Faits-divers

Sexagénaire tabassée à coup de barre de fer : 4 ans de prison ferme

Vendredi 8 Septembre 2017 - 07:19

Le 30 août dernier, Agénor Aubras agressait avec une barre de fer son ex-compagne Chantal Séverin âgée de 69 ans à Saint-Paul, dans la cité Chaussée Royale.. Il était ensuite reparti à vélo, laissant sa victime inconsciente.

Suite à une dispute, le gramoune avait commencé  frapper au visage sa victime, avant de la traîner par les cheveux et de faire couler sur son visage de l’eau brûlante dans la baignoire, relate la presse écrite locale.

Heureusement, la bonde n’est pas mise et Chantal Séverin arrive à tourner le robinet d’eau froide. Le tortionnaire prend ensuite soin de noyer le téléphone de sa victime, tout en continuant à l’asséner de coups.

La suite est confuse. Chantal Séverin perd régulièrement connaissance avec des épisodes de coma, mais Agénor Aubras reste plusieurs jours à son domicile, menaçant sa victime de la tuer si elle parle de l’agression.

Au bout de deux jours de calvaire, Chantal Séverin feint d’être morte. L’homme s’en va, ayant pris soin d’effacer les traces de sang et de nettoyer les vêtements. Sa victime appelle alors ses proches. Elle s’en sort avec sept fractures au visage, une surdité partielle et de nombreux hématomes.

La procédure avait d’abord été ouverte pour tentative de meurtre, avant d'être requalifiée. Agénor Aubras a finalement été poursuivi pour violences aggravées, séquestration et menaces de mort. Il avait été présenté en comparution immédiate,

Relaxé pour les menaces de mort, Agénor Aubras écopera finalement de 4 ans de prison ferme. Il a été conduit directement à Domenjod à l'issue du procès.
Zinfos974
Lu 1924 fois



1.Posté par Légadiamb le 08/09/2017 08:35

Agénor, quelle ordure!

2.Posté par almuba le 08/09/2017 10:17

Est-ce que le juge aurait prononcé la même peine si la victime avait été sa mère ou un membre de sa famille ?

3.Posté par jean claude payet le 08/09/2017 17:36

non quel courage, une ile courageuse avec des gens courageux

4.Posté par Dazibao le 08/09/2017 20:15

2.Posté par almuba le 08/09/2017 10:17

Est-ce que le juge aurait prononcé la même peine si la victime avait été sa mère ou un membre de sa famille ?
......................

Pour une bousculade de la femme du magistrat lemaigre, l'auteur la rentre ferme.......

5.Posté par Dazibao le 08/09/2017 20:16

Agénor Aubras a finalement été poursuivi pour violences aggravées, séquestration et menaces de mort. Il avait été présenté en comparution immédiate,

Relaxé pour les menaces de mort,
.................................

Ca sert à quoi de poursuivre pour menaces de morot puis de relaxer ?

6.Posté par Dazibao le 08/09/2017 20:17

correction ( "menaces de mort").

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Décembre 2017 - 10:20 Le Port: Un départ de feu maîtrisé

Samedi 9 Décembre 2017 - 16:18 Un motard décédé suite à une chute à Ste-Marie