Courrier des lecteurs

Service National Universel : ou la gabegie institutionnalisée par le gouvernement ,sur le dos de l’éducation nationale

Samedi 7 Juillet 2018 - 14:38

La mise en application des gadgets gouvernementaux promis durant la campagne électorale est en train de désosser l’éducation nationale : après les dédoublements de classe( cp / ce1) à coût constant, le refus d’utiliser les listes complémentaires et la volonté affirmée de recruter des contractuels , l’instruction obligatoire à trois ans ; a été institué depuis le 12 juin , la mise en place du service national universel sans que les conséquences et la mise en œuvre n’aient été étudiées . Le budget de l’armée étant sanctuarisé, les 2 à 3 milliards nécessaires chaque année seront amputés en majorité  sur le budget de l’éducation nationale .

Alors que le bâti scolaire est déplorable, certaines écoles sont ainsi délocalisées pour éviter les effondrements , que les directeurs doivent œuvrer sans aide à la direction, que les ATSEM sont de moins en moins nombreuses  dans un certain nombre de communes, que le volume horaire attribué  à la surveillance dans les établissements du secondaire se réduit , le ministère trouve les moyens d’ abonder budgétairement et philosophiquement  ce qui s’apparente à un embrigadement obligatoire pour tous les jeunes à partir de 16 ans dès l’année 2019. 

L’avancement au mérite réussit quant lui à museler toute idée de contestation de cette politique liberticide et destructrice , qui se fera au profit d’une mise au pas pédagogique et au détriment des élèves.

Il semble dans notre académie , qui souhaite toujours être à la pointe des désiderata ministériaux et dont les responsables se vantent d’accomplir toutes les demandes que la suppression des CAPD soit déjà actée  ; en effet, les mutations par la bande hors mouvement et hors qualification des inspecteurs de circonscription ,voire aussi de leur conjointe, sont une pratique institutionnalisée dès à présent , en ce domaine également l’Académie est la bonne élève.
 
Sonia Delrieu, Pour le SAIPER
Lu 773 fois



1.Posté par Bruno Bourgeon le 09/07/2018 08:55

424 vues et aucun post défavorable : cela ressemble à un plébiscite, non?

2.Posté par miro le 09/07/2018 21:42

Pourquoi cette méchanceté et ce refus du progrès ? jalousie, .... méchanceté pure, ignorance, édni de la réalité ....?

3.Posté par Pamphlétaire le 13/07/2018 15:03

Faire connaître les méandres de la vie active à des terroristes en herbe ou mettre le loup dans la bergerie, c'et du pareil au même!

4.Posté par Nikella le 15/07/2018 18:03

Ah ah ah Faire faire un service obligatoire à des ratons bicots
mais vous rigolez ou quoi vous rêvez....

5.Posté par Sylvain le 19/07/2018 22:19 (depuis mobile)

Un service national obligatoire d'un mois n'aura strictement aucune utilité et va en outre coûter énormément d'argent à l'État, déjà surendetté. Mesure purement démagogique.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?