Société

Session formation pour dix danseurs de hip-hop

Dimanche 18 Mars 2018 - 13:40

Dix jeunes "BBoys" et "BGirls" venus de toute l'île ont participé cette semaine à une formation pour devenir professeurs de danse et apprendre à monter un projet. La session d’apprentissage s’est déroulée à La Saline les Bains cette semaine, après une première session en octobre dernier.

Lors de cette formation, les dix sportifs ont pu bénéficier de l’expérience de l’association Attitude, porteuse de l’évènement Battle Of The Year International (BOTY) ainsi que de celle d'un membre de la compagnie métropolitaine Vagabond Crew - vainqueure à trois reprise des championnats du monde. Le tout dans le cadre du cadre du projet initié par Solid'arts et Village Titan, en collaboration avec 974 hip hop fondation.

"La compagnie a développé le teaching programme pour former sur des accompagnements et on développe ça un peu partout dans le monde, notamment sur l’océan indien, en partenariat avec le BOTY", explique Mourad, l’un des intervenants, de la compagnie Vagabonds. "On fait découvrir de nouvelles méthodologies pour permettre de pouvoir donner des cours de danse à différents publics. …. Il y a un second volet : transmettre des compétences pour pouvoir mettre en place des projets de développement de territoire, de réseaux, des projets artistiques", résume-t-il.

Une formation jugée très utile par Ariel, 24 ans, déjà professeur de danse. "On est ressorti avec un projet d’événement de stage multidances pour les jeunes", confie la passionnée. "On a appris comment gérer les élèves, les intéresser, que le cours ne soit pas barbant". Un avis partagé par Logan, 19 ans, ravi de pouvoir obtenir l’attestation délivrée à l'issue de ce stage. 

"À La Réunion, le hip hop s’organise de plus en plus. On sent une vraie volonté de la part des acteurs de prendre en main leur destin et d’arriver à collaborer un peu plus. Les formations ont aussi cette vocation là, de rassembler des opérateurs, des jeunes, des intervenants, qui sont amenés à construire le hip-hop de demain", estime Thomas Raymond, organisateur du BOTY et coordonnateur du projet. Débutée l’an dernier, la formation vise à se pérenniser,  "au moins sur les trois ou quatre prochaines années", précise-t-il.
 

M.A
Lu 1433 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >