapée.

L'homme n'a malheureusement pas respecté ces consignes et s'est rendu le soir même à une fête au cours de laquelle il a été en contact avec 258 personnes. Ces derniers sont actuellement sous observation et reçoivent un traitement.

Après avoir développé les symptômes de la peste, des tests ont été effectués sur le malade et envoyés à l'Institut Pasteur à Paris, qui a confirmé la peste pulmonaire.

Un seul scénario possible pour l'ARS et la préfecture

Cet exemple démontre malheureusement que l'ARS et le préfet sous-estiment totalement les risques de propagation à la Réunion.

Ils se concentrent sur un scénario unique : "Les symptômes (forte fièvre, toux, détresse respiratoire, détérioration brutale de l’état de santé) sont connus de l’ensemble des acteurs aériens et maritimes en lien avec Madagascar". Dans l'hypothèse où un passager présenterait les signes extérieurs de la maladie, "l'information arrive à l'ARS et au Samu et le malade est pris en charge directement dans l'avion pour éviter au maximum le contact avec d'autres personnes. Celles ayant été en contact avec le malade sont identifiées, puis contactées et pris en charge si besoin".

A aucun moment, les autorités en charge de la protection des Réunionnais ne semblent prendre en compte le cas qui s'est produit aux Seychelles, à savoir un malade qui prend l'avion avant d'avoir développé les signes extérieurs de la maladie (forte fièvre, toux, etc...) et qui débarque donc tranquillement à la Réunion.

Il pourra alors contaminer un nombre important de personnes qu'il aura simplement approchées et qui auront inhalé les gouttelettes issues de sa toux.

L'une des maladies infectieuses les plus mortelles au monde

"La peste pulmonaire, est l'une des maladies infectieuses les plus mortelles" au monde, selon l'OMS. Il s'agit d'une forme de peste plus rare que la peste bubonique, mais nettement plus mortelle et extrêmement contagieuse.

La propagation  se fait par contact avec des liquides organiques infectés, ou par l'inhalation de gouttelettes en suspension dans l'air émises par une personne infectée qui tousse ou éternue en émettant des sécrétions infectées.

"La durée d’incubation peut n’être que de 24 heures", nous dit l'OMS, mais elle peut aller jusqu'à deux ou trois jours.

Deux ou trois jours? Largement le temps pour quelqu'un qui vient de se faire contaminer de se rendre à l'aéroport d'Ivato, de prendre l'avion et de débarquer tranquillement à la Réunion 1h35 plus tard, avant que les symptômes ne se déclarent.

Un malade qui passerait au travers du dispositif mis en place par l'ARS et la préfecture et qui aurait largement le temps de contaminer toutes les personnes qu'il croiserait.

Comme aux Seychelles...
Pierrot Dupuy
Lu 58047 fois



1.Posté par Dazibao le 15/10/2017 02:39

Une deuxième cas de peste aurait été découvert aux Seychelles. Après l’homme de 34 ans, un voyageur revenu de Madagascar avant la fermeture de la liaison aérienne, un enfant pourrait avoir été touché.

Il aurait été en contact avec d’autres enfants scolarisés dans une école primaire de la côte ouest de Mahé, précise le Figaro.
..............................................

Et à la Reunion ?

Tout va très bien Madame la Marquise, tout va très bien.

Dormez bien citoyens réunionnais, l'ARS veille sur vous ......Même la bombe atomique de Kim-jong-un a peur de l'ARS ......

2.Posté par ald'eau le 15/10/2017 04:24

L'État c'est nous ? Alors fermons nous-mêmes les frontières. Et si un seul cas passait, pendons haut et court les responsables...

Il est effarant de constater que les relations diplomatiques sont à ce point privilégiées, au détriment de la vie humaine...

3.Posté par TICOQ le 15/10/2017 06:43

Il y a manifestement des négligences coupables dans la gestion de cette affaire à la Réunion.

4.Posté par Pierre Vergereau le 15/10/2017 07:44 (depuis mobile)

Un peu léger ce préfet...

5.Posté par pffffffffff le 15/10/2017 07:56

moi je propose qu'on envoie ce monsieur à Mada pour tester ce qu'il dit........!

6.Posté par pffffffffff le 15/10/2017 07:58

juste une question ....et toute ces importations venant de mada on en fait quoi?????

7.Posté par jacquie Michel le 15/10/2017 06:06

Bonjour aucun dispositif est mis nous attendons la morte de nos citoyens exaspèrent cette attitude fermée les frontières et envoyer de quoi éradiquer cette maladie au peuple malgache pour que tout le monde puisse reprendre une vie sans peur

8.Posté par La poken le 15/10/2017 06:38

Aux Seychelles ils ont mis une place un véritable système avec annulation des vols ainsi que quarantaine volontaire pour les passagers du dernier vol. Ici non seulement les vols continuent mais pas de quarantaine sous prétexte d’une trop courte période d’incubation. Il semblerait que la sous-estimation du danger soit une spécialité du gouvernement (national ou local) au dépens des citoyens...

9.Posté par Thomas GILBERT le 15/10/2017 09:31

le "Tchik" n'a ps suffit… Une île est autrement plus sensible qu'un continent lorsqu'il y a une épidémie.
Il faut avoir les moyens de prendre l'avion : il faut oser ! Il faut le suivre celui-là, il va nous faire rire.
Il disait quoi Audiart ?

10.Posté par La vérité vraie... le 15/10/2017 09:36

Pas de soucis pour eux, à l'abri derrière les beaux bâtiments coloniaux...ils ne risquent rien ! Par contre pour le bas peuple des cases en bois sous tôle. Le chik n'a servi à rien...c'est la seule chose à retenir.

11.Posté par Frigidaire le 15/10/2017 10:11

Tout en aidant les Malgaches, pourquoi celles et ceux qui envoient les posts aux journaux nationaux pour les requins de la Réunion n'annoncent pas aux journaux nationaux ce problème à Madagascar ? Ce sont peut-être les-mêmes qui vont à Mada comme touristes ?

12.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 15/10/2017 10:40

*Quand on sait que la tuberculose peut se transmettre, par "goûtelettes de pflügge", lors d'un voyage-avion...

*Nos médiocres essaient de nous faire croire qu'ils sont capables d'"assurer", face à une contamination à la peste pulmonaire !

*Que faire contre "ÇA" ??

13.Posté par Wil le 15/10/2017 12:33 (depuis mobile)

Je pense qu''il faudrait changer de préfet!

14.Posté par pffffffffff le 15/10/2017 12:51

on notera également le SILENCE DE NOS ELUS.....................! à croire qu'ils ne sont pas dans le département!

15.Posté par kersauson de (P.) le 15/10/2017 12:58

" pas de cas a moriss" selon le gvt
comme en 2007 ya jamais le chick !! parole de moricieng

16.Posté par Coco vert le 15/10/2017 13:18

Et dire que cette semaine le préfet vient de décorer ce directeur de la veille sanitaire de l'ARS de la médaille de la sécurité intérieure......

17.Posté par Dazibao le 15/10/2017 17:06

6.Posté par pffffffffff le 15/10/2017 07:58

juste une question ....et toute ces importations venant de mada on en fait quoi?????
............................

Que je sache, les galets malgaches ne toussent pas encore......pas plus que les objets d'artisanats.

18.Posté par batofou le 15/10/2017 17:47

J'aimerai bien savoir combien ce directeur adjoint touche comme pognon pour dire de telle ânerie...certainement encore un énarque ..........

19.Posté par bizarre ça le 15/10/2017 21:13

Comme pour le chik en 2005 l’état attend (et espère) des morts (trop de rsa, trop de chômage), cobaye gratuit pour les labos copain de macron…ou sinon si ce n’est pas ca, pourquoi laissé les frontières ouverte ?????????????????????????????????????????

20.Posté par Chikungunia bis le 15/10/2017 23:02

Avec le chik, il y a eu pénurie de cercueils. Ils attendent qu'une vaste épidémie nous exterminent pour repeupler l'île?
On s'inquiète pour des surfeurs en mal de loisirs mais la peste pourrait nous tuer que cela ne gênerait personne! Sauf que la France ne sera pas à l'abri parce qu'il y a des voyageurs en la métropole et Madagascar!

21.Posté par ald'eau le 16/10/2017 05:52

@Chikungunia bis: Tout à fait d'accord !
Souvenez-vous que "la firme" Pasteur déclarait à l'époque qu'il n'était pas rentable de fabriquer un vaccin contre le Chik uniquement pour l'île....Mais la Métropole fut ensuite touchée.
Navré pour nos amis "outre-océan" (les continentaux), mais est-il nécessaire qu'ils soient les premiers touchés afin que nous (ultramarins) ayons un vaccin ?

22.Posté par scandale le 16/10/2017 09:01

Peut-on porter plainte contre l'Etat pour mise en danger de la vie d'autrui? c est un scandale sanitaire et personne ne fait rien? Peut-on interpeller le Préfet? le Président de la République? Montons un collectif citoyen!!! On joue avec nos vie pendant que ces messieurs sont l’abri dans leur tour d'argent!

23.Posté par ZembroKaf le 16/10/2017 10:47

Ne vous inquiétez pas...l'ARS et son duc veille sur nous...notre CHU"Péi"....hyper performant...lol (mais ça ne fait rire)....(c'est pour cela que tous les services performants sont à Ste Clotilde : oncologie, radiothérapie, cardiologie interventionnelle, chirurgie urologique maintenant la médecine interne) et tout ça avec la bénédiction de l'ARS !!!
Suite à la "crise" du CHIK on a crée le CHU....en fait..."pou bouch nout zié" !!!

24.Posté par liliquilit le 16/10/2017 11:39

J'habite Tana et je constate, une fois de plus, le peu d'empathie des Réunionnais pour les Malgaches ainsi que leur manque de soutien. Cela m'étonnerait fort que les vols entre Madagascar et la Réunion soient suspendus. Au plus fort de l'épidémie d'Ebola, Air France n'a jamais suspendu ses vols sur l'Afrique de l'Ouest contrairement aux autres compagnies, alors qu'Ebola était autrement plus dangereux que la peste... Il n'y a aucune raison qui justifierait la fermeture des frontières car la peste se soigne très bien avec des antibiotiques. Par contre, cette maladie est extrêmement contagieuse et doit être rapidement soignée, sinon l'issue est fatale pour le malade. Donc des mesures de prévention et de protection s'imposent, car le risque de contagion au niveau régional est bien présent. Il faut que les passagers en provenance de Mada soient parfaitement identifiés et bénéficient d'un suivi pendant au moins 3 jours, de sorte que si la maladie se déclare, les services sanitaires puissent intervenir très vite. On peut aussi imaginer, comme à Maurice, que les passagers en provenance de Mada ne soient pas en contact avec les passagers des autres vols, en prévoyant des accès séparés. A Tana, chaque arrondissement est doté d'ambulances et de personnels qui interviennent très rapidement dès qu'un cas de peste est suspecté, le malade est isolé, son environnement est traité pour limiter la propagation, ce qui a permis de diminuer le taux de mortalité. Certes, l'épidémie n'est pas endiguée à Madagascar car les structures sanitaires sont débordées et les facteurs culturels sont pesants. Mais la situation est très différente à la Réunion. Il peut y avoir des cas de peste à la Réunion, mais les malades peuvent être soignés et l'épidémie peut être très facilement évitée si les pouvoirs publics mettent en place les dispositifs de prévention et de protection adéquats.

25.Posté par razzle le 16/10/2017 11:49

J'ai écrit un post à la suite du premier article ici ( la peste inquiète l'OMS )
Un article était aussi paru dans le JIR ... très rassurant


Il ne faut pas confondre : soit on obéit à des objectifs politico économiques ( ne pas impacter le tourisme par exemple ) et on rassure ( au prix de légères contorsions ) soit on délivre un message médical

Il suffit de se renseigner et d'aller sur le site de l'OMS ou de lire ce qu'est la peste et ses formes cliniques

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs267/fr/


Incubation entre 24h et 3 jours ( parfois plus )
Qu'est-ce que ça signifie ? Ça signifie que la maladie incube , qu'elle n'est pas clinique , qu'il n'existe donc aucun signe apparent

Contage interhumain, par voie aérienne : ça signifie que dans sa forme pulmonaire , cette maladie est contagieuse comme une grippe
Les premiers cas ont suivi une contamination dans un taxi brousse .


Par conséquent Mr X voyageant là-bas ( et non un habitant de Madagascar sans le sou habitant un quartier pauvre ) peut contracter la maladie là-bas peu avant son départ , prendre l'avion et présenter des signes de "grippe" à son arrivée


N'est-ce pas ce qui s'est passé aux Seychelles ?


Les Seychelles ont appliqué la vieille règle de la quarantaine . C'est pour avoir fait une entorse à cette règle que Marseille a connu l'épidémie de 1720


On vous expliquera ensuite qu'il y a des traitements . Oui , mais encore faut-il faire le diagnostic rapidement et se trouver au bon endroit au moment où les signes apparaissent

La peste pulmonaire est très souvent mortelle

26.Posté par Soulas le 16/10/2017 14:54 (depuis mobile)

Bonjour, cela ne m étonne pas. Ceci est du a l incompétence des personnes qui gèrent. Aucune anticipation ni prise en compte globale des informations médicales. De l inconscience au mieux. C est honteux et international. Aucune intelligence.

27.Posté par Soulas le 16/10/2017 14:58 (depuis mobile)

Merci Mr Dupuy pour cet article. Mais je ne suis pas étonnée. En général tout est présenté comme dans le meilleur des mondes. Quant aux futurs malades...oups on avait pas vu ou pas pensé. A quant les personnes intelligentes aimantes et protectrices

28.Posté par Lesinfirmières Encolère le 16/10/2017 16:40

MESSAGE DE Géraldine, infirmière à Mayotte :

Ici, nous suivons de très près la situation de la peste à Madagascar (40 mns en avion et 2 jours en bateau clandestin). Pour le moment, les enfants sont en vacances à Mayotte donc pas de risque important dans les écoles. Mais nous craignons surtout la contamination dans la campagne et sa propagation possible à la ville où la surpopulation est un gros problème. Quand on voit les mesures préventives draconiennes prises par certaines îles/pays dans l'océan indien et l'attitude très passive des pouvoirs publics français, y a de quoi être plus inquiète encore.

29.Posté par Lesinfirmières Encolère le 17/10/2017 10:49

PESTE : APRES MADAGASCAR ET LES SEYCHELLES, L’ÎLE MAURICE ENREGISTRE SON PREMIER CAS ?
Un homme se trouve en isolement à l’hôpital de Souillac ce 16 octobre 2017, étant soupçonné d’avoir contracté la peste.

https://www.lexpress.mu/…/peste-est-fatale-dans-11-cas-dit-…

30.Posté par bertel974 le 18/10/2017 16:49

Je suis rentré hier d'un séjour de 10 jours à Madagascar. Côté autorités malgaches, aucune information ni contrôle particulier suite à cette épidémie. Arrivée à la Réunion, à part deux tapis imbibés de je ne sais quoi, que les trois quart des gens évitent de peur de se mouiller les pieds et glisser, aucun contrôle! Alors la peste à la Réunion? Peut être très bientôt si les autorités traitent ce problème avec autant de légèreté et de par dessus la jambe!!!!!!!!

31.Posté par TICOQ le 20/10/2017 08:28

@ 24.Posté par liliquilit le 16/10/2017 11:39

C'EST PAS UNE QUESTION D'EMPATHIE, MAIS DE SANTÉ PUBLIQUE !

32.Posté par robert le 20/10/2017 18:11

Ces soi-disant cas de peste aux Seychelles et à Maurice qui en fait n'en sont pas !!!
https://www.lexpress.mu/article/318892/epidemie-peste-cest-confirme-pas-cas-aux-seychelles
https://www.lexpress.mu/article/318838/epidemie-peste-seconde-personne-en-isolement-testee-negative

Tout ça pour ça !

On attend donc avec impatience le prochain papier de Zinfo974 :
Seychelles : Le malade imaginaire qui prouve que l'ARS et le préfet ne font finalement peut-être pas tant que ça courir un risque aux Réunionnais

;-)

33.Posté par Fredo974 le 21/10/2017 11:13

Effectivement , aucun cas de peste aux Seychelles ni à Maurice . Je conseille aux excités de la toile de se calmer un peu et de réaliser qu'un cas SUSPECT n'est pas avéré .... Toi comprendre ?

34.Posté par gégé le 22/10/2017 12:22

Alors zinfo, on a toujours pas annoncé que ces fameux cas de peste au Seychelles et à Maurice en fait n'en étaient pas alors que tous les autres médias l'ont fait ?
Ah oui, forcément, après avoir à ce point balancé sur les administrations qui font pas leur boulot, pas évident maintenant de reconnaitre ses torts...
Allez, c'est pas grave, même les journalistes les meilleurs ont le droit de se tromper ;-)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter